Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Mercredi 26 Novembre 2014







Village de la coopération Angers Bamako, plus que quelques jours


Rédigé par - Le 26/04/2012 - 17:02 / modifié le 27/04/2012 - 11:36


Le Village de coopération Angers-Bamako constitue la deuxième étape du voyage au Mali proposé part la Foire exposition d’Angers 2012 et ses partenaires. Celle-ci fermera ses portes dans quelques jours. Il reste donc un peu de temps pour profiter de ce dépaysement dans un des pays amis d’Angers : le Mali.



Le village Dogon et de la coopération Angers Bamako, un lieu de rencontre, de solidarité et d'amitié entre angevins et maliens
Le village Dogon et de la coopération Angers Bamako, un lieu de rencontre, de solidarité et d'amitié entre angevins et maliens
Capitale du Mali, Bamako est une ville de 2 millions d’habitants installée au bord du fleuve Niger, dans le sud-ouest de ce grand pays africain. Centre administratif du Mali, la ville de Bamako, jumelée avec Angers depuis 1974, est aussi un important port fluvial et un centre commercial pour toute la région.

Angers et Bamako entretiennent des relations d’amitié et de solidarité depuis 38 ans, ville et agglomération consacrant une partie de leur budget annuel d’investissement (0.3 à 0,5%) à des actions en faveur du développement de cette ville dont la croissance urbaine est l’une des plus élevée d’Afrique. Des centres de lecture et d’animation pour les enfants, des centres de santé communautaires, des châteaux d’eau, la gestion des déchets, ont été menés en concertation avec les institutions et structures locales.

Au cours de ces années, environ 80 associations et une vingtaine d’institutions (établissements scolaires, universités, centre hospitalier, chambre des métiers, etc …) se sont investies dans cette démarche de coopération entre les deux villes. Ce sont ces structures, une trentaine d’entre-elles, qui se sont installées au cœur de la foire pour animer le village de la coopération.

Après avoir traversé la reproduction du village Dogon, dans lequel travaillent des petits artisans venus tout droit du Mali, les visiteurs de la foire peuvent converser avec les représentants des diverses associations présentes et participer aux animations organisées en cours de journée et surtout le dernier week-end de la Foire.

Ce village se veut surtout un lieu d’échange et de rencontre entre les associations qui interviennent au Mali et le public. Des objets artisanaux sont ainsi mis en scène dans un décor au couleur du Mali ainsi que des photos dans le cadre d’une exposition de Rémi Hemmer intitulée : « Maliens, angevins, portraits et scènes de vie ».

L’association Cinémas d’Afrique, auquel on doit tous les deux ans le festival éponyme, propose tout au long de la semaine des voyages en images grâce à la projection de courts métrages réalisés par de jeunes cinéastes maliens. La musique et le chant, très présents en Afrique, ne sont pas en reste, puisqu’un animateur de la galerie sonore d’Angers présente aux visiteurs les différents instruments de musique malienne (Kora, balafon, sanza, …). Ces initiations auront lieu, pour le dernier week-end, en après midi.

L’auteur compositeur Vincent LOISEAU, dit KWAL, anime ce vendredi à partir de 17h, comme il l’a fait tout au long de la semaine, un spectacle fait de conte et de slam, en bambara, la langue nationale du Mali.

Enfin deux tables rondes, animée par le journaliste Fabrice GASDON, sont organisée le samedi 28 avril à 11h30 sur le thème de l’eau et l’assainissement, et à 16h sur la culture et l’éducation. Au cours de ces rencontres télévisées, des représentants du monde associatif, des institutions et des services techniques, échangeront sur les problèmes rencontrés sur place et les solutions qu’ils ont pu apporter.

En ces périodes troubles où certains cherchent la division des cultures et des races, le village de la coopération constitue un lieu de rapprochement des peuples pour partager des valeurs de respect, de solidarité et d'amitié dont le pays des droits de l’homme qu’est la France doit naturellement porter.





Jacques FINOT
Web journaliste aux grandes oreilles, dont l'essentiel du travail consiste à écouter et relever les... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag













Instagram



cookieassistant.com