49 célébrités angevines racontées par Alain Tresvaux du Fraval


Rédigé par Catherine Nedelec - Angers, le Vendredi 10 Avril 2009 à 16:15


L’Anjou a vu naître de nombreuses célébrités ayant contribué à son Histoire. Alain Tresvaux du Fraval a retenu quarante neuf d’entres elles, hommes ou femmes aux destins prestigieux, qu’il nous fait découvrir à travers autant de courtes biographies. De nombreuses recherches dans les ouvrages d’archives et de bibliothèques ont permis ce livre, balayant 10 siècles de souvenirs. Un ouvrage intéressant et utile.



la rédaction vous conseille
49 célébrités angevines racontées par Alain Tresvaux du Fraval
Du Bellay, Lenepveu, Leroy, Evain, Ménage, Bodin…, autant de rues que nous empruntons chaque jour dans les villes d’Angers, de Cholet ou de Saumur. Des noms écrits sur des plaques, parfois soulignés d’un « écrivain » ou « homme politique », simples rappels de l’autorité de ces hommes et de ces femmes illustres, qui ont fait l’histoire de l’Anjou. Alain Tresvaux de Fraval a répertorié quarante neuf de ces personnalités, dont il écrit pour chacune une courte biographie, simplement pour mieux les situer dans les paysages intellectuel, artistique, religieux ou politique, dans lesquels ils ont été acteurs.

On apprend que Jean Bodin, le jurisconsulte le plus renommé au 16e siècle en France, en Angleterre et en Allemagne, le maître des Etats Généraux de Blois et le conseiller intime du frère du monarque est resté simple procureur du roi à Laon, que Gilles Ménage se présenta en 1684 à l’Académie. « Sa renommée, son érudition immense, le nombre et l’importance de ses ouvrages dans tous les genres littéraires, l’étendu de ses relations en Europe entière en faisaient un des écrivains les plus considérables que pus choisir le docte corps ». Toutefois, sa pièce La Requête des Dictionnaires, raillait un peu trop l’Académie et beaucoup d’académiciens. Malgré ses appuis, sa demande fut rejetée.

Des arbres fruitiers en centre ville

49 célébrités angevines racontées par Alain Tresvaux du Fraval
En 1863, les pépinières d’André Leroy s’étendaient sur 168 hectares. Venait s’ajouter un enclos de 12 hectares, près de l’Université Catholique de l’Ouest, qui abritait à lui seul plus de 3 000 espèces et variétés d’arbres fruitiers et plus de 4 000 arbres et arbustes d’ornement. Quant à Gaby Morlay, de son vrai nom Blanche Fumoleau, elle débuta sa carrière dans « une revue digestive et court vêtue », mais obtint rapidement un vrai premier rôle au théâtre du Châtelet : Les exploits d’une petite Française. Alain Tresvaux du Fraval livre ici un livre documenté et facile à lire, qui nous apprend l’essentiel sur ces grands personnages qui ont contribué à la gloire de l’Anjou.


49 célébrités angevines aux Editions du Petit Pavé
25 € en librairies












Angers Mag