Vieillissement, Jean-Marc Ayrault dévoile le projet de loi à Angers


Rédigé par - Angers, le 12/02/2014 - 20:18 / modifié le 28/05/2016 - 09:22


Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault a réservé à Angers, mercredi, la primeur des premières mesures du projet pour l'adaptation de la société au vieillissement qu'il compte soumettre au Parlement à la fin de l'année. Ce projet donne la priorité au maintien à domicile des personnes âgées, en misant sur la revalorisation des allocations personnalisées d'autonomie (APA), l'adaptation de leurs logements et l'accompagnement de leurs aidants.



Marisol Touraine à ses côtés, Jean-Marc Ayrault a insisté devant la presse sur les enjeux du maintien à domicile des personnes âgées.
Marisol Touraine à ses côtés, Jean-Marc Ayrault a insisté devant la presse sur les enjeux du maintien à domicile des personnes âgées.
la rédaction vous conseille
Les habitants du quartier de la Roseraie vont devoir s'y habituer. L'Espace territorial du Bien vieillir Robert Robin attire les ministres du gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Un peu moins d'un an après une première visite, la ministre déléguée aux personnes âgées, Michèle Delaunay, y est revenue mercredi accompagnée cette fois-ci de sa collègue en charge des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine, et du Premier ministre en personne.

Trois ministres d'un coup pour porter un message et "une ambition sociale" , qu'incarne déjà à certains égards cet espace résidentiel pour personnes âgées ouvert sur son quartier : il est temps de mieux adapter encore la société toute entière au vieillissement de sa population. De 15 millions aujourd'hui, les plus de 60 ans passeront à 24 millions en 2060 en France soit un tiers de la population du pays. Les plus de 85 ans seront alors près de 5 millions, contre 1,4 million aujourd'hui. L'enjeu de cette "révolution de l'âge" est connu et immense

Pour y parvenir, le projet que Jean-Marc Ayrault a décliné devant un parterre serré d'élus, de responsables d'associations et d'institutions de secteurs sanitaires et sociaux du département mais aussi de pensionnaires des lieux, s'est donné une priorité. Celle de travailler sur la prévention du vieillissement et sur le soutien au maintien à domicile des personnes en perte d'autonomie. Parce que ce choix du maintien à domicile, a rappelé le Premier ministre, est celui que manifestent très majoritairement les publics concernés.

"La question des établissements d'accueil sera traitée dans la deuxième partie du quinquennat" a bien précise Jean-Marc Ayrault, insistant sur sa volonté de voir se mettre en œuvre ce premier volet législatif dès le début de l'année 2015.

375 millions pour revaloriser l'APA

Le Premier ministre lors de son intervention à l'Espace Bien Viellir Robert Robin.
Le Premier ministre lors de son intervention à l'Espace Bien Viellir Robert Robin.
Principale mesure mise en avant, la revalorisation de l'Allocation perte d'autonomie (APA) dont bénéficiaient près de 1,2 millions de personnes fin 2011 (dont 700 000 à domicile). 375 millions d'euros supplémentaires y seront consacrés chaque année pour : 1. relever les plafonds d'aide actuels de 100 à 400€ par mois selon le degré de dépendance; 2. faire baisser le ticket modérateur (le reste à charge des bénéficiaires); 3. une revalorisation des intervenants à domicile pour les plus bas salaires.

Pour soutenir le maintien à domicile des personnes âgées, le projet entend aussi leur faciliter l'accès aux techniques et dispositifs d'amélioration de leurs logements. Comment ? En intégrant d'abord cette priorité systématiquement dans les plans locaux de l'habitat et schémas gérontologiques. Charge aux villes de les faire vivre. En lançant ensuite un plan national d'adaptation de 80 000 logements d'ici à la fin 2017 et en soutenant l'adaptation et la rénovation des foyers-logements. Pour ces derniers points, 140 millions d'euros de crédits ont été prévus.

Un montant identique sera consacré au volet prévention et délégué en gestion à des conférences départementales, présidées par les Conseils Généraux.

Enfin, le projet consacre, en le reconnaissant spécifiquement, le rôle des aidants, ces millions de personnes qui aident régulièrement au moins un de leurs proches âgé de plus de 60 ans à domicile, et sont confrontés un jour ou l'autre à "l'épuisement physique ou moral". Une aide au répit d'un montant de 500€ maximum au delà du plafond de l'APA sera créée afin de leur permettre de souffler, en finançant par exemple sept jours de séjour temporaire pour la personne qu'il aide régulièrement. Un dispositif d'urgence sera mis en place aussi pour pallier à l'indisponibilité d'un aidant hospitalisé. "Il s'agit de permettre à nos ainés de vivre dans la dignité jusqu'au bout de leur vie" a conclu Jean-Marc Ayrault, en indiquant préventivement




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com