Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Mardi 2 Septembre 2014







Un conseiller régional d’origine Tunisienne agressé lors d’un voyage dans son pays


Rédigé par - Le 22/08/2012 - 08:43 / modifié le 22/08/2012 - 22:01




Le conseiller régional mancaux Jamel Gharbi (photo RPL)
Le conseiller régional mancaux Jamel Gharbi (photo RPL)
Alors qu’il séjournait à Bizerte (Tunisie), une ville côtière située au nord de Tunis dont il est originaire, le conseiller régional sarthois Jamel GHARBI s’est fait agressé vendredi dernier roué de coups par des manifestants salafistes, après que sa femme et sa fille aient été prises à partie. Rentré en urgence après avoir déposé plainte auprès des autorités tunisiennes, l’élu régional est soutenu par tous ses collèges du Conseil Régional.

Jamel GHARBI, 62 ans, conseiller régional PS de la Sarthe depuis 2010 est également chargé de mission insertion à la Ville du Mans

Très choqué par cet événement douloureux, Jacques AUXIETTE, le président du Conseil régional des Pays de la Loire « condamne fermement cette agression verbale et totalement gratuite de la part d’une minorité d’activistes religieux qui sévit actuellement en Tunisie ».

Le président ajoute que « ces actes indignes perpétrés par une minorité ne doivent pas ouvrir la porte aux amalgames. Ne réduisons pas la Tunisie et son peuple à une minorité emportée par son obscurantisme, les Tunisiens sont avant tout des hommes et des femmes qui se sont dressés courageusement l’an dernier contre la dictature qui dirigeait le pays, portant haut et fort les attentes sociales et démocratiques d’un pays tout entier ».

Par ce message, le président du Conseil régional qui suit l'affaire de près avec le Quai d'Orsay à Paris et l'Ambassade de France à Tunis, affirme rester profondément solidaire d’un pays qui porte les espoirs d’une vie nouvelle et de liberté retrouvée par sa population.

Jamel GHARBI a reçu tout le soutien appuyé de ses collègues du groupe socialiste dont il est membre, et notamment des élus angevins, également choqués par cet acte odieux. « Cela nous donne une raison de plus pour continuer à être au côté du peuple et de la société civile tunisienne dans sa volonté de reconstruction, de tolérance et de liberté », déclare Jean Noël GAULTIER, conseiller régional et premier secrétaire fédéral du PS de Maine et Loire.




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur
























Instagram


A PROPOS