Voltaire et Rousseau : une éternelle et savoureuse dispute


Rédigé par - Angers, le Mardi 24 Juin 2014 à 11:00


Lundi soir au château du Plessis-Macé, Jean-Paul Farré et Jean-Luc Moreau ont (re)joué magistralement le face à face des deux génies du Siècle des Lumières. Et renvoyé chaque spectateur aux propres divisions qui traversent notre époque.



Voltaire et Rousseau : une éternelle et savoureuse dispute
la rédaction vous conseille
En présentant la pièce au public, Nicolas Briançon, le directeur artistique du Festival d'Anjou, avait prévenu : « Ce que vous allez voir ce soir illustre la fracture que nous connaissons à gauche en ce moment ». A droite aussi, avait-on envie de lui souffler…

Entre Voltaire, l’écrivain caustique et beau parleur, et Jean-Jacques Rousseau, le philosophe torturé entre ses idéaux et sa difficulté à vivre parmi les hommes, c’est un échange sans fin entre deux courants de la pensée française du XVIIIe siècle qui se joue. Un débat qui rythme la pièce et s’applique, sans avoir pris une ride, aux divisions et joutes verbales qui animent les échanges dans et entre les partis politiques contemporains.

Cette dispute philosophique, dans laquelle excellent deux autres monstres sacrés du théâtre, Jean-Paul Farré et Jean-Luc Moreau, se déroule en 1765, époque où Rousseau, alors chassé de Suisse serait venu rendre visite à Voltaire avec un objectif : savoir si ce dernier est l’auteur du pamphlet anonyme qui l’a fait bannir pour avoir abandonné ses cinq enfants à l’hôpital public.

En vérité, tout oppose les deux penseurs, à commencer par leurs origines. Le premier est né dans une famille bourgeoise qui lui a permis de faire de bonnes études avant d’exercer ses talents dans les milieux libertins et anticléricaux de la Régence. Poète à succès mais irrévérencieux, ses impertinences lui valent l’exil en Angleterre, pays dont il appréciera les pratiques démocratiques.

Le second est le fils d’un modeste horloger de Genève. De confession protestante, Jean-Jacques Rousseau connaît une jeunesse vagabonde avant d'être recueilli par une bourgeoise de la région de Chambéry, Mme de Warens.

L’un était un aristocrate, obsédé par la réussite – il travaille jour et nuit pour construire sa renommée-, impitoyable envers ses rivaux et l’Église. L’autre est un rêveur solitaire à la sensibilité exacerbée, qui tirait le diable par la queue. Le premier se bat contre le fanatisme, les préjugés contraires à la raison, le second s’attaque aux progrès des sciences et des techniques, à l’hypocrisie et à l’égoïsme du monde civilisé. En réalité tout oppose Voltaire, génie de la satire et Rousseau, penseur de la nature. « Vous jouissez, moi j’espère », dira Rousseau à son rival.

Tout au long de leur vie, les deux hommes qui reposent aujourd’hui, face à face, au Panthéon pour l’éternité, se seraient rencontrés qu’une seule fois à Paris. Cependant, ils n’ont jamais cessé de se lire, de ne pas se comprendre et finalement de se déchirer, usant du verbe sans retenue, se lançant comme dans cette rencontre improbable, tout qui leur tombe sous la main ou leur traverse l'esprit.

Une interprétation magistrale, un échange verbal, que les amateurs de mots qui font mouche ont appréciés.





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03