Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Une belle fin... d'année pour le SCO


Rédigé par - Le Lundi 24 Décembre 2012 à 09:20


Que penser de cette équipe d'Angers ? Capable du meilleur comme du pire, mais surtout du meilleur depuis sa défaite en Coupe de France,  il y a deux semaines. Les hommes de Stéphane Moulin sont allés s'imposer vendredi soir à Tours (2-1) dans la foulée de leurs victoires à Laval et contre Auxerre lors des deux précédentes journées. Quatrièmes à la mi-championnat, ils peuvent de nouveau regarder vers le haut.



Une première partie de championnat plutôt bien réussie pour le club angevin
Une première partie de championnat plutôt bien réussie pour le club angevin
Stéphane Moulin et ses joueurs sont en vacances. A défaut de fin du monde, ce 21 décembre a marqué la fin des matchs aller du championnat de France de Ligue 2 et, par la même occasion, le début de la trêve hivernale. Dix-neuf matchs ont été disputés et il en restera autant à jouer l'an prochain jusqu'à la 38e et dernière journée de championnat, le 24 mai. Trop tôt pour dresser un bilan, mais suffisant pour dégager une tendance.

En l'emportant à Tours, les Angevins ont terminé l'année en trombe. On pourrait presque regretter que les fêtes de Noël viennent briser cet élan... Alors que l'élimination en Coupe de France au début du mois avait suscité autant d'interrogations que de déception, le bilan depuis ce match est presque inespéré. Avant de s'imposer à Tours hier soir, les Angevins s'étaient imposés à Laval puis devant Auxerre à Jean-Bouin, inscrivant la bagatelle de 6 buts et n'en n'encaissant que 2, lors de ces matchs.

Pourtant, hier soir, en Touraine, on a pu croire pendant un long moment que la belle série allait s'arrêter là. Dans un stade qui sonnait plutôt creux, sans doute autant en raison de la température extérieure que du classement moyen du club local - 11e du championnat au coup d'envoi- les deux équipes démarraient timidement. La première véritable occasion était une frappe de Doré qui terminait sa course à côté du but adverse à la 13e minute. Brouillon.

Comme la phase de jeu suivante où, sur une action confuse à l'entrée de la surface de réparation, le ballon sortait d'un groupe de joueurs et parvenait à Keserü qui, esseulé, à environ une quinzaine de mètres de la cage, trompait le gardien d'un tir à mi-hauteur (16e). A 1-0, les Angevins avaient semble-t-il fait le plus dur, mais la suite les ramenait vite à la réalité.

Angers termine à 10, comme la semaine dernière

Sur une percée sur le flan gauche de Moimbé, ce dernier centrait pour Oniangué bien esseulé au point de penalty. Sa tête en lucarne laissait Malicki sur place. 1-1 (21e). Pas complètement illogique au vu du début de la rencontre. Cinq minutes plus tard, les Tourangeaux à la suite d'une action confuse à l'entrée de la surface angevine, trouvaient même la barre. A la 29e minute, un retourné de Blayac passait juste au-dessus du but Angevin. Ca chauffait.

D'autant qu'à la 31e, Couturier, à la lutte avec l'avant-centre tourangeau envoyait celui-ci au sol. Carton rouge. Comme la semaine précédente contre Auxerre, le Angevins allaient terminer le match à dix. Pour le même résultat ? Oui. Mais il restait quand même une heure à jouer au moment de la sortie du défenseur angevin et rien n'était moins sûr à cet instant précis. Et, comme une semaine précédente lors de l'expulsion de Diallo, Stéphane Moulin décidait de remplacer Diego Gomez. Mais cette fois, il le remplaçait par Pierre-Etienne Lemaire au lieu de Marc-André Zorro. Ce détail devait avoir son importance par la suite... Malgré un coup-franc de Keserü dans les bras du gardien (39e), les deux équipes regagnaient le vestiaire sur le score de 1-1.

En deuxième, période, les Angevins, prudents, s'efforçaient d'anihiler les attaques adverses en étant bien regroupés autour de leur bloc défensif. A la 62e, sur une offensive tourangelle, Malicki était sauvé par sa barre. La chance des hommes de Bernard Blacquart était passée. Son homologue angevin faisait rentrer N'Samé à la place de Keserü. La suite, on la connaît. C'était ce débordement de Diers sur la droite et ce centre pour Lemaire dont le tir... à la 91e permettait aux siens de ramener les 3 points de Tours et aussi, accessoirement, de pouvoir garder un œil sur l'étage au-dessus.

Après un repos bien mérité, la troupe de Stéphane Moulin retrouvera Jean-Bouin et son public le 11 janvier prochain pour la venue de Clermont. Il est à noter, et la nouvelle a été officialisée hier par un communiqué de le Ligue de Football Professionnel, qu'à partir de janvier, le coup d'envoi des rencontres sera de nouveau donné à 20 heures. Voilà qui devrait satisfaire bon nombre de supporters !




Christophe ROUSSEL
Correspondant Sport pour Angers Mag dans plusieurs sports (football, athlétisme, ...) et dans le... En savoir plus sur cet auteur