Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Samedi 30 Août 2014


Une marche non violente pour le refus de la misère


Rédigé par - Le 21/09/2012 - 07:15 / modifié le 21/09/2012 - 07:15


En cette journée Internationale de la paix, la marche organisée par Gandhi International, en parallèle de celle organisée en Inde par Ekta Parishad, part ce matin du Croisic (Loire Atlantique). Elle arrivera à Paris le 17 octobre, lors de la journée mondiale du refus de la misère, après avoir fait étape à Angers le 2 octobre.



Une marche organisée par Ekta Parishad, à Bhopal, en Inde (Photo Wikipédia)
Une marche organisée par Ekta Parishad, à Bhopal, en Inde (Photo Wikipédia)
Une distance de 532 km en 27 étapes, c’est ce qu’effectueront les marcheurs qui partent ce matin du Mont Esprit au Croisic, en Loire Atlantique,pour rejoindre le parvis des Droits de l’Homme, au Trocadéro, à Paris, le 17 octobre. L’arrière-petit-fils de Gandhi, Anand GOKANI, sera présent au départ et participera aux trois premières étapes de la marche.

Lancée par l’association Gandhi International, la Paix en Marche et plusieurs associations militantes cette marche qui poursuit trois objectifs : souveraineté alimentaire, refus de la misère et non-violence, est organisée en soutien à celle organisée, dans les mêmes temps, en Inde par le mouvement « Ekta Parishad ».

Ekta Parishad est un mouvement non violent qui, suivant la philosophie du Mahatma Gandhi, travaille sur les questions d’accès à la terre, à l’eau et à la forêt en Inde. Ce mouvement a été créé en 1991 suite à une marche des paysans sans terres et les populations marginalisées que compte l’Inde, dans l’État du Madhya Pradesh. Cet État du Centre de l’Inde a pour capitale Bhopal, une ville tristement célèbre pour avoir été le théâtre de la plus importante catastrophe industrielle au monde.

Derrière Rajagopal, le leader charismatique de ce mouvement, 25 000 paysans et exclus de la société indienne se sont rassemblés en 2007, épaulés par des ONG, pour marcher vers Delhi. Ils devraient être plus de 100 000 en octobre prochain à marcher vers le parlement indien de New Delhi. Rajagopal appelle à des actions non violentes de désobéissance civile permettant de faire entendre la voix des plus faibles.

La marche française le Croisic-Paris permettra à Gandhi International et aux associations de faire connaître leur action à une population qui se sent concernée par les défis actuels, mais qui ne connaît pas forcément les possibilités de s’impliquer activement au sein de l'une d'elles.

« Nous sommes nombreux à vouloir un vrai changement sociétal, une économie respectueuse de l'homme et de la nature, une démocratie participative », explique Gilles CHANGEON (ça ne s’invente pas), initiateur de la marche, chargé de mission à Gandhi international et président de la Paix en marche. « Cette marche sera l'occasion festive de montrer que, dans le monde entier, des personnes veulent faire évoluer les mentalités, les comportements et les politiques publiques ». Gilles CHANGEON a rencontré Rajagopal en janvier 2008 en Inde, il l’a invité en octobre de la même année pour témoigner devant de nombreux lycéens français.

Les marcheurs s'arrêteront à Angers, le 2 octobre prochain, termes de la douzième étape. En provenance de Savennières, ils poseront leurs sacs à 15h à la salle Claude Chabrol, route de Pruniers, pour un après midi consacré à la paix et à la non-violence. Après une conférence à l’attention des lycéens et une exposition, un duplex est prévu avec Rajagopal en Inde. La soirée se terminera par un concert de soutien du groupe angevin Manafina, lequel explore la frontière entre la musique et la poésie.

Le lendemain la caravane reprendra la route en direction de Champigné.





Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur






















Instagram

A PROPOS