Vin et musique : l’accord parfait


Rédigé par Patrick TOUCHAIS - Angers, le 06/04/2016 - 07:30 / modifié le 05/04/2016 - 20:32


En mariant l’amour du vin et de la musique, cinq passionnés ont créé une gamme de vins. Vinomusic propose sa playlist adaptée à chaque type de vin.



4 Nantais, 1 Angevin (au centre) : la Team 5, à l'origine de Vinomusic.
4 Nantais, 1 Angevin (au centre) : la Team 5, à l'origine de Vinomusic.
la rédaction vous conseille
L’union de la musique et du vin ? Une évidence pour la Team 5. Quatre Nantais : Pierric Vinet (conseiller en œnologie), Elise Gartion (marketing et communication), Julien Josnin (expert-comptable), Charles Boutin (spécialiste de la mise en bouteilles), et un Angevin : Sébastien Rahard (ancien vigneron à Faye d’Anjou).

Ensemble, ils ont créé et lancé il y a moins d’un an, la marque Vinomusic, une gamme de vins mis en bouteille à la propriété comprenant plusieurs références du Val de Loire, du Bordelais, du Sud-Ouest et un Champagne. "Que l’on parle musique ou vin, on propose une émotion sensorielle”, raconte Pierric, conseiller viticole dans un grand groupe pendant plusieurs années, et – au passage – diplômé en trombone du conservatoire de Nantes. “Mais quand on parle de vin, les consommateurs sont perdus. Ils ne connaissent pas les codes, ils ont peur de se tromper, alors qu’ils écoutent et sont capables d’apprécier de la musique sans connaître le solfège. La création de cette marque est un moyen de les accompagner. Une marque reconnue, c’est rassurant".

Sur le site du Parisien.fr : "Tu bois quoi en écoutant...?"

Sur la contre-étiquette, le consommateur retrouvera un QR code qui lui proposera trois morceaux : musique actuelle, classique ou jazz, qui résonnent bien avec le vin. Forcément subjective, cette suggestion peut être amendée sur Facebook. La playlist est travaillée avec des labels indépendants, et la Team 5 poursuit son ancrage dans le monde de la musique.

Les bouteilles Vinomusic ont été dégustées au Festival Bar en Trans à Rennes fin 2015, et d’autres seront servies dans l’espace VIP du prochain Hellfest. Et chaque semaine, Elise alimente la chronique « Tu bois quoi en écoutant… ? » sur le site du Parisien.fr.

Côté business, la Team 5 vise l’export. Des contacts sont déjà engagés au Canada. Sur le marché français, les premières bouteilles ont été vendues fin 2015 chez un distributeur spécialisé dans la restauration. Et une négociation est en cours avec une grande enseigne. Objectif affiché, commercialiser 2 millions de bouteilles dans les 3 ans, et 4 dans les 5 ans.

Pour en savoir plus, c'est par ici.












Angers Mag








Philippe Journo : "Les polémiques n'ont juste pas lieu d'être"

0 Commentaire - 22/05/2017 - Yves BOITEAU et Sébastien ROCHARD

Une saison en ballon !

0 Commentaire - 21/05/2017 - Thierry LARDEUX - Photo : Yan LUAT

Deux cents jours

0 Commentaire - 20/05/2017 - BARBARA RÉTHORÉ ET JULIEN CHAPUIS, pour WWW.NATEXPLORERS.FR







Angers Mag : #Angers L’@HoteldAnjou à l’ère de Booking et Airbnb @Angers_tourisme https://t.co/pN1gQvy78u https://t.co/yKpGXOuL7g
Mardi 23 Mai - 07:33
Angers Mag : #Angers Philippe Journo : "Les polémiques n'ont juste pas lieu d'être" @AtollAngers https://t.co/qczUjxWsKr https://t.co/obcqXNE5uy
Lundi 22 Mai - 07:48
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #SCOMHSC : Une saison en ballon ! @AngersSCO @Thescoismagic... https://t.co/2lD17XRHm3 https://t.co/aprkLXi5oH
Dimanche 21 Mai - 16:24
Angers Mag : Deux cents jours: En 2013, les éthologues Barbara Réthoré et Julien Chapuis ont traversé... https://t.co/Nqp4ERL205 https://t.co/LynG6STjAo
Samedi 20 Mai - 10:04