Un musée encyclopédique en réserve


Rédigé par - Angers, le Samedi 4 Octobre 2014 à 08:26


Pratiquement aussi fournies que les fonds du Château de Versailles, les collections quasi-encyclopédiques des musées d’Angers sont désormais bien à l’étroit dans les réserves qui leur sont allouées. Et attendent avec impatience un seul endroit, pour les réunir toutes…



Les réserves situées au sein même du Musée des Beaux-Arts sont désormais saturées.
Les réserves situées au sein même du Musée des Beaux-Arts sont désormais saturées.
la rédaction vous conseille
50000 objets. Autant que le Château de Versailles. C’est peu dire que les Musées d’Angers ont été choyés par les collectionneurs ou les artistes, faisant de leurs réserves parmi les plus riches de France.

Sur l’ensemble de ces objets, seuls 1000 à 2000 sont exposés dans les cinq établissements angevins (musée des Beaux-Arts, galerie David d’Angers, Château de Villevêque, musée Jean-Lurçat, musée Pincé, aujourd’hui fermé à la visite). Une véritable mine d’or -« des collections encyclopédiques de l’Antiquité à nos jours »- qui dort çà et là dans la ville.

« Nous avons plusieurs réserves internes au musée des Beaux-Arts, et trois autres externalisées, qui regroupent le reste des collections », explique Ariane James-Sarazin, directrice des Musées d'Angers.

Diviser pour mieux régner ? Absolument pas. « Il y a plusieurs problèmes liés à ces réserves. D’abord, elles sont complètement saturées, ce qui pose souci par rapport à la dynamique d’acquisition que nous avons mise en place depuis deux ans », relate-t-elle.
Autre problème, la « très grande dispersion des réserves qui, alliée au trop-plein, complique l’accès, la circulation et la manipulation des œuvres ».
Enfin, dans plusieurs de ces réserves, les conditions de conservation des fonds –avec le problème essentiel des variations climatiques- sont loin d’être optimales.

Un choix économique sur le long terme

Un musée encyclopédique en réserve
Ariane James-Sarazin porte donc un (nouveau) projet de réserves mutualisées et centralisées… véritable serpent de mer à Angers. « C’est un choix politique, et économique sur le long terme. Un bâtiment inerte, avec un système climatique le plus simple possible, permettrait de réunir les collections des musées, mais également celles du muséum d’histoire naturelle ou des archives. »

Voilà pour le côté pratique des choses. Mais la directrice y voit également un aspect culturel. « C’est difficile de vendre une boîte ou un coffre-fort à la Ville et à ses citoyens. Mais il est possible d’installer à côté de cette réserve mutualisée une salle d’exposition, comme cela a été fait au Mucem de Marseille. Les artistes invités pourraient aller piocher dans les réserves ce qui soutient leur inspiration », poursuit Ariane James-Sarazin, qui imagine également un lieu attenant que l’on puisse « mettre à disposition des restaurateurs, soutenant ainsi l’économie fragile des métiers d’art ».

Les exemples à suivre ? Nantes, Marseille ou le Quai Branly. « Une étude de programmation verra le jour d’ici la fin de l’année : c’est le préalable pour donner à la nouvelle municipalité tous les éléments d’arbitrage et de choix ».

Ce sera alors aux élus d’approuver le projet, avec ou sans réserve…




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par MOREAU le 04/10/2014 12:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah ! Quel intéressant article ! Et quelles déceptions il engendre chez le lecteur ! Imaginer tous ces trésors, au nombre impressionnant, entassés, dispersés et surtout cachés loin du regard des fort nombreuses personnes susceptibles de les découvrir et sûrement de les goûter, c'est tout simplement DOULOUREUX !
Bien sûr que que les exhumer pour les exposer représente un coût très important, mais que diable, n'y-a-t'il pas d'autres dépenses (de com par exemple...) qui pourraient être amputées au...








Angers Mag












Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51







cookieassistant.com