Une rentrée "particulière" en Maine-et-Loire


Rédigé par Ralitsa DIMITROVA - Angers, le 01/09/2016 - 07:00 / modifié le 01/09/2016 - 21:17


La rentrée des classes, c'est ce matin pour de nombreux élèves angevin. Mais les professeurs sont déjà à pied d’œuvre depuis hier comme au collège Montaigne. Situé en zone d'enseignement prioritaire, l'établissement va mettre en place, comme tous les autres, la réforme menée par la ministre de l’éducation. Le recteur ainsi que l’inspecteur de l’académie étaient présents mercredi pour inaugurer cette rentrée sous le signe du changement et de la sécurité.



Les 62 enseignants du collège Montaigne se sont rassemblés mercredi, autour du principal, Vincent Février, entouré de William Marois, le recteur et de Benoît Dechambre, l’inspecteur de l’académie de Nantes (crédit photo Estelle Labarthe).
Les 62 enseignants du collège Montaigne se sont rassemblés mercredi, autour du principal, Vincent Février, entouré de William Marois, le recteur et de Benoît Dechambre, l’inspecteur de l’académie de Nantes (crédit photo Estelle Labarthe).
la rédaction vous conseille
Un jour avant les écoliers et comme chaque année, les professeurs aussi ont eu droit à leur rentrée des classes. En Maine-et–Loire, ils sont 11 600 à enseigner dans les écoles, collèges et lycées. A Angers, le rendez-vous était donné à 9 heures mercredi matin au collège Montaigne. Les 62 membres du corps enseignant de l’établissement se sont rassemblés au sein du restaurant scolaire, pour échanger mais aussi pour entendre le discours du principal, Vincent Février, entouré de William Marois, le recteur et de Benoît Dechambre, l’inspecteur de l’académie de Nantes.

« Chaque année, même lorsque j’étais encore enseignant, on entendait dire que la rentrée des classes était ‘’particulière’’, eh bien chères collègues, sachez que je n’échapperai pas à la règle en cette rentrée 2016. Cette année est sans doute un peu plus particulière que les autres, en raison tout d’abord de la réforme des collèges qui rentre en application dès demain, mais également à cause du contexte national qui exige un renforcement des dispositifs de sécurité », a annoncé, Vincent Février.

Egalement évoquée par le recteur de l’académie, la question de la sécurité est au cœur des nouveaux dispositifs de cette rentrée 2016, à travers le plan particulier de mise en sûreté (PPMS), qui, cette année, oblige à mettre en place trois exercices de sécurité, dont un ‘’intrusion/attentat’’. « Sans en faire un sujet de paranoïa, il est important que chaque établissement prenne conscience des risques, et assure un environnement sécurisé », a expliqué William Marois. Pour répondre à cette demande de vigilance, le collège Montaigne a planifié un exercice « attaque terroriste » avant les vacances de la Toussaint. Deux autres exercices de sécurité suivront dans l’année.

La particularité de cette rentrée se trouve également dans la mise en place de la réforme du collège qui prévoit une évolution générale des programmes (lire notre article de mardi) modifie également l’examen du Brevet. Les EPI (Enseignements pratiques interdisciplinaires) viennent s’ajouter aux nouveautés, même si certains professeurs ont déjà expérimenté ces méthodes. « Nous avons déjà eu recours à l’interdisciplinarité entre professeurs de Français et d’Arts Plastiques notamment », explique un enseignant. « La nouvelle réforme ne rendra cette pratique que plus fréquente et davantage liée aux nouveaux programmes ». Avec une plus grande part d’autonomie, les établissements ont la possibilité de choisir les EPI qu’ils souhaitent mettre en place de la 5eme à la 3eme. Pour les élèves de 3eme les enseignants se sont mis d’accord pour travailler autour du cinéma, de la presse et du patrimoine. En ce qui concerne les autres classes, les super-héros, l’histoire de la femme au XX° siècle et l’histoire et la culture de l’antiquité ont été choisis. 
 
La rentrée se fera « très sereinement avec des enseignants motivés et enthousiastes à l’idée de mener leurs élèves vers la réussite. »

Pour cette rentrée au collège Montaigne, situé en zone prioritaire donc, 376 élèves sont attendus. « Nous avons eu 80 % de réussite au brevet des collèges l’an passé avec 43% de mentions assez-bien », a précisé le directeur. Rendue obligatoire par la réforme du collège, une journée de la laïcité aura lieu cette année à Montaigne « ce qui prend une tournure particulière dans un quartier multiculturel comme le nôtre », souligne le principal. « L’idée est de rendre cette journée festive et permettre aux jeunes de s’exprimer à travers des créations artistiques. »

Parmi les autres nouveautés de cette rentrée, en lien avec le travail sur le « climat scolaire », un mois dédié à la lutte contre la violence a été organisé en partenariat avec le centre Marcelle Menet. Les collégiens pourront ainsi assister à des conférences et échanger autour de la question de la violence. Selon l’inspecteur de l’académie Benoît Dechambre, la rentrée au sein du département se fera « très sereinement avec des enseignants motivés et enthousiastes à l’idée de mener leurs élèves vers la réussite. »

Les chiffres de la rentrée en Maine-et-Loire

160 427 élèves au total, soit 673 de plus que l’an dernier
681 écoles (438 publiques et 243 privées)
96 collèges (50 publics et 46 privés)
47 lycées (20 publics et 27 privés)
21 nouveaux postes d’enseignants créés dans la Maine-et-Loire dont 13 remplaçants.








Nouveau commentaire :

Vous pouvez réagir et commenter cet article. Toutefois, si l’éditeur vous donne la possibilité de faire part de votre opinion, votre commentaire ne doit pas contenir des propos haineux, diffamatoires ou des injures caractérisées, inciter aux crimes et aux délits punis par la législation française, contester les crimes contre l’humanité, être offensant envers les chefs d’État, de gouvernement et diplomates étrangers , faire état de fausses nouvelles ou faire l’objet de discrimination raciale ou sexiste.

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce site web est responsable des contenus qu’elle publie, mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. Si la publication est laissée libre, un commentaire dont le contenu est en opposition avec les textes de loi, ou faisant l'objet d'une poursuite, peut à tout moment être modéré par le Directeur de publication.

Dans tous les cas, restez polis et courtois, les lecteurs vous en sauront gré.

Le Comité de Rédaction d'Angers Mag Info










Angers Mag















Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51


cookieassistant.com