Un marché de Noël « So British » à Brissac-Quincé


Rédigé par - Angers, le 20/11/2013 - 09:48 / modifié le 20/11/2013 - 16:18


Très attendue, la 19e édition du marché de Noël du château de Brissac ouvre ce week-end les festivités de fin d’année en Anjou. Cette année encore le célèbre château brillera de mille feux pour accueillir petits et grands, dans une atmosphère digne de la cour d’Angleterre.



Charles-André et Larissa de Cossé-Brissac devant le sapin dédié à la Reine d'Angleterre
Charles-André et Larissa de Cossé-Brissac devant le sapin dédié à la Reine d'Angleterre
Un mois que Charles-André de Cossé-Brissac, son épouse Larissa, et leur équipe s’activent pour préparer le château à accueillir les visiteurs de leur incontournable marché de Noël. Il est vrai qu’avec ses 204 pièces (pas toutes visitables), ses escaliers monumentaux et ses interminables couloirs, le travail de décoration demande un peu de temps et de patience... « On n’est pas toujours d’accord », s’amuse le maitre de lieux en présentant les décorations tout juste terminées. « Fort heureusement nous arrivons à trouver un terrain d’entente ».

Cette année encore, ce ne sont pas moins de 10 sapins enrubannés de près de 7 mètres qui décoreront le hall d’entrée et l’escalier central permettant aux visiteurs d’accéder aux différentes salles où les attendront les soixante artisans « sélectionnés pour la qualité et l’originalité de leur savoir-faire ».

Désirant revenir à un Noël plus traditionnel, les propriétaires ont décidé de décorer leur château aux couleurs de la Grande-Bretagne, avec tout ce qui rappelle le pays dont Larissa, ex-danseuse à l’Opéra de Londres, garde un excellent souvenir : des chapeaux de la Reine, en passant par James Bond sans son Aston Martin, Mary Poppins et Harry Potter... Ne manqueront plus que les Beatles et les Rolling Stones pour que la fête soit complète. A défaut, les visiteurs se contenteront d’une chorale anglaise, d'une conférence sur la Queen Victoria dans le croquignolet petit théâtre du château, et d’un joueur de cornemuse.

« Nous voulons faire rêver »

« L’ambiance du Noël anglais est proche de la nôtre, mais plus festive et plus colorée, avec des cadeaux originaux et de merveilleuses pâtisseries », souligne Larissa de Cossé-Brissac. « Nous voulons que le public ait l’impression de se sentir à la cour Royale d’Angleterre ». Et comme les propriétaires ont le sens du détail, le public, près de 7000 personnes chaque année, devrait une fois de plus tomber sous le charme. « En période de crise économique, nous voulons encore faire rêver », ajoutent les De Brissac.

Les grilles du parc du château s’ouvriront le samedi 23 novembre à 14h, le Père Noël venu tout droit d’Écosse, descendra en rappel la façade principale du monument, le plus haut de France, à partir de 14h30, avant de rejoindre les écuries où il se tiendra pendant deux jours pour écouter les souhaits des enfants. « Cette fois, les lettres au Père Noël devront être rédigées en Anglais », ajoute en souriant Charles-André.

Si le Père Noël attendu chaque année avec impatience par une meute d’enfants est bien annoncé, ce ne sera pas le cas de la Reine d’Angleterre ou l’un des membres de la Couronne d’Angleterre. « Nous ne les avons pas invités, mais la Reine est déjà venue visiter le château. C’était en 1980, j’avais 19 ans et je m’en souviens très bien », commente Charles-André de Cossé-Brissac.

Parmi les 60 exposants d’arts et producteurs du terroir qui prendront place dans les salons du château, 23 sont nouveaux. « Nous avons atteint le maximum de ce que nous pouvons installer. Chaque année, nous avons plus de 200 demandes d’exposants. Nous choisissons ceux qui proposent des produits de qualité, fabriqués en France et cette année en Grande Bretagne », expliquent Solène et Chloé, les deux animatrices de ce marché de Noël pas tout à fait comme les autres.

Marché de Noël du château de Brissac.
Samedi 23 novembre 2013 de 14h à 20h. Dimanche 24 novembre 2013 de 10h à 19h

Entrées : Adultes 8,5 € - enfants de 2 à 12 ans : 1 € (inclus la visite du château et des écuries)
Distribution de bonbons anglais, conférence, spectacles et concerts, restauration chaude sur place




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag