Vignes, vins et randos : 900 randonneurs gourmands en Loire Aubance


Rédigé par - Angers, le 09/09/2013 - 13:30 / modifié le 09/09/2013 - 19:25


Pour son dixième anniversaire, l’opération d’oenotourisme « Vignes, vins et randos », organisée ce week-end par Interloire, dans les vignobles du Val de Loire, a connu un succès sans précédent. La qualité des circuits, l'accueil et les animations proposées y sont pour quelque chose. Dimanche matin, ils étaient environ 900 à partir vers les vignobles de l’Aubance et de l’Anjou Villages – Brissac.



Un groupe de randonneurs et un vigneron accompagnateur sur les chemins de l'Aubance Anjou Villages-Brissac
Un groupe de randonneurs et un vigneron accompagnateur sur les chemins de l'Aubance Anjou Villages-Brissac
la rédaction vous conseille
Le premier jour de Vignes, vins et randos, nous avons connu des augmentations de plus de 26% par rapport à l’année précédente sur la plupart des parcours », déclarait ce dimanche 8 septembre à Blaison-Gohier, Anne-Sophie Thomas, la représentante d’Interloire (Interprofession des vins du Val de Loire), au départ du parcours « Anjou Villages – Brissac et coteaux de l’Aubance.

Ce grand rendez-vous de l’oenotourisme qui permet de découvrir les vignobles en compagnie des vignerons, mais aussi d’apprécier le patrimoine et les activités locales, attire un nombre croissant de participants, ravis de pouvoir se dégourdir les jambes sur des parcours agréables, ponctués d’animations culturelles et gastronomiques. « Ce succès nous le devons à la publicité que nous avons faite sur de nombreux supports, mais aussi sur les réseaux sociaux. Notre page Facebook compte plus de 7000 fans ».

Le bouche à oreille fonctionne et les participants sont fidèles. On y vient de régions peu ou pas viticoles, afin de découvrir un terroir et surtout en apprécier les richesses, notamment gastronomiques. C’était le cas à Blaison-Gohier, pour Bernard et Joël, venus en voisins de la région de Thouars (79). « C’est la seconde année que je participe. C’est agréable et convivial et surtout on y apprend beaucoup sur la culture de la vigne et le patrimoine local », explique Bernard. « Çà me plait tellement que j’ai invité des amis qui comme moi aiment le vin et les produits du terroir. C’est de la gourmandise ».

Encadrés par les vignerons du cru, une vingtaine, les randonneurs, le verre à dégustation attaché autour du cou, étaient invités à partir par groupe de 40. Pour les vignerons présents sur cette balade de 8 km, il s’agit comme à chaque fois de « faire apprécier le vignoble, de faire mieux connaître le métier et apprécier la production ». L’objectif étant bien sûr de capter une clientèle qui saura revenir lorsqu’elle voudra acheter les produits locaux.


Un sentier d’interprétation pour réhabiliter des cépages anciens

Les vignerons organisateurs de la balade en compagnie de Dominique Léon, le maire de Blaison-Gohier (1er devant à gauche)
Les vignerons organisateurs de la balade en compagnie de Dominique Léon, le maire de Blaison-Gohier (1er devant à gauche)
Mais la vigne n’était pas le seul objectif de cette balade, tout au plus un prétexte qui permet de valoriser les talents locaux. « Le thème de cette grande fête du terroir s’exprime par des prestations artistiques des associations locales et la découverte du patrimoine de cette région de l’Anjou », commentait Anne Lehuédé, responsable de l’accueil à l’Office de Tourisme Brissac – Loire Aubance. « Les randonneurs peuvent s’attarder avec les bénévoles, profiter des paysages remarquables et de la chaleur de l’accueil de ce village de charme qu’est Blaison-Gohier. D’ailleurs ce week-end c’est aussi la fête des Petites Cités de Caractère, c’est ce qui explique en partie le succès de cette randonnée ».

Dominique Léon, le Maire de Blaison et vice-président de la communauté de communes Loire Aubance, chargé du Tourisme et de la communication, y voyait un autre intérêt : celui de faire connaître sa commune, mais aussi le tout nouveau sentier d’interprétation du vignoble qui vient d’être mis en place. « Le parcours passe par ce sentier, les gens pourront y découvrir en avant-première des cépages très anciens, replantés pour l’occasion et mieux comprendre le travail de la vigne sur ce territoire ». Ce sentier d’interprétation préparé par Christian Asselin, habitant de Blaison-Gohier et ancien directeur de la section Vignes et Vins de l’INRA, sera inauguré officiellement à la fin du mois.

900 randonneurs ont participé à cette grande balade, à laquelle s'ajoutaient les 70 bénévoles qui les encadraient ou les accueillaient sur les sites.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag