[VIDEO] Musique, l'ONPL en dimension pékinoise


Rédigé par Tristan LOUISE - Angers, le Mardi 24 Septembre 2013 à 07:45


Les musiciens de l'Orchestre national des Pays-de-la-Loire (ONPL) ont retrouvé leur nouveau chef Pascal Rophé, à Pékin, pour une série de deux concerts dans la capitale chinoise le week-end dernier. Première étape d'une mini-tournée que suit notre collaborateur culturel Tristan Louise. En léger décalage pour Angers Mag, premiers échos.



Répétition express dans l'enceinte du Beijing Concert Hall.
Répétition express dans l'enceinte du Beijing Concert Hall.
la rédaction vous conseille
Le programme a été rodé à Nantes et à Angers. Un raccord dans l'après-midi, histoire de se mettre dans un nouveau bain, en l'occurrence dans l’acoustique haut de gamme du Beijing Concert Hall, et l'osmose se crée.

Le menu est dense : "L'apprenti sorcier" de Dukas, le "Concerto pour la main gauche" de Ravel avec le soliste d'origine vietnamienne Dang Thain Son, la suite n°2 de "Daphnis et Chloé" de Ravel ou encore l'entêtant "Boléro" de ce même Ravel.

En morceau clin d'oeil au pays hôte, l’œuvre du Sino-français Qigang Chen, "Cinq éléments", en présence de ce dernier. Eloge : "Le Philharmonique de Radio-France, orchestre de renommée mondiale, a joué mon œuvre ; je m'attendais donc à une interprétation un un peu moins bonne de la part d'une formation régionale... et je dis cela sans mépris. Mais, à mon grand étonnement, la version de l'ONPL est meilleure. Tout cela grâce au chef et au comportement des musiciens" appuie le compositeur.

Le Boléro de Ravel, version flash-mob par les musiciens de l'ONPL devant un restaurant universitaire à Pékin.


De quoi donner du cœur à l'ouvrage des musiciens ligériens. Il est vrai que, depuis l'arrivée du chef Rophé, l'ONPL a gagné en sérénité et en joie de jouer. A la vue et à l'ouïe, c'est indéniable. Le public du Beijing Concert Hall, assez discipliné et parfois très jeune, a ovationné cette puissance maîtrisée.

Sur sa page Facebook, l'ONPL confirme et évoque un "franc succès". Le lendemain, dimanche donc, à 17h, "un flash-mob devant le restaurant universitaire de l'université de Pékin avec le Boléro de Ravel a réuni de nombreuses personnes", indiquent les responsables de l'orchestre. La journée s'est achevée par une deuxième concert à 18h "devant une salle à guichet fermés avec 800 étudiants chinois".

Lundi matin : l'orchestre a quitté Pékin pour Jinan... Il doit aussi se produire à Tianjin, Yantaï et Qingdao. A suivre...
[VIDEO] Musique, l'ONPL en dimension pékinoise












Angers Mag