Un point météo pour le Festival d’Anjou


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 19/06/2013 - 16:36 / modifié le 19/06/2013 - 22:43




Alors que l'orage grondait sur l'Anjou lundi et mardi soir, le Plessis-Macé a été une fois de plus épargné
Alors que l'orage grondait sur l'Anjou lundi et mardi soir, le Plessis-Macé a été une fois de plus épargné
Les organisateurs du Festival d’Anjou le savent, les spectacles, tous joués en plein air, sont contraints par la météo. Et tout particulièrement, par la pluie qui arrose plus que généreusement la région cette année.

Pour la repousser, Albert Camus, qui dirigeait en 1953 le Festival d’Angers, devenu plus tard le Festival d’Anjou, avait pris l’habitude de jeter une rose blanche devant la scène. Nicolas Briançon, le directeur du festival, avait repris le principe pour sa dixième année, avec un certain succès.

Mais pour cette 63e édition, ce n’est pas le directeur qui a jeté la rose, mais le président de l’EPCC Anjou Théâtre, Christophe Béchu. Sans remettre en cause les capacités du président, il se peut que le charme soit rompu, sait-on jamais.

Pour l'instant, tout semble aller pour le mieux puisque la météo désagréable qui s’est installée sur l’Anjou semble toujours épargner le festival, aucune représentation n’ayant été annulée ou retardée à ce jour.

Prudents, les organisateurs jouent tout de même la communication puisqu'ils ont mis en place, sur le site web du festival, un point météo accessible depuis la page d’accueil. Ce point météo permettra à ceux qui veulent se rendre sur l’un des trois sites, le Plessis-Macé, Doué la Fontaine ou Saumur, de savoir si le spectacle est annulé où si une solution de repli est mise en place.


















Angers Mag