Voyage solidaire pour un groupe de jeunes angevins


Rédigé par - Angers, le 25/02/2012 - 09:09 / modifié le 25/02/2012 - 12:10


On les dit instables, en manque de repères voire en échec scolaire, plusieurs jeunes des quartiers d’Angers, âgés de 14 à 16 ans ont montré qu’ils pouvaient mener à bien un projet d’entraide, dès lors qu’on leur donne les moyens de le concrétiser. Dix-neuf d’entre-eux reviennent d’un séjour dans un village du sud marocain, aboutissement d’un projet qui mixait solidarité internationale et découverte des métiers.



Les jeunes angevins lors de leur retour à Angers, jeudi 23 février
Les jeunes angevins lors de leur retour à Angers, jeudi 23 février
la rédaction vous conseille
Les voyages surtout vers des contrées moins favorisées permettent de voir le quotidien différemment. C’est ce que viennent de démontrer 19 jeunes, 16 garçons et 6 filles des quartiers populaires d’Angers. Encadrés par l’équipe de médiation socio-sportive des Sports et Loirs et le service Animation de l’Éducation Enfance de la Ville, ils préparaient ce séjour au Maroc depuis la rentrée de septembre. Ils sont revenus cette semaine, les yeux remplis de bonheur après 13 jours passés dans le petit village de Tarmigt, un village de la banlieue d’Ouarzazate, dans le Sud marocain. Des animateurs spécialisés, travaillant notamment dans le quartier des Deux Croix – Banchais, accompagnaient également le groupe.

Partageant le quotidien d’un centre d’enfants sourds et muets, avec lesquels ils ont réalisé une fresque préparée par un artiste marocain, témoignage de leur séjour, les jeunes angevins ont participé à la rénovation du terrain de football local, envahi par les cailloux ainsi qu’à la préparation d’une autre aire sportive.

Accueillis chaleureusement, ils ont pu découvrir une autre culture et des espaces de vie, à cent lieues de ceux qu’ils connaissent à Angers. Le contexte était totalement différent de celui qu'ils connaissent habituellement : le confort, souvent précaire, les différences de température, les repas, autant de points qui ont marqué les esprits et permis d’établir un dialogue constructif avec les habitants du village. Les jeunes angevins sont revenus assez marqués par ce qu’ils ont vu sur place, constatant que la vie dans les cités angevines n’est pas si désagréable, il suffit d’aller voir ailleurs pour s’en rendre compte. C’était l’un des enjeux de ce projet solidaire et éducatif.

Un séjour riche d’enseignement

« La gentillesse des Marocains, le climat, la beauté des paysages, les Marocaines (pour certains garçons) », autant de souvenirs indélébiles qui leur ont permis d’effacer certains à priori et relativiser leur vision du monde qui les entoure.

Les jeunes ont découvert comment ils étaient perçus par l’autre, de culture différente de surcroit. Ils ont appris à travailler en groupe, même si ce n’était pas toujours facile, notamment en journée, en pleine chaleur. Certains ont trouvé le voyage un peu long, les routes du Sud marocain ne sont pas de tout repos, d’autres étaient ravis de prendre l’avion, pour la première fois. « Nous sommes surtout heureux d’être allé jusqu’au bout de notre projet », déclaraient les jeunes lors de leur retour à Angers.

Pour les accompagnateurs, assistants techniques, responsables de pôles éducatifs et éducateurs spécialisés dans la sauvegarde de l’enfance et adolescence, soit 6 adultes, l’aventure ne fut pas toujours de tout repos. « Le projet fut riche d’enseignement, même si celui-ci a nécessité une attention de tous les instants pour assurer la cohésion du groupe, gérer les complexités logistiques, les petits bobos et parfois l’éloignement de la famille », déclaraient à l’arrivée, Maud et Céline, les deux éducatrices spécialisées.

À leur arrivée, enfants et accompagnateurs ont été félicités par les élus locaux, ces derniers soulignant l’implication de chacun et les valeurs qui ont pu être véhiculées, apprentissage des métiers du sport, éducation, relations avec les autres, tant dans la préparation du voyage que sur place. Un séjour qui mérite certainement d’être renouvelé, les parents présents lors du retour des enfants témoignant de leur satisfaction quant à la réussite de ce projet.





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par thoby le 25/02/2012 23:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
super juju















Angers Mag