A la mémoire du père du tramway


Rédigé par - Angers, le 10/06/2011 - 08:00 / modifié le 10/06/2011 - 08:22


Cérémonie émouvante hier soir au centre technique des transports d’Angers : le Maire, Jean Claude Antonini découvrait une plaque à la mémoire de Raymond Perron, considéré comme celui qui est à l’origine de la première ligne de tramway. Désormais le centre de maintenance portera son nom.



Le centre des transports Raymond Perron
Le centre des transports Raymond Perron
la rédaction vous conseille
Homme de conviction, travailleur acharné, mais en toute discrétion, Raymond Perron qui nous a quitté en Novembre 2010 n’aurait peut-être pas aimé qu’on lui fasse tant d’honneur. Alors que les travaux s’achèvent et que la ville s’apprête à fêter la mise en service de la première ligne de tramway, ce travailleur infatigable qui avait consacré beaucoup de son temps et de son énergie pour servir le public, méritait bien que l’un des éléments forts de ce nouveau moyen de transport porte son nom.

Non sans émotion, avant de dévoiler la plaque commémorative apposée au dessus de l’entrée du bâtiment administratif et de contrôle du réseau de transports d’Angers, Jean Claude Antonini qui était accompagné de la veuve de Raymond Perron, a rappelé son action au sein du conseil municipal et de l'agglomération, de 2001 à 2008.

« Ce grand moment de la mise en service du tram que nous nous apprêtons à vivre ne peut pas se faire sans avoir une pensée pour l’ami Raymond Perron », soulignait le maire, quelques sanglots dans la voix. « Il s’est battu pendant dix ans avec une grande force pour convaincre les élus angevins, les techniciens, de construire un tramway à Angers. Même moi j’avais des doutes ».

Le Maire a rappelé le travail de ce breton à la tête bien faite et dure comme un bloc de granit, qui prenait le temps d’écouter, sans hausser le ton plus qu’il ne le fallait. « Il était toujours calme, serein et rassurant ».

Participant à plus d’une centaine de réunion pour démontrer toute l’utilité de la construction d’une ligne de tramway et de la modification des plans de déplacements en ville, il avait traversé sans encombre l’enquête publique.

Ingénieur des Ponts et Chaussées à la retraite, il avait choisi de continuer à servir les autres en s’engageant dans la vie municipale d’Angers. Grand humaniste il savait se mettre à la portée de tous et notamment des plus faibles. « Il répondait aux inquiétudes des habitants avec beaucoup de respect. Il n’est pas rare, dans les quartiers, que l’on me parle encore de Raymond. Les gens savent quand on les écoute vraiment. Ce soir, son rire bruyant me manque », concluait le maire avant de découvrir en compagnie de Madame Perron, la plaque commémorative qui porte son nom. Désormais le centre technique des transports s’appellera le « centre Raymond Perron ».


A la mémoire du père du tramway




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag





REPORT'CITÉ trace sa route

21/06/2017 - Report'Cité

Ouest eMedia Presse a été placée en liquidation judiciaire

21/06/2017 - L'équipe d'Angers Mag : Yves BOITEAU, Sébastien ROCHARD, Patrick TOUCHAIS