Champ libre


Téléphonie : la norme 4G est-elle vraiment un plus ?

Lundi 23 Décembre 2013

En cette période de fêtes ou les téléphones portables et tablettes battent des records de ventes, l'accessibilité de ces appareils à la norme 4G est un argument de poids mis en avant par les vendeurs. 4G comme « quatrième génération de normes de téléphonie mobile ». Mais a-t-on vraiment une idée de ce qu’apporte de plus la 4G aux utilisateurs des réseaux de téléphonie mobile ?


Avant de parler de norme 4G un petit retour en arrière sur l’histoire de la téléphonie mobile s’impose. Les années 80 voient la naissance du premier réseau de téléphonie mobile sous le nom de RADIOCOM2000 (ou SFR2000) . Il s’agit de la première génération de téléphonie cellulaire, de type analogique. Coûteux et limité, le standard est remplacé par la norme GSM (Global System for Mobile Communications), qui transmet la voix en numérique sous forme commutée (ou multiplexée), les services ne sont alloués que pour le temps de la conversation.

En Europe, deux gammes de fréquences sont affectées a ce standard : 900Mhz et 1800MHz. Le premier téléphone Français GSM est commercialisé par ALCATEL en 1992. La norme GSM a ensuite été étendue pour supporter de plus hauts débits et le transport de données en mode « paquet » par les extensions GPRS (General Packet Radio Services) puis EDGE (Enhanced Data rates for GSM Evolution).

Ces 2 modes peuvent cohabiter avec le mode « voix commutée » du GSM et utilisent les mêmes antennes et les mêmes fréquences. Le débit réel pratique est de 9kbps pour la voix, et de 17 à 64kbps en mode paquet selon le standard CPRS ou EDGE.

La troisième génération dite 3G, associée à la norme UMTS, offre des débits allant de 144kbps en zone rurale à 384 kbps en zone urbaine et 1.9M en point fixe, sur les gammes de fréquences 900Mhz et 2.1Ghz.

Ces dernières années, selon les régions, la 3G à évoluée en 3G+ ou 3G++ avec des standards dits HSPA basés sur des évolutions du UMTS. Ces évolutions sont les prémices de la 4G. Cette quatrième génération permet la transmission de données à des débits théoriques supérieurs à 100 Mb/s, voire supérieurs à 1 Gb/s (débit minimum défini par l'UIT). En pratique, les débits sont de l'ordre de quelques dizaines de Mb/s selon le nombre d'utilisateurs, car la bande passante est partagée entre les terminaux connectés des utilisateurs présents dans une même cellule radio.

Contrairement aux anciens standards, la 4G possède un cœur de réseau basé sur IP, elle n’utilise donc plus le « mode commuté » dédié à l’établissement d’un circuit pour un appel voix, ces communications téléphoniques utilisent donc la voix sur IP en mode paquet.

Pour simplifier, on peut considérer que la 4G apporte des débits de 10 a 100 fois supérieurs a ceux de la 3G selon les versions de 3G et le nombre d’utilisateurs connectés sur une même cellule radio.





Nouveau commentaire :

Vous pouvez réagir et commenter ce billet. Toutefois, si l’éditeur vous donne la possibilité de faire part de votre opinion, votre commentaire ne doit pas contenir des propos haineux, diffamatoires ou des injures caractérisées, inciter aux crimes et aux délits punis par la législation française, contester les crimes contre l’humanité, être offensant envers les chefs d’État, de gouvernement et diplomates étrangers , faire état de fausses nouvelles ou faire l’objet de discrimination raciale ou sexiste.

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce blog est responsable des contenus qui sont publiés mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. Si la publication est laissé libre, un commentaire dont le contenu est en opposition avec les textes de loi, ou faisant l'objet d'une poursuite, peut à tout moment être modéré par le Directeur de publication.

Dans tous les cas, restez polis et courtois, les lecteurs vous en saurons gré.

Le Club des lecteurs d'Angers Mag

Ma ville | Loisirs | Sports | Association | Nature | High Tech | Culture | Gastronomie | Expression libre


Rss
Facebook
Twitter
Mobile