[VIDEOS] Au Chabada, la rentrée sera chaude… (1)


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le Mardi 16 Juillet 2013 à 07:36


La rentrée musicale angevine s'annonce sous les meilleurs auspices. Hormis le premier festival "Autour de Levitation" monté par Austin Angers Music, le Chabada et Radical Production du 17 au 21 septembre, le Chabada déroule sa programmation d'automne. Plus de 30 concerts, sans aucune faute de goût… Passage en revue des dates de septembre et octobre… Et en vidéo…



Septembre-octobre au Chabada et quelques dates à ne pas manquer : BB Brunes, Benjamin Piat, Sexy Sushi, Burning House et Girls in Hawaii. (Photos DR)
Septembre-octobre au Chabada et quelques dates à ne pas manquer : BB Brunes, Benjamin Piat, Sexy Sushi, Burning House et Girls in Hawaii. (Photos DR)
la rédaction vous conseille
Nous ne sommes pas encore en mesure de vous dévoiler la "grosse" nouveauté de septembre. Mais simplement vous dire que la rentrée sera placée sous le signe de la musique psychédélique avec le premier "Austin Psych Fest" au doux nom de Levitation à Angers.

Du 17 au 21 septembre, Austin Angers Music, le Chabada et Radical Production proposent une programmation riche et dense autour la musique, du cinéma d'expositions et de conférences. Plus moins ou calé, le line-up devrait être dévoilé dans les prochains jours. Patience.

Toutefois, la salle angevine dévouée aux musiques actuelles a présenté sa programmation pour l'automne. Plus de 30 dates, entre septembre et décembre, mélangeant allègrement les genres et les styles. Histoire de contenter tout le monde ! Voici la première vague qui déferlera sur les mois de septembre et octobre 2013. Vidéos et sons à l'appui…


[POP] Naïve New Beaters, le 26 septembre

"C'est en quelque sorte la rentrée universitaire du Chabada, précise Stéphane Martin, programmateur. Nous voulions créer un rendez-vous avec les étudiants angevins, c'est chose faite avec le concert des Naïve New Beaters".

Après un premier album – Wallace –, plébiscité en France et dans le reste du monde, les Naïve New Beaters reviennent en force pour défendre les couleurs de leur deuxième opus 100 % hits pop rappée. Le combo franco-west coast a donc entamé son come-back sur scène et est prêt à faire de ce second chapitre de sa jeune histoire, un moment unique d'exotisme, de gros love et de bordel avec son public, dans la plus pure tradition californienne.

"Et pour continuer la fête, The Lemon Queen se mettra aux platines pour une sélection de leurs coups de cœurs musicaux", ajoute Stéphane Martin.

Tarif unique 10 € - Gratuit pour tous les étudiants angevins, sur invitation à retirer au Centre Information Jeunesse (allée du Haras)

[WORLD] Les Espoirs de Coronthie, le 28 septembre

"Pour l'ouverture de la Cité juste à côté du Chabada, une fête au Chabada s'imposait, annonce François Delaunay, co-directeur du Chabada. Nous organisons donc cette soirée en partenariat avec la ville d'Angers".

Une belle occasion, selon lui, de proposer Les Espoirs de Coronthie de Konakry, un phénomène en Guinée. Ils font partie de ces artistes "musiques du monde" qui insufflent un vent de modernité, un petit plus, qui font nous la rendre universelle.

En première partie, les Choletais de "La Jambe de Frida réinventent intelligemment une chanson rock cuivrée qui a fait le succès de la Ruda", avoue Stéphane Martin. Si la scène leur permet de valoriser leur énorme énergie, les textes peuvent dévoiler un engagement affirmé. La relève semble assurée.

Tarif unique 5 €.

[JAZZ] Alex Grenier Trio, le 2 octobre

Alex Grenier Trio
Alex Grenier Trio
Alex Grenier est un boulimique. Boulimique de guitare, boulimique de jazz. Depuis six ans, le jeune guitariste angevin aura en effet testé des tas de formules différentes (solo, duo, trio, quintet) -et sorti à peu près autant de disques- pour explorer tous les recoins de l'electro-jazz et du blues funky.

Ce nouvel effort, au sein d'un nouveau trio (guitare + basse + batterie), est pourtant probablement plus calme. Enregistré au studio "Mercredi 9" (qui a déjà vu passer Manu Dibango, Oxmo Puccino, Salif Keita...) à Paris et masterisé au célèbre studio Abbey Road de Londres, "Trio Power !", malgré son titre, laisse donc un peu de côté la fougue juvénile de ses prédécesseurs pour développer des atmosphères plus jazzy cool.

"Mais si vous connaissez un peu le bonhomme, vous devinez que sur scène ça risque de se transformer encore en usine à danser !", lance le programmateur.

Apéro-Concert, gratuit pour tous

[ROCK] BB Brunes, jeudi 3 octobre

Certains imaginaient ces « baby rockers » s’évanouir dans les limbes tragiques d’une gloire éphémère. C’était sans compter sur l’insolente réussite « made in France » de ces quatre garçons toujours dans le vent qui signent, avec « Long courrier », un nouvel essai triomphant.

BB Brunes explore aujourd’hui de nouveaux horizons musicaux tout en continuant de puiser dans la discothèque de leurs aînés. Ils abandonnent donc sans complexe le rock vintage pour une new wave très 80 sans rien sacrifier de leur sincérité tant leur signature reste inaltérable.

Le talent d’écriture d’Adrien ferait pâlir tous ceux qui ont succombé par défaut à la langue de Shakespeare. Le rythme des mots s’accompagne toujours d’une poésie équivoque et de mélodies indélébiles. Les BB Brunes se sont forger une solide expérience à coup de concerts ravageurs et d’albums au succès incontestable et poursuivent leur course sans sortie de route.

La première partie reste à définir.

Carte Chabada 20 €. Loc 25 €. Porte 27 €

[ELECTRO] Carte blanche à Timid Party, le samedi 5 octobre

Le label angevin Timid Records installe son rendez-vous annuel au Chabada. Avec presque 7 ans d'activité et 45 sorties à son actif, la Chabada laisse carte blanche à ce petit label qui est devenu un pilier de la scène électro française.

2013 voit l'arrivée de nouveaux artistes à son catalogue, comme la révélation techno Marst ou le jeune et talentueux Eggo qui "devient en quelques temps l'un des producteurs les plus en vogue du moment " (TSUGI). Timid était aussi présent cette année à Astropolis, reconnaissance artistique et preuve du beau parcours depuis la première sortie d'Arno Gonzalez en 2007.

Tarif unique 10 €. Soirée interdite aux moins de 16 ans (carte d’identité obligatoire)

[ELECTRO-GROOVE] Burning House, le mercredi 9 octobre

"Quand un des beatmakers les plus doués de sa génération (l’Américain Chief Xcel des Blackalicious) croise le fer avec un des joueurs de claviers les plus funky de la planète (le Frenchie Hervé Salters de General Elektriks), ça crée obligatoirement des étincelles", annonce Stéphane Martin.

Mais quand, en plus, les deux hommes se connaissent et collaborent ensemble dans divers projets (une bonne partie des sorties du label Quannum de DJ Shadow) depuis des lustres, l’incendie promise dans le nom de ce nouveau groupe est alors effectivement inévitable. Burning House passe Stevie Wonder et Herbie Hancock à la moulinette hip hop, donnant naissance à une mixture electro-funk incandescente qui chauffe tellement le dancefloor que les danseurs ne peuvent y garder les deux pieds au sol en même temps.

L'Angevin Alakyn développera en ouverture son hip hop à la plume et au flow aiguisés.

Carte Chabada 8 €. Loc 13 €. Porte 15 €.

[RAP] Kery James + Leck, le jeudi 10 octobre

Après une tournée acoustique qui l'a vu revisiter son répertoire sur un mode inédit, Kery James revient en 2013 à ses racines hip-hop, avec un nouvel album. Précédé du single “Des Mots“, déjà en forte rotation sur les radios, ce disque s'annonce comme un retour aux sources pour celui qui marque le hip-hop français depuis 1992.

Entre morceaux ultra-techniques, émotion à fleur de peau, hymnes évidents et tubes étonnamment mélodieux, Leck propose un rap hétéroclite. Pour son album il a puisé dans toutes ses influences : le rap conscient et métissé de Soprano, Kery James, Diam's... mais aussi la pop de Michael Jackson, la soul de Jazmine Sullivan ou de Keri Hilson.

Guitz, présentateur de l’émission Boom Bap sur Radio G  ! (et par ailleurs MC dans Nouvel R) croisera le fader avec Kalcha pour vous montrer que le hip hop ne ressemble pas forcément à ce que voudraient vous en montrer les grands média nationaux.

Carte Chabada 17 €. Loc 22 €. Porte 24€.

[POP] La Femme, le samedi 12 octobre

Des vagues de Biarritz au macadam de Paris, le collectif de La Femme explore d’hypothétiques alliances musicales, en ressuscitant entre autres une synthétique cold wave ou une musique surf  hypnotique et tonique.

Les échos de B52’s, des Cramps, Jacno, Taxi Girl ou encore Gainsbourg sont perceptibles mais résonnent dans une brillante cacophonie faite d’aspérités fertiles, évitant le copier-coller et autre écueil maladroit.

En première partie, le trio angevin Coco Grrrls mêle la surf music et le yéyé en les passant à la moulinette new wave. Le résultat : des pop songs dansantes pour un éternel été.

Tandis que Thylacine vient d'apparaitre dans le paysage angevin et semble déjà incontournable. Sans doute à cause de "No Mic stand", ce superbe single ou The Do serait rattrapé par l'électro. "Derrière ce tube manifeste et la sublime voix de Camille Després se cachent d'autres directions musicales toutes aussi prometteuses", insiste Stéphane Martin.

Carte Chabada 8 €. Loc 13 €. Porte 15 €.

[RAP] La Fouine, le jeudi 17 octobre

Dans la foulée de la sortie de son cinquième album "Drôle de Parcours" (sortie le 2 février 2013), La Fouine créé l'événement en proposant une nouvelle tournée pour découvrir ces nouveaux titres mais également retracer un parcours jalonné d'une multitude de tubes plébiscités par un public de plus en plus nombreux.

Accompagné sur scène d'un véritable live band et de Dj Battle, La Fouine vous devoilera son "Drôle de Parcours" lors de ce concert exceptionnel au Chabada.

Un concert organisé par Rapacité et l'association What's That Bass en accord avec Arachnée (rens. : 06 15 90 61 68).

Carte Chabada 25 €. Loc 27 €.

[CHANSON] Boulevard des Airs, le 19 octobre

Avec une tournée qui les a emmenés aux quatre coins de la planète, on aurait pu imaginer que la joyeuse bande du Boulevard des Airs allait ressentir le besoin de rentrer au bercail et faire une pause. Mais cette nomination aux Victoires de la Musique 2013, (catégorie révélation scène) n'a pas pour habitude de se reposer sur leurs acquis.

En 2013 sort ainsi leur 2ème album “Les Appareuses Trompences“. Si la chanson française se taille la part du lion, Boulevard des Airs va aussi chercher de nouveaux métissages, entre rock alternatif, salsa et même une touche électro sur certains morceaux.

La fougue de la jeunesse est toujours là et la sagesse de leurs vieilles âmes aussi, alors on est contents qu’ils n’aient pas pris cette petite pause car ils ont bien failli nous manquer. On navigue entre Tryo, La Rue Kétanou, Manu Chao. Dépaysant !

Carte Chabada 18 €. Loc 21 €.

[CHANSON] Benjamin Piat, le jeudi 24 octobre

Benjamin Piat est doué et il a tout pour réussir. Arborant un sourire de jeune premier, gâté par une voix remarquable, il porte haut et fort sa vision de la chanson, bien plus musicale qu'avec Benouzz (son école maternelle).

Car il est bien ici question de musique, surtout depuis que le garçon s'est assuré les services d'un certain guitariste de La Ruda et les conseils avisés de Pierrot, le chanteur du groupe défunt.

Les bonnes chansons sont là, lorgnant tour à tour vers les années folles façon Fersen (Cerise), le folk façon Leforestier (Marquise), le swing façon Dutronc, sou encore La Ruda (La Boutique). Après moultes premières parties, la sortie de son premier album “Ma boîte à Musique“ sera le prétexte d'une véritable fête.

Benjamin Piat et soutenu par le Chabada. L'album a reçu le Prix Sacem.

Apéro-Concert, gratuit pour tous.

[ELECTRO-ROCK] Sexy Sushi, le vendredi 25 octobre

Croisement incertain entre chanson à texte et techno-savonnette, les Sexy Sushi irradient de finesse, de distinction et de dérision à l'image de ce clip "Retour de bâton" (ci-dessous). Composé de Rebeka Warrior (Mansfield Tya) au chant de Mitch Silver à l’ordi, le duo sert des morceaux plus ou moins régurgités d’électrotrash au centième degré de sous-cuisson.

Pour les Omégas 3 c’est donc pas gagné d’avance, car avec des beats fièrement érigés sur fond de synthé putride (Il faut plonger les enfants dans des cuvettes de sang), des textes particulièrement léchés (Je ne suis pas satisfaite) et des clips d’une originalité rare (J’aime mon pays, le poisson sauce tartare promet davantage de l’absurde et du vilain ! "Ami de la poésie, il t’est fortement déconseillé de venir à leur surboum…", lâche Stéphane Martin.

Partageant le même goût pour l’irrévérencieux, les cinq Bordelais de JC Satan viennent nous botter le derrière avec un rock garage apocalyptique !


Carte Chabada 12 €. Loc 17 €. Porte 19 €.

[POP] Girls In Hawaii, le lundi 28 octobre

Les Girls in Hawaii sont de retour ! Si ces mots simples ne représentent qu'une information, ils contiennent surtout une très grande nouvelle ! Après quelques années de silence radio tristement contraint, les musiciens ont enfin décidé de travailler à nouveau ensemble.

Après une résidence fin 2012, le groupe a fait une première apparition publique au festival belge Deep in The Woods, leur seconde maison. Heureux de renouer le contact avec leur public, les Girls in Hawaii ont donc décidé de repartir sur un nouvel album.

C'est dans un ancien manoir près de Paris qu'a donc été enregistré ce 3ème disque confié au producteur légendaire Tchad Blake (Pearl Jam, Tom Waits,The Black Keys…). Des oreilles amies belges ont récemment assisté à un concert très privé ; leurs poils se sont dressés et leur yeux en brillaient encore.

Avec la sortie du disque en septembre, le Chabada est l'une de leurs premières françaises.

Carte Chabada 12 €. Loc 17 €. Porte 19 €.

Prochainement les dates et les concerts de novembre au Chabada












Angers Mag