Abécédaire amoureux : la déclaration de deux auteurs à l'Anjou


Rédigé par Catherine NEDELEC - Angers, le Mercredi 14 Décembre 2011 à 08:05


Avec « L’Anjou en toutes lettres », Bruno Deniel-Laurent et Raphaël Bodin ont voulu faire partager leur attachement à leur terre natale, à ses richesses et à ses grands noms, qui en font encore la renommée. Un livre à la fois beau et utile pour bien connaître toutes les facettes de l’Anjou.



Raphaël Bodin et Bruno Deniel-Laurent
Raphaël Bodin et Bruno Deniel-Laurent
la rédaction vous conseille
Bruno Deniel-Laurent et Raphaël Bodin ne voulaient pas « contraindre » leur écriture et choisir uniquement les lieux et les gens qu’ils aiment particulièrement pour cet abécédaire amoureux : « nous avons voulu donner notre vision de l’Anjou ». Et pour ceux qui ont tout à découvrir, cet abécédaire est une mine d’informations. Tout ce qui en fait sa beauté y est raconté, l’ardoise, le tuffeau, ses vignobles, ses particularités économiques aussi, telles que l’horticulture ou l’industrie textile, sans oublier un précieux éclairage sur les grands noms qui ont contribué à la renommée notre belle province.

Abécédaire amoureux : la déclaration de deux auteurs à l'Anjou
Un voyage à la rencontre d’un patrimoine parfois discret sur lequel Bruno Deniel-Laurent et Raphaël Bodin prennent le temps de s’arrêter afin d’en révéler tous les contours. Les plus avertis s’étonneront peut être d’y voir la ville de Château-Gontier. La raison n’est pas vaine et les auteurs s’en expliquent ; quatre pages en font l’apologie.

D’ailleurs, en voulant sortir des sentiers battus, les deux auteurs ont voulu s’adresser aussi aux érudits, leur donnant quantité de précisions, remarques ou anecdotes, s’appuyant sur leur grande connaissance des lieux et de leur histoire. Dans ce livre là, il y a forcément encore quelque chose à apprendre...

Un ton léger ne gâte rien, bien au contraire. L’Anjou en toutes lettres se lit aisément, comme un gros catalogue où l’on picore au gré des pages. Grands voyageurs Bruno Deniel-Laurent et Raphaël Bodin ont su fixer leur curiosité sur l’une des plus belles provinces de France et en garder les limites qui vont bien au delà du Maine et Loire, lui redonnant une unité historique oubliée.

En librairie – 25 €

Editions Siloë









1.Posté par GILARDEAU le 14/12/2011 23:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il s'agit de l'Anjou et pas du Maine et Loire, donc il n'y a rien d'étonnant à découvrir Château Gontier ou bien Bourgueil dans cet ouvrage à conseiller...








Angers Mag