WeForge Shop : les startups angevines ont désormais leur espace commercial


Rédigé par - Angers, le 23/04/2016 - 08:00 / modifié le 28/05/2016 - 09:55


Permettre aux entreprises innovantes de passer rapidement du stade du projet à la commercialisation de leurs produits, c’est le nouveau concept que propose WeForge, en collaboration avec Angers FrenchTech et la Cité de l’Objet Connecté. « WeForge Shop », le premier lieu de présentation et de commercialisation pour startups grand public, vient de voir le jour dans la galerie commerciale Espace Anjou, à Angers.



De gauche à droite : Francesco Briganti, le directeur d'Espace Anjou, Simon Gérard et Julien Fournier de WeForge Angers
De gauche à droite : Francesco Briganti, le directeur d'Espace Anjou, Simon Gérard et Julien Fournier de WeForge Angers
la rédaction vous conseille
Ne cherchez pas. On n’y vend pas d'idées géniales pour jeunes créateurs d’entreprise en manque d’inspiration. WeForge Shop offre beaucoup mieux. « Nous mettons à disposition un espace commercial entièrement gratuit pour que ces entreprises à forte capacité de croissance puissent tester et vendre leur produit aux consommateurs qui déambulent dans la galerie », explique Francesco Briganti, le directeur régional de Mercialys et directeur d'Espace Anjou. « C’est une étude de marché grandeur nature que nous leur proposons ». Et avec 500 000 visiteurs par mois, les jeunes entrepreneurs qui vont s’installer au cœur de la galerie marchande ne pouvaient pas rêver mieux en matière de coup de pouce.
 
L’idée de ce nouveau concept qui permettra à une nouvelle entreprise de se mettre en vitrine, c’est Simon Gérard et Julien Fournier, les jeunes dirigeants de l’espace de maturation d’entreprise WeForge, qui l’ont eue.  « WeForge  aide déjà les jeunes chefs d’entreprise dans son espace du centre-ville, mais nous voulions aller plus loin en réduisant le temps entre la création et la commercialisation de leur concept ou leur produit. Ici, c’est un bon espace de vente, sans doute le meilleur d’Angers. Ça va les rendre plus visible et surtout leur permettre de tester leur produit auprès du public, intégrer les observations et améliorer si nécessaire, leur communication ».
 
Jean-Pierre Bernheim, le Monsieur économie de l'agglomération, affichait également sa satisfaction.  « C’est une première, mais Angers est une terre d’expérimentation en ce qui concerne les objets connectés et les produits technologiques. Si ça marche ici, ça marchera ailleurs. Les dirigeants de startups sont bouillonnant d’idées, ça  va se ressentir ici  ».
 
« Aider les jeunes dirigeants de startups, c’est un acte citoyen car ce qu’ils présentent, c’est le commerce de demain ».

Le centre commercial avait déjà tenté l’expérience avec Exprezis, un « forgeron » de WeForge spécialisé dans l’impression 3D, installé pendant plusieurs mois dans la galerie marchande. « Les visiteurs s’étaient montrés très curieux et la jeune entreprise qui s’adressait aux particuliers et aux entreprises a pu se faire connaître, passant ainsi du virtuel sur internet à la vente en direct », explique Francesco Briganti. « Pour nous, aider les jeunes dirigeants de startups c’est un acte citoyen car ce qu’ils présentent c’est le commerce de demain. L’avantage c’est que les gens peuvent toucher, discuter, s’informer. Cela suscite la curiosité et crée une animation supplémentaire ». Ces jeunes entreprises, en phase de développement, peuvent aussi  y rencontrer des investisseurs qui viennent faire leurs courses.
 

Gérard Bouvet, Vincent Gourdon, Morgan Lavaux et Valentin Roy, l'équipe d'Hector
Gérard Bouvet, Vincent Gourdon, Morgan Lavaux et Valentin Roy, l'équipe d'Hector
Chez Hector, première startup angevine à s’installer dans l’espace WeForge Shop pour commercialiser une station météo connectée, on est plutôt ravi de cette opportunité.  « Nous avons développé notre concept à la Cité de l’Objet Connecté et, plus rapidement qu’on ne le pensait, nous pouvons le mettre en vente grâce à cet espace plutôt bien placé. D’autant mieux que le prix de vente est accessible, bien inférieur au prix des stations météo que l’on trouve habituellement sur le marché », s'enthousiasme Morgan Lavaux, l’un des dirigeants de la société Hector. 
 
Ce petit boîtier, présenté lors du CES de Las Vegas, que les visiteurs d’Espace Anjou pourront découvrir, est proposé au prix de 49,90 €. Il est accompagné d’une application mobile qui permet de capter les informations météo du lieu où il se trouve lorsque l’on passe à proximité, et même d’envoyer des alertes. « Nous en avions marre des petites stations météo à affichage LCD de nos parents. Nous voulions inventer quelque chose de moderne, plus design, facile à utiliser et que l’on peut mettre partout, même dans un frigo ou une glacière », poursuit Morgan Lavaux. « Le boîtier se connecte rapidement à un smartphone grâce à une liaison Bluetooth low émission, c'est-à-dire qui ne nécessite pas d’appairage. Et rien n’empêche d’en installer plusieurs dans une maison. C’est un appareil très accessible et qui peut rendre bien des services ».

La jeune entreprise est installée pour une durée d'un mois. D'autres startups, très intéressées, prendront ensuite le relais.

A lire sur le même sujet
WeForge, le repaire des start-up angevines (30/01/2015)




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Vincent le 23/04/2016 13:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toutes les initiatives locales visant à promouvoir l'émergence de créateurs de société, et d'emplois au sein de l'agglo est une excellente nouvelle. Simplement étant moi même entrain de développer un concept autour d'un brevet d'invention, je me retrouve un peu perdu "pour ne pas dire" délaissé, étant donné que mon projet n'entre pas dans la catégorie "Connectée"....

Que notre ville cherche à se positionner sur la filière numérique et plus généralement les "Objets Connectés" est une grande idé...

2.Posté par Béatrice le 26/04/2016 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je viens de Laval et nous avons le même concept de boutique qui a ouvert depuis au moins 2 ans ! Ça s'appelle Neoshop et c'est dans le centre-ville. On peut y trouver des produits innovants créés par des startups, et on donne ses commentaires sur les produits. Donc j'ai l'impression que ce n'est pas le premier concept du genre !

3.Posté par Yannick Sourisseau le 26/04/2016 19:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Béatrice,
Je suis allé voir Neoshop. Effectivement ça se ressemble avec, sauf erreur, deux différences. La première c'est que Neoshop est une boutique indépendante, alors que WeForge Shop est un espace au sein d'une galerie marchande, mis à disposition par la société propriétaire de la galerie. Le seconde différence tient dans le fait que l'espace est dédié à une seule startup, pendant un mois. Seule cette startup y commercialise ses produits et affine éventuellement sa démarche de com...








Angers Mag















Angers Mag : RT @UnivAngers: À l'occasion du colloque #BonDroit qui se déroule auj. et demain à la Faculté de droit. Avec Félicien Lemaire @AngersCjb ht…
Jeudi 8 Décembre - 13:04
Angers Mag : Le Bastringue Général, collection automne-hiver à Montreuil-Juigné: A la fois marché de... https://t.co/wSJrT0YxQH https://t.co/uk6Li4S9nu
Jeudi 8 Décembre - 09:22
Angers Mag : Pourra-t-on un jour revendiquer le "droit au bonheur" devant les tribunaux ?: Avec cette... https://t.co/QpibQ65W2u https://t.co/6akmJkPlta
Jeudi 8 Décembre - 07:56
Angers Mag : A Coutures, les maternelles s’activent: Dans sa classe de l’école maternelle publique de... https://t.co/bJ1C27TEZX https://t.co/HH0RAzp80Q
Jeudi 8 Décembre - 07:46


cookieassistant.com