Xu Feng ou la passion sensible

Festival Premiers Plans Angers 2012


Rédigé par Répliques - Angers, le 25/01/2012 - 16:33 / modifié le 25/01/2012 - 16:45


Voilà une belle rencontre. L’un des trois membres du jury des courts métrages, Xu Feng, cinéphile et cinéaste chinois, évoque au cours d’un entretien passionné les sujets qui lui sont chers, liés à la France et à la Chine, avec pour fil rouge le cinéma.



Xu Feng, lors de la cérémonie d'ouverture du Festival Premiers Plans
Xu Feng, lors de la cérémonie d'ouverture du Festival Premiers Plans
la rédaction vous conseille
Loin d’être une tocade, par définition passagère, l’intérêt porté par Xu Feng au monde du 7e art a grandi au gré de chacune de ses nouvelles contributions. À la fois réalisateur, producteur, maître de conférences, historien et critique, le polymorphe arpente les cieux cinématographiques avec une sincérité et une pudeur assommantes de sensibilité.

Une sensibilité qui se retrouve dans son propos : « elle (la sensibilité, ndlr) est très différente pour le cinéma » assure-t-il avant d’ajouter qu’il faut « respecter un équilibre entre la forme du film, sa qualité de mise en scène et sa notion de profondeur ». L’occasion pour lui de spécifier quelques-uns des noms qui l’inspirent : se déclarant « très ouvert cinématographiquement », les goûts de Xu Feng fluctuent entre Godard, Truffaut, Renoir, Antonioni, Altman et même Scorsese.

A l’énonciation de ces grandes renommées, son regard s’illumine. Généreux, il partage ses connaissances encyclopédiques avec la bienveillance désintéressée d’un maître d’école envers ses élèves. Ses influences éclectiques ne l’empêchent pas de vouer une adoration toute particulière aux arts cinématographiques français et chinois, adoration qu’il alimente en participant à la programmation de rétrospectives en France sur le cinéma chinois et vice-versa.

Un rôle d’intermédiaire qu’il juge nécessaire, tant le cinéma de son pays d’origine rencontre de nombreuses difficultés à se faire connaître sur nos terres : « depuis la crise, c’est plus difficile de sortir un film chinois en France. Par exemple, il y a des films d’arts et d’essais chinois qui peinent avec 3000 entrées » se soucie-t-il. Par ailleurs, Xu Feng considère le festival Premiers Plans comme une réelle aubaine pour de nombreux jeunes réalisateurs, qu’ils soient Chinois ou non, d’être exposés au plus grand nombre.

Aujourd’hui juré des courts métrages, il déclare être « très heureux » d’avoir reçu la proposition de Claude-Eric Poiroux. Il n’en reste pas moins lucide quant à la complexité de l’exercice : « c’est très difficile de juger les jeunes cinéastes, ils sont très différents et ont tous une sensibilité particulière ».

En marge de son rôle de juré, Xu Feng présente un film dont il est le producteur dans le cadre du Beijing First Film Festival. « Sun Beaten Path », premier long métrage de Sonthar Gyal, aborde la réflexion et la quête de soi au travers d’un personnage en pèlerinage à Lhassa. Il s’agit du deuxième cinéaste tibétain à être diffusé en Chine, et plutôt que d’évoquer la censure, souvent appliquée au pays du mandarin, le producteur préfère mettre en avant cette « nouvelle culture cinématographique ».

Une démarche altruiste à l’image de Feng, modeste et timide, dominé par une insatiable envie de partage, pour preuve la fin de notre entretien : au moment de le quitter, l’interviewé devient l’intervieweur. Il pose les questions, afin d’apprendre et de débattre à propos de nos goûts cinématographiques. Philanthrope,
enthousiaste et émerveillé. Trois épithètes qui résument bien l’homme.

Benoit Baylé, Pauline Sortino et Benjamin Chauviré



















Angers Mag











Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03