Une maquette du château du Roi René à la Foire d’Angers


Rédigé par - Angers, le 22/04/2014 - 08:17 / modifié le 22/04/2014 - 08:17


Réalisée par des enfants, initiés aux métiers artisanaux par l’association angevine « l’Outil en main », une maquette du château d’Angers sera présentée au grand public dans le cadre de la foire d’Angers du 26 avril au 1er mai prochain.



Une jeune fille initiée à la taille de pierre, lors de la mise en oeuvre de la maquette du château d'Angers
Une jeune fille initiée à la taille de pierre, lors de la mise en oeuvre de la maquette du château d'Angers
la rédaction vous conseille
7 tonnes et 4 ans de travail, soit 5000h pour 200 enfants et 28 professionnels bénévoles, la maquette au 1/5 du château du Roi René, proposée par l’association « l’outil en main » ne devrait pas manquer d’intérêt. Cette maquette réalisée avec les mêmes matériaux que l’original avait pour objectif « d’initier les enfants à la découverte des métiers du patrimoine », expliquent les responsables de l’association. Elle sera exposée pendant toute la durée de la foire d’Angers, entrée N°4

Parallèlement à la visite de cette maquette les enfants pourront, comme tous les ans s’essayer à de nombreux travaux pratiques sur les 400 m2 de stand dont dispose l’Outil en main pendant la foire.

Sur place, plus d’une douzaine des bénévoles, pour la plupart des artisans retraités : tailleur de pierre, métallier, menuisier, électricien, peintre, tapissier, décorateur, couturière, fleuriste et art floral, apprendront les gestes qui furent leur quotidien pendant leur vie professionnelle … « pour peut-être un métier au bout des doigts d’ici quelques années ».

La maquette qui sera installée à la foire d'Angers
La maquette qui sera installée à la foire d'Angers
L’association « l’Outil en main » a pour but l'initiation des jeunes dès l'âge de 9 ans jusqu'à 14 ans, aux métiers manuels, par des gens de métier, ouvriers qualifiés ou artisans, bénévoles, retraités, « avec de vrais outils au sein de vrais ateliers ».

Cette pratique permet aux hommes et femmes de métier, riches d'expérience, de se maintenir en activité tout en transmettant aux jeunes générations les gestes de leur métier et l'amour du travail bien fait, « avec un savoir-faire qui ne s'apprend pas dans les livres », poursuivent les responsables de l'association.

Ces ateliers sont un lieu de rassemblement et d'échange intergénérationnel aussi bien en milieu rural qu'en milieu urbain, en poursuivant un objectif : revaloriser les métiers manuels artisanaux, métiers du bâtiment, métiers du patrimoine tels que : carreleur, charpentier, couvreur, maçon, métallier, mosaïste, plombier, tailleur de pierre, métiers d'art, de bouche, etc…

L’association angevine fait partie des 109 structures réparties dans toute la France. Elle est la plus importante avec 26 ateliers, 84 bénévoles et 56 enfants accueillis. En 2014, 2098 bénévoles se sont mis à disposition de 1700 enfants pour leur transmettre leur savoir-faire et leurs valeurs.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Gilardeau le 22/04/2014 11:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Belle initiative et belle réalisation ! Et dire que j'hésitais à me rendre à la foire d'Angers, et bien plus maintenant ! Il serait intéressant de savoir si cette maquette peut évoluer vers une reconstitution du château au milieu du 15e siècle, c'est à dire avec ses poivrières et la Grande Salle. Et pourquoi pas à terme, convaincre les angevins d'investir dans le renouveau du château, tel qu'il était au 15e siècle pour en faire un véritable atout touristique de notre ville comme à Provins. Un...















Angers Mag