Une nuit complétemandingue ce samedi au Chabada


Rédigé par Cyrille GUERIN - Angers, le Vendredi 18 Avril 2014 à 16:37


Deux raisons de sortir samedi soir à Angers. Dans le cadre de ses 20 ans, le Chabada organise un grand raout, le Mali club où la culture mandingue donnera de la voix. L'occasion également de fêter les 40 ans liant Angers à Bamako. Et de faire de la politique en dansant.



Ahmed Fofana, tête d'affiche et chef d'orchestre du Mali Club.
Ahmed Fofana, tête d'affiche et chef d'orchestre du Mali Club.
la rédaction vous conseille
"Politique", pour certains, beaucoup, c'est un gros mot; pour d'autres, il ou elle est à réenchanter. En 2003, un auteur britannique avait poussé le vice jusqu'à en faire un roman éponyme : une histoire de trouple, un couple à 3. Vu comme ça, c'est plus sexy qu'un binôme Sapin-Montebourg ou une paire Copé-bleu Marine. Tout ça pour dire que, oui, la politique, le politique sont partout (même dans un édito de Manoeuvre), que vous le vouliez. Ou non.

Ainsi ce jeudi matin, au Chabada lors de la conférence de presse annonçant sa deuxième Birthday Party, le fantôme de Jean Monnier a, l'espace de quelques secondes, comme ça sans prévenir, traversé la conversation. Un brin de nostalgie chez le boss de la salle de musiques actuelles, François Delaunay, qui, se remémorant le mitan des années 90 qui a vu se créer le rapprochement Chabada-Mali, a convoqué l'ancien Premier Magistrat socialiste angevin.

On ne sait pas si Jean Monnier fera son apparition samedi lors du cocktail précédant le Mali club, Mais Christophe Béchu, qu'on sait depuis peu fan de Morcheeba, y sera. Aux dernières nouvelles, le courant passerait très bien entre le nouveau maire UMP et la team du Chabada. Open minded le par ailleurs sénateur ? Honni soit qui Mali pense de voir dans sa vraisemblable apparition ce samedi boulevard du Doyenné une opportunité calculée de donner dans la cool et world attitude. Mais tout est politique. Même (surtout ?) la musique qui, comme chacun sait, "est un cri qui vient de l'intérieur".

Ahmed Fofana, Cheick Tidiane Seck, Lassy King Massassy, Kwal...

Samedi soir, entre 20h45 et 3h du mat', le cri viendra de l'extérieur. Du Mali, en l'espèce. Et c'est une sacrée bonne nouvelle tant depuis un an, de ce pays, nous parviennent des images et des infos peu enclines à la rigolade, à la fête. Le Mali, c'est la Lybie de Hollande... Mais le Mali résiste. En partitions. A l'image de Tinariwen, des artistes apportent une autre mélodie. Idem s'agissant de Toumani Diabaté, Amadou et Mariam ou Cheick Tidiane. Ces trois-là, entre autres, ont tous croisé le chemin de Ahmed Fofana, l'un des piliers de la scène musicale ouest africaine d'aujourd'hui. Dans le sillage du leader de Métis Mandingue, on tombe également nez à nez sur Björk, Damon Albarn, Dee Dee Bridgewater, Ray Lema ou Vieux Farka Touré. Que du beau linge, en somme.

Les partenaires organisateurs du Mali Club : Julie Sapolin, Ahmed Fofana, Nicolette Dauver et François Delaunay (de gauche à droite).
Les partenaires organisateurs du Mali Club : Julie Sapolin, Ahmed Fofana, Nicolette Dauver et François Delaunay (de gauche à droite).
Installé depuis peu à Angers, mais affublé d'un total look griot comme on en croise dans les rues de Belleville, c'est à Ahmed que l'on doit le plantureux plateau de samedi soir. Au total, une trentaine d'artistes à raison de 20 minutes par prestation et ce sans changement de plateau. Seule contrainte : revisiter des classiques mandingues datant de 700 ans.

Le programme non exhaustif mais alléchant, le voici : Cheick Tidiane Seck, Lassy King Massassy, Kwal ou Deltas. Sans oublier Nouvel R et des musiciens de Lo'jo qui ont beaucoup œuvré pour raffermir l'union entre Angers et le Mali. A l'image de l'Office de Coopération Internationale d'Angers (OCIA) dont la présidente, Nicolette Dauver et ses troupes solidifient le jumelage Angers-Bamako qui célèbre ses 40 ans. L'OCIA sera de la partie samedi soir. Itou pour le collectif So Art, piloté par Julie Sapolin, et qui promeut la culture mandingue.

Ce 19 avril, la nuit sera assurément chaude, sauvage et totalemandingue. Une seule consigne (de vote) : casser son poste de télé, donner de la "Voice" et onduler du bassin.

Mali Club, 20h45-3h au Chabada. Tarif unique : 10 euros.












Angers Mag












Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20
Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56







cookieassistant.com