Google+
YouTube
Vimeo
Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile




VedeTT : mais non, sa mélancolie ne tue pas


Rédigé par - Le Jeudi 7 Janvier 2016 à 07:30


Pour composer le premier album du groupe pop angevin, Florent Vincelot a pris le temps qu’il faut. Entre mélodies entêtantes et mélancolie contagieuse, du baume au cœur de cet hiver. A découvrir sur scène dès la semaine prochaine... à Paris.



VedeTT : mais non, sa mélancolie ne tue pas
la rédaction vous conseille
Certains concours de circonstances peuvent se montrer parfois redoutables. En baptisant au troisième degré le premier album de VedeTT "Tuer les gens", sorti fin octobre, le musicien et chanteur angevin Florent Vincelot, alias Nerlov, pouvait difficilement imaginer pire, commercialement parlant. « Spontanément, l’accueil par la presse a été excellent avec notamment un beau papier dans Les Inrockuptibles. Mais défendre un album qui s’appelle "Tuer les gens" après le 13 novembre, ce n’est pas facile » admet-on chez Echo Orange, le label indépendant lyonnais qui a signé récemment l’artiste.

Conséquence directe, plusieurs radios ou webzines ont même retiré la chanson éponyme de leurs play-lists. Et en dépit des explications de texte de son leader, la presse s’est faite depuis plutôt discrète pour parler du premier album de VedeTT (les fans se souviendront qu'il a été précédé de deux EP's). Yeux clairs, voix douce, bonnet de marin et moustache généreuse… aucune ambiguïté pourtant : c’est bien un être totalement pacifique que nous rencontrons ce début d'après-midi d'automne autour d'un café, en terrasse de centre-ville.

Fan absolu de Radiohead – « pour l’état d’esprit, leur gestion de carrière et le reste, y’a rien à jeter »-, il cite Archive mais aussi Gainsbourg et Daft Punk à l’heure de décrire son paysage éducatif musical. Et une chanson : « Goodbye Horses » du groupe américain Q Lazzarus (tiré de la BO du « Silence des Agneaux »), comme le déclic créateur de l’album « Tuer les gens ». « Quelque chose de froid et de droit à la fois. J’avais vraiment envie de faire quelque-chose dans cette ambiance, en me dégageant de toute pression. »

Pacifique mais… ouvertement mélancolique. « J’aimerai faire de la musique joyeuse, mais c’est ainsi, je suis toujours resté sur un mode « mineur » : je suis un peu fataliste et pas très heureux de vivre dans un monde qui génère beaucoup d’anxiété et de frustrations » avoue sans difficulté Nerlov. Des premiers accords au lycée Joachim du Bellay jusqu’à la naissance de VedeTT en 2010, en passant par Sheraf (où il officie toujours en tant que batteur) et San Carol (où il joue de la basse...), Florent Vincelot n’a jamais vraiment hésité pour choisir le terrain d’expression de son spleen : « Je suis allé à l’université sans y croire vraiment, trop animé que j’étais déjà pour la musique. »


Les onze titres ont été composés chez lui, dans un long processus créatif solitaire qu’est venu habiller son ami Romain Lejeune (Blinds Suns, Eagles Gift…) au mixage et à la production. « Même si je prends beaucoup de plaisir à jouer en groupe, j’ai aimé pouvoir aller plus loin dans l’introspection, sans compromis » commente Nerlov. Mélancolique plus que sombre,"Tuer les gens" n'a rien de plombant. Chez VedeTT, le spleen se décline mélodieusement, renvoyant (les moins jeunes) aux belles heures de The Cure (époque "Strange day", "Charlotte sometimes" quoi !), plus proche de la new que de la cold-wave à laquelle est souvent associée sa musique. Des tonalités vintage que l'intéressé a, pour le coup, un peu de mal à saisir : non seulement, il n'était pas né quand elles se sont révélées au public mais il n'en écoute pas.

Pour se faire votre propre avis sur scène, il faudra vous rendre au Carreau du Temple à Paris la semaine prochaine, à la Flèche d'Or début février ou bien pousser jusqu'à Lyon quelques jours plus tard. Sinon, patience jusqu'au 3 mars et une première date angevine programmée au Joker's Pub.

VedeTT - « Tuer les gens » (Echo Orange) - facebook.com/vedett2
14/01 : Carreau du Temple (Paris) - 06/02 : La Flèche d’Or (Paris) - 19/02 : Le Marché Gare (Lyon) - 03/03 : Le Joker Pub (Angers) - 04/03 : Le Fuzz’Yon w/ Broken Back (La Roche sur Yon) - 10/03 : Stereolux w/ Petite Noir (Nantes) - 18/03 : Festival « Voix de Fêtes » – La Parenthèse (Nyon (CH)).
 




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur











Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51