WeForge : le repaire des start-up angevines


Rédigé par - Angers, le 30/01/2015 - 07:30 / modifié le 01/02/2015 - 14:38


« C’est en forgeant que l’on devient forgeron ». Ce pourrait être le slogan de WeForge, un espace situé en plein centre d’Angers qui accompagne les jeunes entreprises, le plus souvent des « start-up » technologiques dans leur phase de maturation et de démarrage.



Julien Fournier et Simon Gérard devant les plaques de tous les chefs d'entreprises qui sont passés par WeForge. Plus de 50 à ce jour.
Julien Fournier et Simon Gérard devant les plaques de tous les chefs d'entreprises qui sont passés par WeForge. Plus de 50 à ce jour.
la rédaction vous conseille
Ce n’est pas le siège de Google, mais ça y ressemble un peu. Situé sur le plateau piétonnier d’Angers, à deux pas de la place du Ralliement, considérée comme l’hyper centre-ville, « WeForge » dispose d’un espace de plus 800 m2, avec sécurité à l’entrée, mis à disposition des entreprises et travailleurs indépendants en phase de démarrage.
 
Pour 210 € par mois sans engagement de durée, les locataires, le plus souvent des entreprises de l’écosystème numérique, disposent d’un espace de travail en mode partagé avec toutes les commodités : accès internet haut débit, téléphone fixe, imprimante réseau, salle de réunion, cafétéria, le tout accessible 24h/24, tous les jours.  De petits espaces confortables et ouverts, qui favorisent le travail en mode collaboratif.
 
Le lieu possède même un espace détente avec transats sur pelouse synthétique, flipper et panier de basket.  Situé sous une verrière, « cet espace est un lieu de rencontre et de créativité, c’est là que naissent parfois certains projets », expliquent Simon Gérard et Julien Fournier, les deux jeunes chefs d’entreprise initiateurs de WeForge Angers.
 
« Lorsque l’on démarre une entreprise, le plus difficile c’est de trouver un lieu physique bien placé pour accueillir ses premiers clients », poursuivent les responsables des lieux. « Le plus souvent nous accueillons des entreprises technologiques, mais pas seulement, qui sont complémentaires et non concurrentielles, pour qu’elles puissent créer des liens, voire travailler sur des projets communs. C'est l’esprit même de WeForge ».  
 
Accueillant 49 « forgerons », c’est ainsi qu’ils nomment les personnes installées dans les espaces mis à disposition, pour 27 sociétés, le lieu ressemble à une ruche où chacun peut échanger, connaître ce que fait le voisin et mettre en pratique l’adage qui veut que l’union fait la force. « Depuis le début, en juin 2013, nous avons accueilli une cinquantaine d’entreprises, soit en location d’espace, soit en domiciliation ». La durée de location varie en fonction de la montée en puissance de l’entreprise et son envie de voler de ses propres ailes.
 
« Nous apportons des solutions aux problèmes des entrepreneurs, avec de véritables valeurs ajoutées, de manière plus souple et plus concrète que certaines institutions locales ».

Mais la proposition de Simon Gérard et Julien Fournier ne se limite pas au seul métier de bailleur commercial. Avec l’aide de partenaires institutionnels, intéressés par cette véritable pépinière d’entreprise, les deux compères proposent aussi un accompagnement aux jeunes entrepreneurs, du conseil juridique au financement. « Nous apportons des solutions aux problèmes des entrepreneurs, avec de véritables valeurs ajoutées, de manière plus souple et plus concrète que certaines institutions locales », insiste Simon Gérard. « Désormais nous travaillons sur la mise en place prochaine d’outils financiers ».
 
Du cousu main, mais totalement adaptable, qui a pour effet de booster la création locale. Et dans un monde économique en crise ça suscite de l’intérêt. WeForge est même arrivé jusqu’à l’Élysée où Simon Gérard a été récemment invité, en compagnie d’une poignée de jeunes entrepreneurs, à la table de François Hollande. « J’ai trouvé un président à l’écoute des problématiques du quotidien des jeunes entrepreneurs. J’espère avoir été entendu et qu’il y aura des suites », ajoute Simon Gérard, avec un enthousiasme mesuré.
 
Si les deux responsables de WeForge, sont convaincus que le nouveau Facebook ne naitra pas dans leurs  locaux, « mais peut-être la communauté du végétal, de la santé ou des objets connectés », ils s’honorent des concepts qui y ont vu le jour. «  Tasting Collection » (présentation de coffrets de dégustation des meilleurs whiskies et vins), « Exprezis » (impression 3D multi supports dont le chocolat), « Imbrikation » (externalisation de projet R & D) et bien d’autres, aujourd’hui en pointe, sont nées dans l’espace WeForge.
 
Dernière opération en date, le rapprochement avec l’université et les écoles supérieures d’Angers pour la création de « WeForge for students », un incubateur national pour les « étudiants –entrepreneurs ».  « Ils pourront se mettre en relation avec les entreprises installées et partager des expériences, tout en  bénéficiant de conditions propices au déploiement de leur projet entrepreneurial et à l’émergence des idées », lancent Simon Gérard et Julien Fournier, ravis de pouvoir impulser, grâce à ce partenariat, une nouvelle dynamique à l’entrepreneuriat.
 
Pour en savoir plus : www.weforge.fr
 




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00


cookieassistant.com