Un seul et même régime de retraite ?


Rédigé par Patrick TOUCHAIS - Angers, le 14/04/2017 - 07:45 / modifié le 15/04/2017 - 07:50


Présidentielles, les dimanches 23 avril et 7 mai. Législatives, les 11 et 18 juin. Ces prochaines semaines, les Français vont se choisir un nouveau chef d’Etat puis donner (ou pas) à son gouvernement une majorité à l’Assemblée nationale pour soutenir son action. Dire que l’enjeu de ces deux rendez-vous électoraux sera déterminant pour notre avenir commun est un euphémisme. Dans un contexte politique teinté de désenchantement et de défiance, les Angevins tentent d’évaluer les programmes et les candidats. Pour le jour venu, si possible, voter en pleine conscience. Nous en avons rencontré et interrogé un certain nombre pour mesurer leurs attentes, sans soucis d’exhaustivité mais avec la volonté de varier nos points de chute et les regards. Alors, qu’attendent-ils ces Angevins ? Jeunes dirigeants de start-ups numériques, artisan et représentant de l’Economie sociale et solidaire, la campagne électorale ne les laisse pas indifférents. Mais ne les fait pas vibrer, loin de là.
Aujourd'hui, la parole à la Confédération française des retraites et à son délégué départemental, Jean-Claude Gascoin.



Jean-Claude Gascoin, ancien ingénieur chez Bull et ancien maire de Saint-Jean de linières milite pour « plus d’équité dans les systèmes de retraite »
Jean-Claude Gascoin, ancien ingénieur chez Bull et ancien maire de Saint-Jean de linières milite pour « plus d’équité dans les systèmes de retraite »
la rédaction vous conseille
Après le débat sur le revenu universel de Benoit Hamon qui agité les primaires à gauche, voici celui de la retraite universelle, portée par la Confédération française des retraites. Rencontre avec son délégué départemental, Jean-Claude Gascoin, ancien ingénieur chez Bull et ancien maire de Saint-Jean de Linières.
 
Lucide Jean-Claude Gascoin. « On n’est ni des idéalistes, ni des naïfs. On sait bien que c’est un sujet compliqué ». La Confédération française des retraités – « indépendante de tout partie politique ou centrale syndicale » – dont il est le délégué en Maine-et-Loire a décidé de s’attaquer à un bastion bien gardé. En particulier par les syndicats de salariés (CGT, FO…). Les 1,5 million d’adhérents revendiqués sur tout le territoire français rêvent de faire voler en éclat le système des régimes spéciaux, dont bénéficient les employés d’EDF, de la SNCF, des études notaires, mais aussi les parlementaires, tout comme les salariés de l’Opéra de Paris ou ceux de la Comédie française. On l’appelle le 4è bloc, à côté du régime général des salariés (CNAV), celui des agriculteurs (MSA) et celui des indépendants (RSI).
« Nous militons pour la mise en place d’une retraite universelle. Pas d’un revenu universel… », sourit l’ancien ingénieur qui a passé 31 ans chez Bull. Universel, parce qu’il s’adresse à tous : salariés, non-salariés, employés sur public ou du privé… et qu’il ferait donc la peau aux régimes publics et leurs avantages : nombre d’annuités plus faibles, prise en compte des 6 derniers mois de traitement pour le calcul au lieu des 25 meilleures années pour les salariés du privé… « C’est juste un problème d’équité », résume Jean-Claude Gascoin. « Imaginez que seuls quatre pays développés ont ce genre de système différencié entre public et privé »
« Imaginons que vous partiez à la retraite à 64 ans, les statistiques nationales vous donnent une espérance de vie de 20 ans. On calculera donc votre pension annuelle sur cette base. Si vous vivez plus vieux, vous toucherez évidemment votre pension jusqu’à votre mort. Malheureusement, d’autres n’iront pas jusqu’aux 20 ans »
 

Concrètement, la Confédération française des retraités propose une remise à plat complète : un taux de cotisations unique – « on partirait sur 25 % du salaire brut » – et un niveau de rente proportionnel aux cotisations. Ça c’est le premier pilier. Un deuxième permettrait aux entreprises de compléter la retraite par un versement complémentaire et un troisième serait basé sur le volontariat des individus pour cotiser via un système personnel de capitalisation. Comme cela existe déjà.

Quant à la rente du premier pilier, elle serait calculée selon une statistique d’espérance de vie. « Imaginons que vous partiez à la retraite à 64 ans, les statistiques nationales vous donnent une espérance de vie de 20 ans. On calculera donc votre pension annuelle sur cette base. Si vous vivez plus vieux, vous toucherez évidemment votre pension jusqu’à votre mort. Malheureusement, d’autres n’iront pas jusqu’aux 20 ans », détaille Jean-Claude Gascoin. Restera également à régler les problèmes des petites pensions, les versements pendant les périodes de chômage, via une caisse de solidarité…

Le système est certes complexe et ne sera pas simple à réformer. Mais surtout, les blocages des centrales des syndicats que redoute la CFR. « Pour autant, la période électorale est propice. On sent que ça bouge », avance Jean-Claude Gascoin. Localement, il s’apprête à solliciter tous les candidats aux élections législatives, puis sénatoriales. Et au plan national, outre un colloque au Palais du Luxembourg, la Confédération a démarché tous les candidats aux élections présidentielles. « Pour l’instant Emmanuel Macron a repris l’idée », souligne l’ancien maire de Saint-Jean de Linières, qui continue à « faire de la politique. Mais attention, la vraie, avec un grand P ».



















Angers Mag











Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03