Villevêque, encore trois jours pour goûter à Nov'Art


Rédigé par - Angers, le Vendredi 21 Août 2015 à 07:56


La 31e édition du parcours d'art contemporain de Villevêque s'achève dimanche. L'occasion d'ici là de (re)goûter au plaisir d'une déambulation estivale, de plus en plus prisée, dans les rues du village des bords du Loir, au gré d'installations plastiques et de curiosités patrimoniales. Et pourquoi pas de visiter le château exceptionnellement de nuit ?



Au pied du château-musée de Villevêque, une curieuse bête de Pierre Matter semble veiller sur les allées et venues.
Au pied du château-musée de Villevêque, une curieuse bête de Pierre Matter semble veiller sur les allées et venues.
la rédaction vous conseille
On vous l'accorde. Tous les villages n'ont pas la chance d'être baigné par le Loir et de posséder au bord de la rivière, un moulin aussi impressionnant que celui de l'Engrenage, aujourd'hui espace pédagogique et touristique. Tous n'ont pas non plus la chance d'abriter une ancienne résidence épiscopale, devenue château-musée par la volonté de son dernier propriétaire privé, collectionneur éclairé d'art du Moyen-Age et de la Renaissance. Certes... mais si Villevêque a des atouts patrimoniaux évidents,  tous les beaux villages d'Anjou - et on ne citera pas de nom pour vexer personne...- n'affichent pas la même détermination à l'heure de capitaliser durablement sur leur patrimoine.

A trois jours de la clôture de la 31e édition de Nov'Art, sans doute faut-il citer d'abord la persévérance de ses organisateurs, pour éclairer la réussite annoncée de cette nouvelle saison. "Nous ne sommes pas en mesure de communiquer des chiffres exacts, mais nous devrions approcher les 20% d'augmentation de fréquentation, soit près de 3 000 visiteurs", indique Alain Pointeau, le président de l'association Nov'Art, ravi. Un chiffre qui dit des choses mais, la précision est importante, ne tient pas compte de tous les visiteurs impromptus qui se contentent des oeuvres présentées en plein air, sans passer par les sites où sont comptabilisées les entrées.
"Plus que la quantité, c'est vraiment la diversité et la qualité des oeuvres, et la manière dont est organisé le parcours qui fait la marque de l'événement."



De l'église jusqu'au château, en passant par l'ancien presbytère, la galerie 377, les bords de Loire, le moulin et les rues du village, près de 160 oeuvres ont été présentées à Villevêque depuis le 27 juin. Une production artistique qui a fait voisiner les oeuvres d'artistes de renommée nationale voire internationale (Yves Doaré, Pierre Matter...) et des créations d'artistes confirmés de tout le Grand Ouest. "Plus que la quantité, c'est vraiment la diversité et la qualité des oeuvres, et la manière dont est organisé le parcours qui fait la marque de l'événement, souligne Alain Pointeau. Nous avons encore besoin d'améliorer certains points de communication et d'information mais les visiteurs le soulignent dans leurs remarques, ils apprécient la manière dont ils sont accueillis."

Autre motif de satisfaction pour les organisateurs de Nov'Art, la diversité du public lui-même. Même s'ils sont majoritairement de la région angevine, nombre de curieux viennent aujourd'hui de loin pour voir les oeuvres, "sans doute encouragés par le bouche à oreille." Car autour de Nov'Art, s'est créé un cercle vertueux d'amitiés et de partenariats artistiques, à l'image cette année de la carte blanche confiée au chorégraphe Christian Bourrigault, associant des élèves du CNDC et des étudiants de l'école des Beaux-Arts.

De quoi donner des idées pour l'avenir ? "La pérennisation et le développement de l'événement sont des sujets de réflexion bien évidemment, qui devront probablement tenir compte de l'évolution intercommunale. Mais, au sein de l'association qui s'est renforcée, nous voulons vraiment nous inscrire dans la durée" insiste Alain Pointeau, le regard tourné vers Angers.

Au château, des visites théâtralisées ce week-end

Et si vous achetiez le château de Villevêque ? A 21h, ces vendredi et samedi soir, mais aussi vendredi 27 août, la Ville d'Angers invite les Angevins à (re)découvrir le musée-château de Villevêque à la lumière de lampes-torches et en compagnie de son énigmatique propriétaire. Elle a le teint blanc, elle craint la lumière du jour et rêve d'un pays sombre et lointain. Décidée à vendre son domaine, et ses collections d'œuvres d'art, la châtelaine vous embarque dans une visite immobilière étonnante qui prend un tour malicieux et des allures de quête à la rencontre des habitants de son château...
À la lumière des lampes-torches, ces visites insolites du musée-château de Villevêque créent une ambiance particulière et offrent un autre regard sur les précieux trésors du Moyen Âge et de la Renaissance, issus de la collection d'art européen de 12e au 16e siècle de Daniel Duclaux. Elles permettent également de (re)découvrir son cloître exceptionnel et de déambuler à travers son parc constitué d'un jardin à la française, doté d'arbres remarquables.

Durée : 1h15. Réservation au 02.41.05.38.38. Tarifs : 5/4 euros. Gratuit pour les -7 ans. Accès : 15 min. en voiture d’Angers. A11 direction Paris, sortie Seiches-sur-le-Loir.
 




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30
Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01







cookieassistant.com