Champ libre



Dernièrement, le club de football du Sporting Club d’Angers (SCA) s’est déplacé à Wigan (Grande Bretagne) dans le cadre du jumelage entre les deux villes.


Mike Bourne, Responsable jeunes à Wigan, Bill Rotherham, le Maire de Wigan et Serge Alloend-Bessand, president Angers SCA
Mike Bourne, Responsable jeunes à Wigan, Bill Rotherham, le Maire de Wigan et Serge Alloend-Bessand, president Angers SCA
Dans le cadre du jumelage entre la ville d’Angers et celle de Wigan, le club de football SCA et son homologue de Wigan se sont retrouvés lors d’un séjour de quatre jours. Les anglais ont accueilli la délégation angevine constituée d’une soixantaine membres.

Malgré la barrière de la langue, l’ambiance et les échanges furent conviviaux et chaleureux. Les familles se sont ainsi retrouvées pour la deuxième fois, après le séjour des anglais sur les terres françaises fin Octobre 2013.

Après un long trajet en car de plus de seize heures, le voyage en terre britannique les angevins étaient accueillis le Maire de Wigan, Mr Bill Rotherham, lequel a reçu, de la part du SCA, un tableau représentant le château d’Angers.


Rédigé par Sébastien MESSONNIER le Mercredi 4 Juin 2014 à 08:19 | Commentaires {7}

L’aéroclub de Cholet (ACPC), sous la houlette de son président, Dominique Cousseau, proposait le week-end dernier, une compétition basée sur le vol de précision et l’observation. Il s’agissait avant tout d’une animation, dont le challenge, ludique, était ouvert à tous les membres.


Dominique Cousseau, président de l'ACPC, de retour de vol.
Dominique Cousseau, président de l'ACPC, de retour de vol.
La compétition

Il s’agissait de former des équipages de deux à trois pilotes, et de suivre un trajet, après une petite préparation sur le plancher des vaches, en survolant un maximum de « balises », représentant un édifice (château, calvaire, château d’eau, pont) ou un spot naturel (lac, forêt) dans un temps limité.

Le trajet était enregistré dans un tracker GPS embarqué a bord de l’avion. Au retour, les données étaient comptabilisées, et les équipages devaient se soumettre à un questionnaire théorique, préparé avec soin par Frédéric Boisard, pilote instructeur et agent AFIS au terrain de Cholet (équivalent du contrôleur aérien, sur un aérodrome non contrôlé) aussi membre de l’aéroclub.

Sur les six avions que compte l’aéroclub de Cholet, deux avaient été affectés à temps plein à la manifestation. Martine et Patrick Mullot, piliers historiques de l’entreprise de pilotage choletaise, étaient bien évidemment de la partie.

Rédigé par le Vendredi 30 Mai 2014 à 09:56 | Commentaires {0}



Derniers tweets
Angers Mag : #Angers Philippe Journo : "Les polémiques n'ont juste pas lieu d'être" @AtollAngers https://t.co/qczUjxWsKr https://t.co/obcqXNE5uy
Lundi 22 Mai - 07:48
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #SCOMHSC : Une saison en ballon ! @AngersSCO @Thescoismagic... https://t.co/2lD17XRHm3 https://t.co/aprkLXi5oH
Dimanche 21 Mai - 16:24
Angers Mag : Deux cents jours: En 2013, les éthologues Barbara Réthoré et Julien Chapuis ont traversé... https://t.co/Nqp4ERL205 https://t.co/LynG6STjAo
Samedi 20 Mai - 10:04



Rss
Facebook
Twitter
Mobile