Victorieux du Havre, Angers au pied du podium


Rédigé par - Le Mardi 18 Septembre 2012 à 07:28


Beaux vainqueurs (3-1) d'une bien pâle équipe du Havre hier à Jean-Bouin, les joueurs de Stéphane Moulin flirtent de nouveau avec le podium de la Ligue 2. La trêve internationale a semble-t-il fait du bien aux Angevins.



La trève internationale réussit visiblement bien aux Angevins (photo d'archive)
La trève internationale réussit visiblement bien aux Angevins (photo d'archive)
Et un, et deux, et trois zéro ». Hier soir, à quelques minutes du coup de sifflet final, le public angevin a soudain eu envie d'entonner un refrain bien connu de la France entière. Il faut dire qu'à ce moment là de la rencontre, les blanc et noir menaient 3-0 et que cela faisait longtemps que les supporters du SCO n'avaient pas été à pareille fête dans leur stade. Après la belle victoire il y a deux semaines à Lens sur le même score de 3 à 1, les Angevins flirtent donc de nouveau avec le podium de cette Ligue 2. Ce qui, à cette période de la saison, est toujours une bonne chose même si nous n'en sommes qu'à la 7e journée !

Face à une équipe du Havre qui restait sur une victoire à domicile contre « l'ogre » Monaco, on se demandait bien quel pourrait être le visage de cette formation angevine dont le dernier match à la maison s'était soldé par une défaite face à Istres. D'autant qu'au coup d'envoi El Jadeyaoui et Socrier étaient toujours à l'infirmerie. Pourtant, malgré l'absence de deux joueurs importants du secteur offensif, les Angevins ne tardaient pas à se mettre en action par Ravet. A la 4e minute celui-ci, suite à un dégagement de son gardien, héritait du ballon et -d'une frappe magistrale- trouvait la lucarne du but de Placide. Imparable (1-0).

Déjà auteur d'un magnifique but contre Clermont, l'ex-Stéphanois faisait encore voir à cette occasion que sa frappe de balle est redoutable. Les choses étaient bien engagées, d'autant que -et nous avons déjà eu l'occasion de le souligner- les hommes de Stéphane Moulin paraissent plus à l'aise lorsqu'ils mènent au score et qu'il s'agit de contrôler le jeu comme ce fut le cas à Jean-Bouin face à Sedan mais aussi plus récemment lors des victoires à Laval et à Lens. Après, l'ouverture du score, les Havrais tentaient de réagir mais Malicki s'interposait avec brio sur une tentative de Yohann Rivière (11e).

Sentant le danger, les Angevins reprenaient le contrôle du jeu et, sur un ballon en profondeur, Keseru remettait de la tête pour Doré qui manquait de peu la lucarne de Placide (19e). Ca chauffait devant le but havrais. Sur une nouvelle combinaison partie de la gauche du terrain entre Doré et Ravet, ce dernier centrait au deuxième poteau pour la tête de Keseru qui ne laissait aucune chance à Placide (22e).

A 2-0, les affaires étaient bien engagées pour les locaux qui tentaient une nouvelle fois de se mettre définitivement à l'abri par Ravet dont le coup franc à la 26e minute frôlait la lucarne du but adverse. Sur l'action suivante, les Havrais étaient tout près de réduire le score mais Malicki repoussait des deux poings un tir puissant de Zargo Touré (27e). Rien de véritablement significatif ne devait plus se passer jusqu'à ce que les deux équipes regagnent le vestiaire.

A la reprise, les Havrais rejoignaient la pelouse avec le ferme intention de revenir au score et un tir tendu de Koita était dévié en corner par la défense angevine (47e). Ca chauffait de nouveau dans la surface mais les hommes de Stéphane Moulin réussissaient à endiguer les tentatives des coéquipiers de Benjamin Genton.

Un tir de Ravet au-dessus du but (61e) ou une tête d'Auriac de peu à côté (66e) aurait pu permettre aux Angevins de se mettre définitivement à l'abri mais dans la minute suivante, Mesloub récupérait un ballon flottant dans la surface et obligeait , une nouvelle fois Malicki à repousser des poings. Sentant le danger, Stéphane Moulin décidait d'injecter du sang neuf en faisant entrer Gomez à la place de Diers (68e) puis Frikèche à la place de Ravet (77e).

Ce coaching devait s'avérer payant puisque à la 86e, Manceau ouvrait pour Gomez dont le tir tendu trompait Placide (86e). Cette fois, Angers tenait sa victoire. Mais les Havrais, trouvant sans doute le score trop sévère, poussaient pour au moins sauver l'honneur. Et, sur une ultime attaque des visiteurs, Manceau contrôlait mal un ballon qui finissait dans son but (90e). Moindre mal finalement. La victoire était acquise. Angers est désormais 5e à 3 points du leader avant de se rendre chez le dernier, Ajaccio, vendredi...




Christophe ROUSSEL
Correspondant Sport pour Angers Mag dans plusieurs sports (football, athlétisme, ...) et dans le... En savoir plus sur cet auteur