Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Jeudi 28 Août 2014







Vignes, vins et randos, un grand moment de convivialité en Val de Loire


Rédigé par - Le 02/09/2012 - 12:03 / modifié le 02/09/2012 - 12:21


Malgré la grisaille de ce dimanche matin, ils étaient encore plusieurs milliers à participer, pour la seconde journée, à l’événement oenotouristique « Vignes, vins et randos ». Une occasion unique de découvrir les cépages et appellations qui font la richesse du Val de Loire, comme ce fut le cas à Bonnezeaux, à Thouarcé, au sud d’Angers.



Vignes, vins et randos, l'évenement oenotouristique de la rentrée. Ici dans le vignoble de Bonnezeaux
Vignes, vins et randos, l'évenement oenotouristique de la rentrée. Ici dans le vignoble de Bonnezeaux
L’appellation Bonnezeaux, c’est une production presque confidentielle d’un peu plus de 200 000 bouteilles, d’un vin moelleux de grande qualité issu du cépage Chenin », explique François GIFFARD, vigneron du domaine de la Petite Croix à Thouarcé et responsable du syndicat des vins de Bonnezeaux, aux 400 randonneurs inscrits à la randonnée de ce dimanche matin sur les coteaux du Layon, au sud d’Angers.

Cette randonnée en territoire angevin s’inscrit dans le programme des quatorze balades gourmandes organisées tout au long du week-end des 1 et 2 septembre, par le groupement interprofessionnel « Interloire », entre la Touraine et la région Nantaise.

« Nous sommes quarante vignerons à exploiter 109 hectares de vignoble sur les 130 que compte la zone d’appellation. Pour prétendre à l’appellation Bonnezeaux, il faut que le vignoble soit planté principalement sur un sol schisteux et exposé au sud », explique à son tour Jean François VAILLANT du domaine des Grandes Vignes à Thouarcé, un autre vigneron qui accompagne un groupe de randonneurs afin de leur faire découvrir des paysages dont il est véritablement amoureux.

Faire découvrir les principaux vignobles du Val de Loire par des vignerons passionnés, c’est ce qui fait la force de grand rendez-vous annuel, organisé pour la 8e fois sur l’ensemble du Val de Loire. Outre la présentation des caractéristiques de leur appellation vinicole, les vignerons parlent de leur métier, de leur difficulté à élaborer un vin qui, une fois dans le verre, fera la joie des palais les plus avertis, comme de ceux qui viennent pour le découvrir.

Apprécier le travail de vignerons passionnés

« C’est l’occasion pour nous de montrer les paysages exceptionnels des coteaux du Layon, dont on extrait un vin liquoreux reconnu et apprécié des connaisseurs », poursuit Jean François VAILLANT, tout en affirmant que « cette année la récolte ne sera pas exceptionnelle sur le plan de la quantité », en cause la pénurie de pluie au cours de l’hiver et du printemps. « Mais c’est l’automne avec ses journées ensoleillées et sa rosée du matin qui fait, grâce au fameux champignon « Botritis », la qualité du vin. Cette année nous ne sommes pas inquiets. »

Et les randonneurs, une petite vingtaine dans ce groupe, boivent ses paroles comme le vin qu’ils apprécieront, accompagné de rillauds et de boudins, quelques kilomètres plus loin lors de leur passage au jeu de boule de fort, une autre spécialité locale. En musique, grâce au groupe « Belle de Mai », ils s’initieront à cette activité qui compte de nombreux adeptes en Val de Loire.

« Vignes, vins et randos, c’est le plaisir de déguster un vin que l’on ne connaît pas. C’est très convivial et les explications des vignerons sont toujours intéressantes, tout comme les paysages de cette région », explique Jeanne SABOURIN, une retraitée de Crouzilles, un village de la région de Chinon (Indre et Loire). « Je viens d’une autre région vinicole, j’encadrai même une randonnée ce samedi. J’aime surtout l’ambiance de ces randonnées puisque j’y participe depuis le début. Nous sommes venus en groupe d’habitués de la rando. Nous faisons souvent des randonnées de 25 km, alors aujourd’hui avec 8km, c’est une balade de santé », glisse la randonneuse qui savoure à l’avance la prochaine dégustation.

La découverte d’un véritable nectar

Jean François VAILLANT du domaine des Grandes Vignes à Thouarcé, au milieu d'un groupe de randonneurs
Jean François VAILLANT du domaine des Grandes Vignes à Thouarcé, au milieu d'un groupe de randonneurs
Vignes, vins et randos, on y vient de partout, du Val de Loire, de l’Ouest, de la région parisienne et même des pays européens, Angleterre et Allemagne en tête. C’est le principe même de cette randonnée qui attire les randonneurs. « Nous venons pour prendre l’air et découvrir un terroir. Nous ne connaissions pas le Bonnezeaux, et nous ne sommes pas de grands connaisseurs en vin, mais nous en avons entendu parler par des amis qui nous ont entrainés dans cette aventure », expliquent Damien et Ivan, deux jeunes parisiens respectivement démographe et étudiant.

Le verre à dégustation autour du cou ils partent à l’assaut du vignoble, espérant ne pas rater un seul moment de cette balade en pleine nature. « Nous n’avons pas entendu le début de la présentation du vigneron », lancent-ils avant de rejoindre leur groupe.

Récoltée au sud de la Loire, à environ 20km d’Angers, l’appellation Bonnezeaux, s’étend sur une centaine d’hectares, principalement sur la commune de Thouarcé. Exclusivement de cépage Chenin, le vignoble est planté sur des pentes orientées plein sud. Les grappes sont récoltées à la main, par tri successif, au fil de la surmaturation.

D’une lente fermentation nait un vin moelleux ou liquoreux dont la robe d’or tendre va s’enrichir au fil des années de reflets cuivrés. Un véritable nectar, apprécié des épicuriens.




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur
























Instagram