Vendanges, un millésime prometteur selon Interloire


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 24/09/2013 - 08:15 / modifié le 24/09/2013 - 08:15


C'est ce lundi qu'ont véritablement démarré les vendanges en Anjou avec, pour commencer, le ramassage des chardonnay destinés aux vins effervescents. Le comité interprofessionnel des vins de Loire affiche son optimisme sur le future millésime et avance une projection de récolte de 2 millions d'hectolitres.



Vendanges, un millésime prometteur selon Interloire
Après une vendange 2012 très moyenne en terme de volume, les vignobles du Val de Loire s'attendent à une récolte nettement plus réjouissante cette année, indique ce lundi Interloire dans un communiqué.

"Les vendanges débuteront plus tardivement que les années précédentes, particulièrement précoces (...) mais le Val de Loire se prépare d’ores et déjà à un millésime prometteur" ajoute le comité interprofessionnel des vins de Loire qui avance le chiffre de 2 millions d'hectolitres, prévus, contre 1,5 million en 2012.

Ce volume de production représenterait un volume de récolte "classique/normal", précise Interloire, pour qui la qualité, sauf imprévu, devrait être au rendez-vous : "L’état sanitaire est globalement bon. La météo des semaines à venir sera déterminante pour la qualité du raisin et si les prochaines semaines sont ensoleillées les vendanges s’annoncent sous les meilleurs auspices".

Patrice Laurendeau, président de la Fédération viticole de l'Anjou, va un peu plus loin dans les explications : "L’état sanitaire du vignoble est très bon. A cela s’ajoute un beau potentiel qualitatif et quantitatif. Mais nous avons eu un printemps humide jusqu’à fin juin et un été sec qui se poursuit. Aujourd’hui, le vignoble souffre de la sécheresse. Ce phénomène bloque le développement végétatif et la maturité des raisins est très lente."

Pour le vigneron angevin, "la vigne a besoin d’eau pour reprendre son cycle physiologique normal. Nous sommes dans la même situation que 2004 avec une floraison tardive et un blocage de la maturité. Les vendanges ne devraient donc pas démarrer avant mi-septembre."


















Angers Mag