Un nouveau musée à Angers au sein de la congrégation de Notre-Dame de Charité du Bon Pasteur


Rédigé par Claire GILLET - Angers, le Mercredi 6 Juillet 2016 à 11:05


Sensibiliser sur la condition des femmes, expliquer le contenu des missions,... Ce mercredi 6 juillet, la congrégation de Notre-Dame de Charité du Bon Pasteur ouvrira son propre musée au public. L'occasion pour celui-ci de prendre la mesure de l'histoire de cette communauté religieuse emblématique d'Angers.



Au deuxième étage du musée, une exposition sur la vie quotidienne monastique des sœurs.
Au deuxième étage du musée, une exposition sur la vie quotidienne monastique des sœurs.
la rédaction vous conseille

Fondée en 1829 par sainte Marie-Euphrasie Pelletier, la congrégation de Notre-Dame de Charité du Bon Pasteur est un acteur historique majeur de la ville d'Angers. Elle a en effet été un lieu d'éducation scolaire, de formation et d'accompagnement de plus de 15 000 femmes et enfants à travers les décennies.

Assise sur l'ancienne manufacture de toiles imprimées de Tournemine, la congrégation rassemble aujourd'hui 3 500 sœurs et 15 000 partenaires laïcs, répartis dans 70 pays, sur tous les continents. Décrétée depuis peu Organisation non gouvernmentale (ONG) par l'ONU, elle s'attache à faire résonner la voix des plus démunis et à défendre la condition des femmes à travers le monde.

​« Ce n'est pas un simple musée, c'est un lieu qui fait le lien entre le passé, le présent et l'avenir » - sœur Noreen O'Shea


Cela fait déjà 20 ans que les sœurs de la congrégation évoquent l'idée de la construction d'un lieu de mémoire. Aujourd'hui, elles ont franchi le pas. Néanmoins, sœur Noreen O'Shea précise que « ce n'est pas un simple musée, c'est un lieu qui fait le lien entre le passé, le présent et l'avenir »


​L'édification du bâtiment correspond en effet à un triple objectif : valoriser l'histoire de la congrégation, faire connaître les missions à l'international et sensibiliser les visiteurs sur les questions sociales actuelles : le travail des enfants, le recours à l'excision dans certains pays, le droit à l'éducation,...

Les 500 m² du musée abritent trois niveaux. Au deuxième étage, l'exposition est consacrée aux racines historiques de la congrégation depuis saint Jean Eudes. Un court-métrage réalisé par les étudiants de l'IRCOM présente l'action de sœur Marie-Euphrasie Pelletier au XIXème siècle. L'idée est d'établir un lieu interactif, qui puisse toucher toutes les générations.

L'ensemble des supports proposés est accessible à la fois en anglais et en espagnol, signe supplémentaire de la vocation internationale de la congrégation. Le troisième étage présente quant à lui la vie quotidienne monastique des jeunes filles qui habitaient le lieu.
Enfin, une exposition temporaire sur leurs loisirs sportifs et culturels est visible jusqu'au 18 septembre, au rez-de-chaussée.

Le musée ouvrira dès ce 6 juillet du mercredi au dimanche, de 14 h à 17 h.


« Nous avons plus de clients étrangers qu'Angevins ! » Anita Silvestre, responsable du pôle développement et réception-réservations de Notre-Dame de Charité du Bon Pasteur

L'hostellerie de Notre-Dame de Charité du Bon Pasteur a participé au financement du musée. Anita Silvestre, responsable du pôle développement et réception-réservations, souhaite dans la même dynamique d'ouverture au public faire connaître son hostellerie auprès de la population angevine. « Nous avons plus de clients étrangers qu'Angevins ! », fait-elle remarquer. L'hébergement proposé se situe dans un cadre arboré à quelques pas du centre-ville. Au total, 100 chambres individuelles et collectives sont mises à disposition, et le restaurant peut également accueillir 220 couverts à l'occasion de réunions ou de fêtes de famille.













Angers Mag












Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17







cookieassistant.com