Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Mardi 25 Novembre 2014







"Un papa, une maman. On ne ment pas aux enfants !"


Rédigé par - Le 23/10/2012 - 15:14 / modifié le 24/10/2012 - 10:22


Près de 200 opposants à la légalisation de l'adoption par deux personnes de même sexe ont manifesté ce mardi midi à Angers. Pour eux, aucun doute, légiférer sur le sujet serait une erreur sociale et un contre-sens de l'histoire de l'humanité. Le débat politique est bien ouvert.



Un oiseau et ses deux ailes sexuées : les manifestants ont joué des symboles pour faire passer leur message, quitte à irriter les partisans du mariage homosexuel
Un oiseau et ses deux ailes sexuées : les manifestants ont joué des symboles pour faire passer leur message, quitte à irriter les partisans du mariage homosexuel
T-shirts roses pour mesdames. T-shirts verts pour messieurs. Mais un seul et même slogan pour tous : "Un papa, une maman. On ne ment pas aux enfants".

Scandé tout au long du rassemblement organisé ce mardi midi, place du Ralliement, il résume bien l'état d'esprit d'Antoine et des autres protagonistes de cette manifestation, coordonnée à l'échelle nationale par l'association Alliance Vita, l'héritière de l'Alliance pour le droit à la vie fondée au début des années 90 par Christine Boutin, ex-ministre du gouvernement de Nicolas Sarkozy et actuelle présidente du Forum des républicains sociaux.

Alors que s'amorce le débat politique autour d'une possible légalisation du mariage entre personnes de même sexe et du droit à l'adoption par ces mêmes couples, cet Angevin d'une soixantaine d'années, lunettes et cheveux blancs, est venu dire publiquement son opposition au projet. En prenant des accents apocalyptiques qui laissent songeurs : "On peut réparer les dégâts de la crise économique actuelle, ça j'en suis certains. Mais si cette loi passe, on ne pourra pas réparer ses conséquences."

Ses conséquences ? "Les risques de déstructuration psychique sont évidents chez les enfants élevés par des parents de même sexe, argumente le manifestant, Et comment un père qui pratique la sodomie peut-il éduquer convenablement un enfant ?

"Je n'aurai pas voté la loi"

Tenus devant quelques contre-manifestants, étudiants et militants de la cause homosexuelle, les propos ont eu le don de faire monter l'ambiance. "Je viens d'apprendre qu'un homosexuel était un psychotique névrosé, ironise Jérémy, un militant du syndicat Unef, Et que les couples hétéros étaient forcément des bons parents, contrairement aux couples homos."

Trois jours après l'événement D'égal à égales, organisé par un collectif antisexiste angevin, il était illusoire d'espérer réconcilier des militants aux positions complètement opposées. Au moins, le dialogue a-t-il eu lieu.

Moins idéologique et plus politique, l'ancien sénateur UMP et ancien président du Conseil Général de Maine-et-Loire, André Lardeux, présent lui aussi, confie qu'il ne voterait pas la loi "si j'étais encore parlementaire".

"Je ne doute pas que deux personnes de même sexe sont capables d'aimer un enfant, mais ça ne préjuge pas de l'équilibre de celui-ci, explique-t-il, Ce qui me gène le plus, c'est le risque d'une législation. Le droit à l'enfant n'existe pas et heureusement, je ne connais que le droit des enfants. Pour moi, il ne faut rien changer pour l'instant et laisser le temps au débat."



Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

16.Posté par Harang le 29/11/2012 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Réponse @moi
Oui on peut endoctriner des enfants dans une religion, par exemple celle des LGBT.
Aujourd'hui dans le relativisme de rigueur (religion ?), il est ahurissant de voir comment les médias imposent ce qu'il faut penser (religion ?). J'ai bien souligné à notre président de la République comment ce projet loi était un défi à l'intelligence et la raison. Et pour citer Monsieur Xavier Bongibeault, homosexuel athé qui se déclare contre ce projet de loi, ce qui se passe rappelle des heures s...

15.Posté par moi le 29/11/2012 16:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un papa, une maman, on ne ment pas aux enfants... Par contre on peut les endoctriner dans une religion avant qu'il ne soit en âge de raisonner par lui-même !

14.Posté par Antipodes le 26/10/2012 10:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au moment où la science vient d'inventer la possiblité de la reproduction via une seule cellule d'un être humain, on peut imaginer le pire.

Demain, la revendication à l'égalité poussée à son paroxisme (alors que nous sommes tous différent et heureusement) va inviter les hommes et pourquoi pas les femmes en coupe homosexuel à vouloir faire un enfant entre eux avec cette nouvelle technique médicale mono cellule ?

Il faut arrêter de faire croire que nous pouvons tout obtenir de l'humanité sans le ...

13.Posté par Harang le 25/10/2012 23:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un complément à mon post pour Nicolaz

Sur l’argumentation des enfants « mal-éduqués » par des couples hétérosexuels (criminels, psychopathes, et plus généralement les enfants battus).
Je pense que cet argument est très dangereux et si on le pousse à sa complète logique. Il pose le principe que le mal se trouve dans les couples hétérosexuels. C’est dans ces couples que l’on trouve des enfants battus. Les enfants de couples homosexuels, a contrario, échapperaient à ce phénomène. Mais alors que ne...

12.Posté par Harang le 25/10/2012 23:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Nicolaz (j’ai repris l’orthographe qui apparaît, ne serait-ce pas Nicolas ?)

Vous pointez justement le doigt sur le problème de ce projet de loi. L’articulation entre le mariage et l’adoption et plus généralement l’accès aux couples homosexuels à un « droit à l’enfant ». La question qui se pose donc est : « est-ce que parce que je suis limité par mon état (homosexuel et donc par nature ne pouvant pas avoir d’enfant), je dois :
1 – me déclarer « discriminé » par rapport aux autres n’ayant p...

1 2 3 4














Angers Mag













Instagram



cookieassistant.com