Champ libre


Le « Mois du documentaire », vu par le Club Angers Mag

Lundi 9 Novembre 2015

Après le succès de la séance-débat du 5 Novembre dernier, organisée par le Club Angers-Mag dans le cadre du mois du documentaire, l’association poursuit ses animations avec une nouvelle séance le 20 Novembre, 58 Bd du Doyenné à Angers, à 20 heures.


Karen Raballand en tournage rue Lenepveu
Karen Raballand en tournage rue Lenepveu
Les Auteurs

Pour parler de leur passion et de leur métier, Karen Raballand, réalisatrice angevine de souche Nantaise, reçoit Nicolas Bertoux, de la compagnie Mêtis, et Pierre Brunellière de l’Intervalle à Angers. Cette présentation sera accompagnée de la projection de deux courts-métrages, « Mêtis » et « Au vif de l’expression ». S’en suivra une nouvelle incursion de Rémy Lavigne pour nous faire visiter « Les fresques de Jean Aubin ».

Karen Raballand a longtemps travaillé comme metteur en scène pour des troupes de théâtre a Nantes.

Elle avait fait l’objet d’un portrait dans notre journal à l’occasion du « Mois du documentaire » l’an passé (cf. Edition du 1er Novembre 2014) . Après avoir suivi des cours de comédie, elle rejoint une troupe de café-théâtre dans les années 90 et met en scène ses premiers textes. Elle fonde ensuite le théâtre « Noir et Blanc » près de Nantes, dont elle assurera la direction pendant 10 ans.

Parallèlement, elle s’initie à la vidéo en tournant et montant des fictions courtes et des films institutionnels, puis intègre une école de cinéma en 2005. Elle travaillera ensuite sur une quinzaine de courts-métrages et autant de films institutionnels.

Aujourd’hui, son attirance se renforce pour le reportage et le documentaire; le « cinéma du réel ». Sa devise est « Ensemble, gardons des traces de notre humanité ». L'objectif est de valoriser l'engagement citoyen personnel en se servant de l'audiovisuel comme outil d'expression. Curieuse d'élargir ses domaines d'action, elle travaille aujourd'hui sur l'écriture d'un docu-fiction sur les hommes et la nature.

Dans notre premier article sur le mois du documentaire, nous avions décrit Rémy Lavigne comme un passionné discret, travaillant dans son petit studio de montage, à Chavagnes, à l’élaboration de ses courts-métrages avec l’aide de sa femme, Martine. Intéressé par la vie des autres et des gens de la campagne, il pénètre les moeurs du monde rural, artisanal ou artistique.

Une bande d'artistes de l'Intervalle pose pour la photo
Une bande d'artistes de l'Intervalle pose pour la photo
Les Films
"Les voix de la création" (Karen Raballand)

La Compagnie Mêtis a été créée le 23 décembre 1997. Son travail est axé sur la volonté de compréhension de la société actuelle et le décryptage des mœurs de ses contemporains. La compagnie se nourrit essentiellement de la dramaturgie contemporaine pour créer ses spectacles ou élabore elle-même ses créations. Le texte reste un des éléments moteurs de sa recherche artistique. Composée d’une équipe modulable en fonction des spectacles, Mêtis s’enrichit de leur individualité et propose ainsi des spectacles aux thèmes et aux formes très diversifiés. Ces spectacles éclectiques joués dans des lieux différents (salles de spectacle, café, écoles, friches industrielles…) permettent de toucher un large public. Mêtis propose aussi, au travers des compétences de comédiens-metteurs en scène et dans un objectif pédagogique et ludique, des ateliers de pratique artistique et des aides à la mise en scènes.

"Au vif de l’expression" (Karen Raballand)

Un reportage émouvant sur la dynamique créative d’un lieu dédié au artistes peintres, au centre d’Angers.

L’Intervalle est un lieu artistique privé, créé par Pierre Brunellière, artiste peintre, situé 5 rue des Roseraies à Angers. C’est un atelier d'expression créatrice utilisant trois médiations plastiques : La peinture, l'argile et le collage. L'objectif est de créer en toute liberté sans consigne et sans thématique. D’après son responsable, ce travail de création permet de mettre en œuvre un autre langage et amène à se découvrir autrement : connaissance de soi et accès à la culture en étant actif. Karen Raballand lui a consacré un film éponyme qui dévoile sa conception très personnelle du documentaire d’art de la jeune cinéaste. Pierre voulait essayer de saisir dans cet atelier l'émergence de la création. Car, d’après lui, cette création ne vient pas en claquant des doigts et toutes les conditions doivent êtres requises pour que cela puisse advenir. C'est ce à quoi il s'efforce en créant un cadre d'atelier propice à cette venue en laissant les participants libres.

Jean Aubin chez "Mich'to"
Jean Aubin chez "Mich'to"
"Les Fresques de Jean" (Rémy Lavigne)

Dans sa dernière création « Les fresques de Jean », Rémy Lavigne dresse le portrait d’un peintre de 85 ans, Jean Aubin, qui a œuvré toute sa vie pour la décoration, dans de nombreux cabarets, bars, dancings, casinos et établissements prestigieux en France et à l’étranger, dont ceux de Bruno Coquatrix.

Dans ce document, il prolonge sa carrière, pour le plaisir, et pour un ami propriétaire d’un cabaret privé « Chez Mich’to » près de Saint-Georges-sur-Layon . Les portraits de Lino Ventura, de Fernandel ou De Funès n’ont plus de secret pour lui. Rémy et Martine ont passé de longs moments avec l’artiste, dans le cabaret de Mich’to, a partager les instants les plus intenses de sa vie.

Ces trois documentaires seront donc diffusés le vendredi 20 Novembre a 20h, à la Cité, 58 Bd du Doyenné à Angers. Les réalisateurs seront présents a cette séance.

Soirée gratuite - inscription souhaitable en cliquant ICI

ATTENTION : en soirée, l'accès à la Cité des Associations est sécurisée. Sonnez pour entrer.
 




Nouveau commentaire :

Vous pouvez réagir et commenter ce billet. Toutefois, si l’éditeur vous donne la possibilité de faire part de votre opinion, votre commentaire ne doit pas contenir des propos haineux, diffamatoires ou des injures caractérisées, inciter aux crimes et aux délits punis par la législation française, contester les crimes contre l’humanité, être offensant envers les chefs d’État, de gouvernement et diplomates étrangers , faire état de fausses nouvelles ou faire l’objet de discrimination raciale ou sexiste.

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce blog est responsable des contenus qui sont publiés mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. Si la publication est laissé libre, un commentaire dont le contenu est en opposition avec les textes de loi, ou faisant l'objet d'une poursuite, peut à tout moment être modéré par le Directeur de publication.

Dans tous les cas, restez polis et courtois, les lecteurs vous en saurons gré.

Le Club des lecteurs d'Angers Mag

Ma ville | Loisirs | Sports | Association | Nature | High Tech | Culture | Gastronomie | Expression libre




Derniers tweets
Angers Mag : L'aéroport d'Angers Marcé replie (en partie) ses ailes: Réunis en séminaire, en fin de... https://t.co/XND8g7qu0S https://t.co/AMbWr4PUM3
Lundi 16 Janvier - 19:27
Angers Mag : Les Archives redonnent vie au « Temps des Seigneurs »: Les Archives départementales... https://t.co/Z3J4HkRUMy https://t.co/pplyNKZENv
Lundi 16 Janvier - 07:52
Angers Mag : Salon : le Sival bien enraciné à Angers: Alors que d’autres sont en difficulté, le Salon... https://t.co/polQ44JjIe https://t.co/XMplIlQfNT
Lundi 16 Janvier - 07:32



Rss
Facebook
Twitter
Mobile