Un yaourt pour se soigner, vous y croyez ?


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 05/05/2010 - 21:11 / modifié le 08/05/2010 - 09:41


Quand arrivent les beaux jours, c’est à grand renfort de publicité que certains géants de l’agro-alimentaire tentent de nous faire croire que certains produits sont capables de nous remettre en forme. Il suffit, selon eux, d’avaler le contenu d’une petite bouteille pour que nos défenses alimentaires se trouvent renforcées, ou un yaourt pour que notre transit, malmené pendant l’hiver retrouve son fonctionnement normal. Mais où est la part de vérité ?



Un yaourt pour se soigner, vous y croyez ?
la rédaction vous conseille
Le groupe Danone, fabriquant des produits Actimel et Activia, est devenu au fil des ans le champion toutes catégories des produits alimentaires censés remplacer nos bons vieux médicaments. Se soigner en mangeant, rien de plus agréable. On pourrait presque adhérer à cette démarche, très publicitaire, qui tend à nous faire croire qu’un banal yaourt, certes amélioré, pourrait nous aider à retrouver une forme perdue pendant l’hiver. Et l’affaire est tellement juteuse que d’aucuns saluent déjà la réussite marketing de l’entreprise.

Alors s’agit-il d’une publicité mensongère qui permettrait aux plus hardis d’attaquer en justice le géant de l’agro-alimentaire ? Non, puisque les produits laitiers fabriqués et distribués pas la marque ne sont pas tout à fait des produits alimentaires, mais ce qu’on appelle désormais des « alicaments », contraction de « alimentaire » et « médicament ».

En effet ces produits contiennent bien un principe actif, une bactérie répondant au nom scientifique de « Lactobacillus casei DN 114 001 » rebaptisé par Danone « L.Casei Defensis », un nom qui correspondait mieux à l’argumentaire publicitaire de la marque. En effet, la petite bactérie est censée défendre notre organisme contre les attaques dont il fait l’objet pendant la période hivernale. Le mot « Defensis », inventé de toute pièce est donc plus adapté.

Selon L’AFSSA (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) « la souche Lactobacillus casei DN-114 001 a des effets sur la flore intestinale, les cellules épithéliales et sur quelques paramètres du système immunitaire muqueux et intestinal ». Il n’y a donc pas tromperie sur la marchandise. Mais pour commencer à obtenir des effets bénéfiques il faudrait, selon les spécialistes, en consommer au moins 500 ml/jour. Nous sommes loin des 100 ml préconisés par Danone. C’est justement là que le bat blesse, puisque ce simple ajout, qui s’il ne fait pas de mal, ne fera pas plus de bien, permet tout simplement à la firme de vendre un banal yaourt, plus cher que les autres.

La démarche de Danone est d’autant plus facile qu’il existe un lien fort entre l’alimentaire et le médicinal chez les consommateurs. Nombreux sont ceux qui préfèrent se soigner avec des plantes et autres produits alimentaires. La publicité de la firme s’appuie donc sur ces croyances.

Même le très sérieux site web de conseils médicaux, Doctissimo, cautionne le groupe Danone, en diffusant des publicités et des articles de presse évoquant les bienfaits des petites fioles de produits laitiers. Une garantie pour le fabricant qui en abuse à son tour dans ses publicités. Doctissimo, composé de médecins et de journalistes pourrait devenir une caution de poids, s’il n’était pas contrôlé par Lagardère Active, un groupe de média et de publicité, lequel empoche les recettes publicitaire du groupe Danone.

Le point le plus sérieux, c’est que le fameux yaourt à valeur ajoutée, contient plus de sucre et de lipides (gras) et surtout moins de protéines, que tout produit laitier qui se respecte. Et c’est là que rien ne va plus, puisqu’en croyant se soigner, nous passons à coté des protéines dont notre corps à besoin.

Alors, efficace ou non les yaourts Actimel, pour retrouver la forme ou Aptivia, pour le transit intestinal ? Certainement pas pour le consommateur dont le rapport prix / résultat est plutôt à l’avantage du géant de l’agro-alimentaire. On s’en serait douté. Mieux vaut donc se tourner vers un bon vieux yaourt nature, pour faire le plein de protéines, aussi efficace, et adopter des habitudes alimentaires à base de fruits et de légumes, pour redonner du tonus à notre corps et faciliter le transit intestinal.




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Benjamin le 06/05/2010 11:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sinon il y a aussi la douceur Angevine qui fait du bien!








Angers Mag















Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51


cookieassistant.com