Visa pour un festival « riche de culture et de fraternité »


Rédigé par - Angers, le 09/06/2011 - 11:57 / modifié le 09/06/2011 - 12:03


C’est une manifestation qui s’annonce particulièrement festive. Autour de la musique, de la danse, de marionnettes géantes, d’un marché artisanal, elle a pour ambition d’emmener le public à travers un voyage Nord-Sud. Le premier festival « Riches de culture et de fraternité » va planter son décor de village africain dans le parc du Jau à Mûrs-Erigné.



Fanfare festive et explosive, Bahiafro interviendra à deux reprises : en déambulation le matin puis en concert l’après-midi.
Fanfare festive et explosive, Bahiafro interviendra à deux reprises : en déambulation le matin puis en concert l’après-midi.
Ils en ont rêvé, ils l’ont fait. Depuis le temps que les responsables érimûrois parlaient de créer un événement spécifique autour d’échanges culturels entre la commune et l’Afrique, il ne faisait aucun doute qu’ils parviendraient un jour à leurs desseins. Ce moment est enfin arrivé, il est fixé au samedi 18 juin. Ce jour-là, la ville aura des couleurs africaines mais aussi orientales, sud-américaines, méditerranéennes et même ligériennes.

Parce qu’il entend affirmer que « la vraie richesse d’un peuple n’est pas liée à son économie, son taux de croissance, son P.I.B. et que l’homme n’existe pas sans l’autre », le maire Philippe Bodard met beaucoup d’espoir dans ce festival qu’il a tant appelé de ses vœux. Au détour de celui-ci, il souhaite partager l’idée que « l’épanouissement des peuples est lié à leur culture et à la fraternité ». Son concept se résume parfaitement dans l'intitulé : « Riches de culture et de fraternité ».

Particularité délibérée, le festival ne se contentera pas d’établir ses bases au seul parc du Jau dans une ambiance de village africain avec son marché, ses boutiques et ses senteurs, il s’agira d’aller « chercher » la population chez elle, dans la rue, avec le concours de trois fringantes fanfares. Dès 11 h 30, accompagnés par les marionnettes géantes du collectif « Les Grandes Personnes », Bouine-Bouzine, Bahiafro et les Zéléfanfares feront entendre leurs rythmes et leur humeur jusque sous les fenêtres des résidents. Ces trois formations bigarrées et festives sillonneront trois quartiers distincts à travers des itinéraires différents pour se rallier au cours d’un regroupement endiablé dans la galerie marchande Rive Sud.

Car pour Nadine Loc’h, responsable du centre culturel Jean-Carmet, le but consiste non pas à ajouter un festival à un autre « mais à le faire partager entre les artistes et la population. Le but est d’envahir la commune et d’emmener tout le monde sur le lieu de la fête avec sa programmation musicale, ses boutiques, ses artisans, ses associations. En amont, il y aura des visuels, des décorations, des poèmes, des animations… »

Il sera alors un peu plus de midi au centre commercial et l’assemblée n’aura plus qu’à prendre le sillage des fanfares qui auront pour mission d’ouvrir la route jusqu'au village de toiles, à deux pas de là. Sous l’ombrage des arbres du parc du Jau, après l’apéritif Bisssap et un repas animé par le conteur Georges M’Boussi, ce sera l’heure de découvrir les percussions africaines et afro-cubaines présentées par la Galerie Sonore, d’assister à un concert de musique malienne avec Youssouf Karembé, de redécouvrir les marionnettes géantes, de regarder les danses africaines (création de Loire-Niger), d’écouter Le Mix DJ et le groupe Baldescal

En marge de la programmation purement artistique, la rencontre avec la culture africaine sera matérialisée sur le terrain par de nombreuses propositions : ateliers, fabrication de briques en terre, confection de bogolans avec Claire Alary, construction de cases, présence d’un artisan forgeron créateur de bijoux, rencontre avec des associations, restauration africaine, dédicace du roman « La Terre des Bogolans » par l’écrivain-océanographe Patrick Gillet, … Le tout sur fond de musique.

Festival « Riches de culture et de fraternité ». Samedi 18 juin, de 10 heures à minuit. Parc du Jau à Mûrs-Erigné. Gratuit. Départ des fanfares dès 11 h 30 à partir des quartiers de la Fontenelle, de Bellevue et des Noues. Renseignements au 02.41.57.81.85 et sur www.ville-murs-erigne.fr.



Michel Barini
Contributeur Angers Mag - pour le secteur des Ponts de Cé et Murs Erigné. Collabore à la rédaction... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag