Université d'été du PC : "Sortir de l'entre-soi partisan" (Alain Pagano)


Rédigé par Ralitsa Dimitrova - Angers, le 26/08/2016 - 19:00 / modifié le 28/08/2016 - 09:59


Jusqu'au 28 août, l'Université d'été du Parti communiste se déroule à Angers. Une première pour un rendez-vous qui réunit 800 personnes et entend valoriser l'échange, la réflexion sur l'avenir et fait vivre le débat politique. Angers Mag fait le point avec Alain Pagano, secrétaire départemental du Parti communiste dans le Maine-et-Loire.



Alain Pagano souhaiterais que l'université d'été du PC reste à Angers pour les quatre prochaines années.
Alain Pagano souhaiterais que l'université d'été du PC reste à Angers pour les quatre prochaines années.
la rédaction vous conseille
Alain Pagano, secrétaire départemental du Parti communiste et élu au conseil municipal a officialisé ce vendredi, le lancement de l'Université d'été du PC, qui se tient pour la première fois à Angers, au sein de la Faculté de lettres, à Belle-Beille. Entre enjeux électoraux et réflexions sur la place du communisme dans la société moderne, les trois jours seront riches en échanges et discussions. Rencontre.

L'université d’été est un rendez-vous important dans la vie d'un parti, quelle définition donneriez-vous au communisme d'aujourd'hui ?

"Dans le mot communisme, on trouve la racine « commun » : ce que nous voulons aujourd'hui, c'est défendre une société plus partageuse, dans un contexte où les actionnaires du CAC 40 tirent toujours plus de profits et où les salaires des classes moyennes stagnent. Le communisme incarne des valeurs qui s’appliquent aux temps modernes et les universités d’été sont aussi un moment de réflexion, de discussion mais aussi de dynamisme pour les 800 personnes attendues sur les trois jours."

Quels seront les points clés à aborder durant ces trois jours ?

"Il y aura de nombreuses conférences et elles ne concernent pas forcément les aspects militants. On aura l’occasion d’échanger autour de la biodiversité, des questions de société comme les jeunes de banlieue, ou encore des questions d’actualité comme le Brexit et la loi travail. A côté de ça, il y aura bien sûr des moments militants, avec des réflexions autour de l’avenir du parti. Pierre Laurent (le secrétaire national du PCF, NDLR) sera notamment présent dimanche, pour évoquer les enjeux de l’élection présidentielle."

Que pensez-vous des candidatures pour 2017 qui se multiplient à gauche, on peut penser à Jean-Luc Mélenchon et Arnaud Montebourg notamment ?

"Sans mauvais jeux de mots, je dirai que ce genre de candidatures ne sont que des points de détail dans l’histoire de la présidentielle. L’éparpillement de la gauche est mortifère pour tout le monde. Il est clair qu’il faut un unique candidat qui rassemble les rouges, les verts et les rose vifs. Nous travaillons sur cette question au sein du parti et j’espère réellement qu’il y aura une prise de conscience de la part de ces candidats qui font cavaliers seuls, lorsque les premiers sondages seront publiés."
 
​La moyenne d’âge aux universités d’été du PC est de 45 ans mais sur les 800 participants, 22% ont moins de 30 ans.

Qu’en est-il du Parti communiste en Maine-et-Loire ?

"Il se porte plutôt bien, les dernières élections départementales nous ont permis de dépasser la barre des 10%, ce qui est un bon résultat de notre point de vue. Les jeunes sont également de plus en plus mobilisés et cela s'est bien illustré lors des rassemblements contre la loi El-Khomri. Globalement, le nombre de jeunes communistes en Maine-et-Loire est supérieur à la moyenne nationale. La moyenne d’âge aux universités d’été est de 45 ans, mais sur les 800 participants, 22% ont moins de 30 ans."

Quels sont les autres rendez-vous importants du PCF en cette rentrée ?

"A la suite de ces trois jours qui s’annoncent très denses, le parti tiendra son assemblée départementale le 30 août. A côté de ça, les mobilisations contre la loi travail repartent le 15 septembre, suivis par la Fête de l’Humanité à Paris. Cette Université d’été est une première sur Angers, mais on compte bien la pérenniser pour quelques années. Mon ambition serait également de rendre l’événement plus ouvert, et faire évoluer cette image d’entre soi partisan." 
 









1.Posté par Arthur de Vitton le 28/08/2016 18:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment se fait il que l'Université d'Angers ait accepté de fournir des locaux pour l'organisation d'UDT d'un parti politique ?
Qu'en est il du principe de neutralité qui doit prédominer dans la gestion d'un établissement public ?















Angers Mag











Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30
Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01



cookieassistant.com