Vélos et tracteurs contre l’aéroport de Notre Dame des Landes


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 05/03/2010 - 14:52 / modifié le 07/03/2010 - 11:27


Habitants et élus locaux de la région concernée par l’aéroport inter-régional de Notre Dame des Landes (Loire Atlantique), n’en démordent pas : le projet sera un désastre écologique et un gouffre financier. A la veille des élections régionales, ils étaient hier à Angers avec tracteurs et vélos pour se faire entendre.



Les opposants, devant la Prefecture d'Angers
Les opposants, devant la Prefecture d'Angers
la rédaction vous conseille
Non a l’aéroport de Notre Dame des Landes. Il est temps d’atterrir. L’aéroport actuel est suffisant et suffira largement » crient une poignée de cyclistes devant les grilles de la Préfecture de Maine et Loire. De l’autre coté personne ne sort et les cyclistes, simples citoyens, agriculteurs, élus locaux, tous concernés par cette nouvelle zone aéroportuaire, sont un peu dépités. Mais qu’importe, le circuit d’information qu’ils ont entrepris en Région des Pays de la Loire, pourrait peser sur le résultat lors de la prochaine échéance électorale, notamment pour les élus en place.

« Beaucoup d’élus de tous bords commencent à nous soutenir, et même de Droite » appuie Michel TARIN l’un des responsables de la coordination d’opposants et organisateur de la Régionale Tracto-Vélo. Partie de Nantes le 1er Mars, après avoir fait escale à Redon, Rennes et Laval, cette manifestation pacifique à laquelle participent cinq engins agricoles, une cinquantaine de cyclistes et des voitures, pour une caravane de 70 personnes, est arrivée à Angers ce jeudi à 17h.

Matthieu ORPHELIN, tête de liste départementale d’Europe Écologie au scrutin régional du 14 Mars, Marc GICQUEL tête de liste régionale du Front de Gauche-NPA « Tous Ensemble ! La Gauche, Vraiment ! », et Martine BILLARD, Députée de Paris (Parti de Gauche), accompagnaient les opposants pour leur témoigner de leur soutien à l’abandon d’un projet qu’ils jugent incohérents avec le Grenelle de l’Environnement et le sommet de Copenhague. « Avec la diminution et le coût du carburant, lesquels entrainent une baisse des vols, ce projet d’un autre temps est incohérent et non rentable » estime Martine BILLARD. Elle accuse le maire de Nantes, Jean Marc AYRAULT de vouloir faire une spéculation financière.

« Au début les responsables du projet argumentaient en nous disant que le Concorde devait pouvoir atterrir à Nantes, aujourd’hui on veut que l’A380 se pose et la dernière en date, le Maire veut récupérer l’actuel aéroport pour en faire un parc naturel » ajoute Mme ESNÉE, la présidente du Modem de la Sarthe, également présente dans le cortège. « Toutes les raisons sont bonnes pour convaincre l’opinion. Faudra-t-il ajouter Notre Dame des Landes à la liste des grands fiascos financiers français ? » affirmaient en cœur les cyclistes avant de reprendre la route.

Après une réunion d’information organisée hier soir à Angers, la Régionale Tracto-Vélo à repris la route de Cholet ce matin. Elle terminera son parcours à Nantes ce samedi 6 Mars à 14h en organisant une grande manifestation, place du Commerce.

Pour en savoir plus …




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag