Un festival de théâtre pour le public et… les professionnels


Rédigé par - Angers, le Lundi 11 Février 2013 à 14:41


Du mardi 5 au dimanche 10 mars, le centre culturel Jean-Carmet va vivre au rythme du théâtral festival « Ça chauffe ! ». Sur la scène érimûroise, 15 troupes de théâtre viendront brûler les planches matin, après-midi et soir pour quelque 20 représentations…



Artistes associés au sein d’un collectif, les membres du SAAS expriment leur solidarité jusque dans la lumière du festival « Ça chauffe ! », prévu pendant la seconde semaine des congés scolaires.
Artistes associés au sein d’un collectif, les membres du SAAS expriment leur solidarité jusque dans la lumière du festival « Ça chauffe ! », prévu pendant la seconde semaine des congés scolaires.
la rédaction vous conseille
Dans le petit monde du théâtre, « Ça chauffe ! » demeure le seul festival de cette envergure à voir se succéder aux mêmes dates, et sur un même lieu, un tel nombre de compagnies issues de la région, ce qui en fait une manifestation rare dans le genre. En tout cas, elle n’a pas son équivalent en Maine-et-Loire…

Réunies une fois l’an à Mûrs-Erigné, et ce depuis 2009, ces troupes ont pour objectif premier de présenter leurs créations au public. Mais également à d’autres… Car programmateurs et professionnels du Grand-Ouest se déplacent volontiers sur cet événement à la notoriété grandissante : « Pas moins de 63 d’entre eux sont venus lors de la dernière édition », précise Samuel d’Aboville, président du festival. C’est pour eux la garantie de trouver dans ce marathon artistique de la qualité et de la quantité, suffisamment pour faire son « marché » et promouvoir la diffusion et la vente de spectacles.

Néanmoins, ce qui singularise véritablement ce festival créé par le SAAS (Structure des artistes associés solidaires) réside dans le fait qu’il a été initié dans « une dynamique de mutualisation et de coopération pour faire vivre le théâtre dans toute sa diversité ». Autrement dit, il se donne pour objet d’appliquer des règles de solidarité, de mises en commun de moyens et de compétences au service d’une économie solidaire. Ainsi, les bénéfices sont répartis équitablement entre artistes et techniciens afin que chacun reçoive le même cachet.

Au final, du côté des compagnies, tout le monde s’y retrouve véritablement et la conviction joue à plein. C’est si vrai que ce festival constitue un exemple auprès des artistes qui en apprécient la démarche. « Pour nous, c’est un temps fort : chacun met la main à la pâte en terme d’organisation technique, d’énergie, de solidarité. On insiste sur la démarche coopérative et solidaire », poursuit un membre du collectif.

Bien sûr, tout cela se ressent dans l’état d’esprit et dans l’ambiance. Et ce n’est pas le public qui dira le contraire, puisqu’on comptabilise régulièrement au fil des ans entre 1800 et 2000 spectateurs aux entrées.

Des chiffres qui donnent raison aux organisateurs d’avoir créé ce festival à nul autre pareil et confortent le maire, Philippe Bodard, dans son soutien inconditionnel à ce rendez-vous théâtrall : « On ne peut que se féliciter de l’arrivée de nouveaux partenaires financiers, de cet élargissement avec de nouveaux venus. Je crois que le théâtre est un vecteur porteur d’ouverture, de réflexion. Aujourd’hui continuer à créer, à présenter des œuvres, à ouvrir l’esprit des hommes qui souffrent face à la rigueur, c’est devenu d’utilité publique ».

Théâtral festival « Ça chauffe ! ». Du mardi 5 au dimanche 10 mars 2013. Centre culturel Jean-Carmet, route de Nantes, 49610 Mûrs-Érigné. La séance, tarif plein : 10 € ; réduit : 7 € ; jeune public: 5 €. Pass 3 séances, tarif plein : 21 € ; réduit 14 €. Tél. : 02.41.57.81.85. Renseignements sur le site de la ville ou sur celui de l’association.



Michel Barini
Contributeur Angers Mag - pour le secteur des Ponts de Cé et Murs Erigné. Collabore à la rédaction... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag