Une maison de santé ouvre ses portes aux Hauts-de-Saint-Aubin


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 17/01/2013 - 09:31 / modifié le 12/02/2013 - 17:01


En plein coeur de ce nouveau quartier, une maison de santé pluridisciplinaire a été inaugurée, mardi soir. Elle comprend un secteur de soins et un secteur de prévention et de promotion de la santé.



Le préfet François Burdeyron, le docteur Emmanuel Pichon, Frédéric Béatse et Jacques Auxiette, lors de l'inauguration de la maison de santé, mardi soir.
Le préfet François Burdeyron, le docteur Emmanuel Pichon, Frédéric Béatse et Jacques Auxiette, lors de l'inauguration de la maison de santé, mardi soir.
Dans un quartier en pleine mutation avec l'arrivée du tramway et le futur parc aqualudique, la maison de santé du quartier des Hauts de Saint-Aubin a ouvert ses portes, mardi soir.

Inauguré en grande pompe par le maire Frédérique Béatse et le président du Conseil régional, Jacques Auxiette, cet établissement de près de 700 m2 comprend un secteur de soins et un secteur de prévention et de promotion de la santé.

Cette nouvelle offre de soins donne lieu à des consultations médicales, des soins infirmiers, de kinésithérapie et ostéopathie et des consultations d’orthophonie. Une permanence vaccination est organisée tous les lundis de 17 heures à 18 heures. Une psychologue est également présente le 2e et 4e lundi de chaque mois de 14 heures à 17 heures, sauf pendant les vacances scolaires.

La maison de santé, située 9 rue Marie Amélie Cambell, est aussi un espace de prévention et de promotion de la santé. Elle fournit aux habitants du quartier des informations sur les démarches et les acteurs du domaine de la santé, propose des animations sur la prévention et la promotion de la santé organisées par le Collectif santé du quartier. Elle accueille enfin dans ses locaux des expositions permanentes.

Ce nouvel établissement a bénéficié d’un cofinancement de la Ville d’Angers, du Conseil régional des Pays de la Loire, de l’Agence régionale de santé et de l’agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances. Coût total : 1,3 million d’euros.


















Angers Mag