Un petit tour de foire


Rédigé par yannick Sourisseau - Angers, le 29/04/2009 - 08:05 / modifié le 04/05/2009 - 23:22


Véritable vitrine du commerce et de l’artisanat, la Foire Expo d’Angers 2009 qui vient de s’achever aura réussi, une fois de plus, à éveiller la curiosité de ses visiteurs. Grâce à la fabuleuse exposition sur le trésor funéraire de Toutankhamon, le salon « Ecolobio », le parc d’attraction « Loisirland », la journée de la femme, sans oublier les rendez vous habituels, la Foire Expo a su montrer qu'elle était bien dans l’air du temps.



La Foire d'Angers, se mirant dans la verrière d'Amphitéa
La Foire d'Angers, se mirant dans la verrière d'Amphitéa
Une journée à la Foire, comme tout salon qui se respecte, est toujours un grand moment, souvent très fatiguant, même si l’on a rien de particulier à acheter. Cette année, comme elle en a désormais l’habitude, la foire expo d’Angers, organisait en son sein plusieurs événements susceptibles d’attirer de nouveaux exposants comme de nouveaux visiteurs. C’était notamment le cas avec une exposition événement, un salon pour mieux comprendre les enjeux de notre société, une vitrine du commerce équitable, un espace loisirs et jeux pour petits et grands et de nombreuses animations ayant pour objectif de doper la fréquentation.

« Pharaonique ! » tel était le slogan des organisateurs qui accueillaient pour la seconde fois, une exposition égyptienne et non des moindres, celle du jeune pharaon Toutankhamon. « Je n’ai jamais rien vu d’aussi beau et d'aussi intéressant » disait à juste titre, une dame visiblement conquise par ce qu’elle venait de voir et de vivre. Parfaitement reconstituée, la salle au trésor et la tombe du célèbre pharaon, telles qu’on peut les voir dans la Vallée des Rois, en Égypte, avaient de quoi intéresser le plus grand nombre. D’ailleurs on y faisait la queue pour entrer. Les plus malins avaient choisi les heures creuses pour prendre le temps d’admirer et comprendre, au travers d'une multitude d’objets de valeur, parfaitement reconstitués, la vie et l’œuvre de ce roi hors du commun, mort à l’age de 18 ans. Sur le plan historique et culturel, la foire expo a réussi là quelque chose d’exceptionnel, une exposition qui méritait à elle seule, son billet d’entrée à 5€

Mais la Foire Expo d’Angers ne se résume pas à une simple exposition, fusse-t-elle superbe. Que l’on vienne avec une idée précise, celle d’aménager sa maison, acheter un camping-car ou encore une tondeuse à gazon, la foire est un immense magasin où l’on trouve tout ou presque. Des petits objets des artisans du monde, en passant par un salon cuir, un meuble design, une cuisine ou une véranda, ce grand espace permet en quelques heures de prendre connaissance des innovations et de discuter avec des vendeurs parfois racoleurs. Mais, compléter un portefeuille client c’est aussi l’objectif des enseignes qui s’installent pendant une semaine au parc des expositions.

Outre les panneaux photovoltaïques et les pompes à chaleur, omniprésents sur les stands des chauffagistes, le plus amusant pour qui n’a pas vraiment quelque chose de précis à acheter, est le pavillon qui regroupe les vendeurs d’aspirateurs a vapeur, siège relaxants, ustensiles de cuisine, savon à tout faire ou encore baume miracle. Véritable crieurs de foire, les vendeurs installés sur ces petits stands multiplient les démonstrations et les discours pour vanter les mérites de leur appareil, lequel doit résoudre, si on les écoute, tous les problèmes de la vie quotidienne. De véritables attroupements se constituent à chaque fois autour des échoppes et ça marche plutôt bien puisqu’à la fin de la démonstration, nombreux sont ceux qui repartent avec l’objet miracle. Tout ça c’est la foire comme on l’aime.

Avec un peu moins de 100 000 visiteurs, la Foire Expo semble avoir atteint une vitesse de croisière, même si, comme tous les ans les exposants se plaignent de ne pas avoir assez rempli leur carnet de commande. Mais en ces temps de récession, autant de visiteurs ce n’est pas si mal, d’autant que la foire ne permet pas toujours de faire des ventes directes, mais plutôt de prendre des contacts, lesquels resteront à concrétiser par la suite.


















Angers Mag