Champ libre


Heure d’été : dimanche vous dormirez une heure de moins

Samedi 28 Mars 2015

Les habitués de la grasse matinée du dimanche matin vont dormir moins longtemps. Comme tous les ans à la fin mars, la France passe à l’heure d’été, chacun étant invité à avancer sa montre d’une heure au cours de la nuit de samedi à dimanche. Ce changement, toujours aussi impopulaire est censé nous faire faire des économies d’énergie.


Tous les ans à la fin mars c’est la même rengaine : « dans la nuit de samedi à dimanche, à 2 heures, il sera 3 heures ». Ce changement d’heure qui réduit la durée du sommeil et perturbe notre propre horloge biologique est toujours aussi impopulaire chez les Français. Plus que celui d’hiver qui aura lieu le 25 octobre 2015 et qui au contraire de celui d’été, rallonge la période de sommeil.

Le changement d’heure, deux fois par an, s’applique depuis 1976, le choc pétrolier de 1973-1974 ayant contraint les gouvernements à entrer dans une politique d’économie d’énergie visant à réduire les consommations d’électricité en soirée, en profitant d’une plage d’éclairage naturel plus longue. Depuis 1998, les dates de changement d'heure ont été harmonisées au sein de l'Union européenne.

Une étude de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) publiée en 2010 (la dernière disponible sur le sujet) a montré que le passage à l'heure d'été entraînait une consommation d'électricité plus importante le matin et une consommation beaucoup moins importante le soir, notamment entre 20 heures et 21 heures. Il est ainsi démontré qu’en payant un peu plus le matin et moins le soir, les foyers français économisent  1heure d’éclairage par jour, soit 10 centimes d’euros.  Une mesure revue à la baisse depuis quelques années, les Français étant de plus en plus nombreux à utiliser des ampoules basse consommation. D’ailleurs, selon des études réalisées par des organismes indépendants, l’économie réalisée serait d’environ 1%. Si peu …
 
Une mesure toujours impopulaire
L'effet du changement d'heure sur la consommation d'énergie est très controversé. Selon une étude réalisée en octobre dernier par Opinion Way, 54 % des Français seraient contre cette mesure, 19% favorables et 27% indifférents. La plupart ignorent les économies que cela permet de réaliser, mettant en avant l’impact négatif sur le sommeil, l’alimentation et l’humeur.

Ce constat est appuyé par une étude sur l'impact du changement d'heure réalisée en septembre dernier par la Commission européenne, qui écrit que « la santé peut être affectée par le changement de biorythme du corps, avec de possibles troubles du sommeil et de l'humeur ».

Et pourtant l’idée de ce changement d’heure n’est pas nouvelle. Le 16 avril 1784, Benjamin Franklin évoque pour la première fois dans le quotidien français Le Journal de Paris la possibilité de décaler les horaires afin d’économiser l’énergie. L’idée reste  sans suite et n'est reprise qu’à partir de 1907 par le Britannique William Willet qui démarre une campagne contre « le gaspillage de la lumière ».

Si ce cap de ce passage à l’heure d’été est un peu difficile à passer sur le plan biologique, force est de constater qu’il est assez agréable, puisqu’il nous permet de profiter de longues soirées d’été et … de nuits malheureusement un peu plus courtes.

En attendant n’oubliez pas, à 2h cette nuit il sera 3 heures. Pensez à avancer vos horloges en vous levant, sauf sur vos téléphones et ordinateurs qui se mettent à jour automatiquement. Vous n’aurez rien à faire si vous possédez une horloge pilotée par les signaux de fréquence DCF-77 (77,5 kHz), émis depuis Mainflingen près de Francfort (Allemagne).
 





Nouveau commentaire :

Vous pouvez réagir et commenter ce billet. Toutefois, si l’éditeur vous donne la possibilité de faire part de votre opinion, votre commentaire ne doit pas contenir des propos haineux, diffamatoires ou des injures caractérisées, inciter aux crimes et aux délits punis par la législation française, contester les crimes contre l’humanité, être offensant envers les chefs d’État, de gouvernement et diplomates étrangers , faire état de fausses nouvelles ou faire l’objet de discrimination raciale ou sexiste.

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce blog est responsable des contenus qui sont publiés mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. Si la publication est laissé libre, un commentaire dont le contenu est en opposition avec les textes de loi, ou faisant l'objet d'une poursuite, peut à tout moment être modéré par le Directeur de publication.

Dans tous les cas, restez polis et courtois, les lecteurs vous en saurons gré.

Le Club des lecteurs d'Angers Mag

Ma ville | Loisirs | Sports | Association | Nature | High Tech | Culture | Gastronomie | Expression libre




Derniers tweets
Angers Mag : #Angers Roulements de tambours : le 5e festival @levitationfr ce sera les 15 et 16 septembre @LeQuai @lechabada… https://t.co/VDuSYctJAf
Jeudi 23 Mars - 17:44
Angers Mag : #Angers Report'Cité : Laurent Perry, réalisateur @Angers @KeolisAngers @laurent_perry https://t.co/KIWbG6A7OG https://t.co/3pnpCtZODH
Jeudi 23 Mars - 08:04



Rss
Facebook
Twitter
Mobile