Accroche-cœurs : le mariage réussi du feu, de l’air et de la musique


Rédigé par - Angers, le 11/09/2011 - 09:09 / modifié le 11/09/2011 - 09:37


Superbe concert que celui présenté sur la cale de la Savatte à Angers, hier soir, par les lycéens de David d’Angers, sous une pluie d’étoiles multicolores. Malgré le temps incertain, le public était au rendez-vous et les applaudissements nourris.



Les jeunes musiciens de l'OLDA, jouant sous une pluie d'étoile
Les jeunes musiciens de l'OLDA, jouant sous une pluie d'étoile
la rédaction vous conseille
Associer un spectacle pyrotechnique à un spectacle pyrotechnique et en y ajoutant une pincée de cerfs volants lumineux et lanternes chinoises, c’était un pari osé, mais formidablement réussi et apprécié par plusieurs milliers de spectateurs installés sur l’herbe humide des bords de Maine.

Avec 16 ans de moyenne d’âge, les musiciens de l’OLDA (Orchestre du Lycée David d’Angers) n’ont rien à envier aux plus grands orchestres philharmoniques. Sous la baguette du chef Jean François Mialot, cet ensemble qui démontre dans de nombreux concerts son travail d’excellence, n’a pas failli dans l’exécution des plus belles partitions du répertoire classique, de Beethoven, à Tchaïkovsky en passant par Borodine et Smetana.

Cet orchestre original et unique en France fut créé en 1983 par Jean-Jo Roux, professeur agrégé de musique au lycée David d’Angers, lequel dirige l’ensemble Scènefonia. Il est composé de plus de 70 jeunes musiciens âgés de 11 à 18 ans, élèves d´un établissement qui, curieusement, n´a pas de section spécialisée en musique. L´activité orchestrale se fait dans le cadre du lycée, mais en dehors des heures de cours. Cet orchestre qui effectue chaque année une tournée internationale a déjà eu l’occasion de donner des concerts dans des lieux prestigieux, à l´ONU, à New York, à Pékin ou Shanghai.

Pour les accroche-cœurs, cet ensemble de jeunes virtuoses est allé encore plus loin dans sa démarche d’excellence, en s’associant pour la circonstance à Nasser volant, un maitre des airs et des cerfs volants et aux artificiers des « Potes au Feu », des artisans de la pyrotechnie. Cette alchimie tant attendue entre la musique classique et le feu, mais aussi l’air et l’eau, celle de la Maine, fut du plus bel effet, chaque envolée musicale faisant l’objet d’une salve de fusées se répandant en une pluie d’étoiles sur la rivière, pendant que Nasser envoyait dans le ciel quelques lanternes chinoises en papier, avec pour décor le château d’Angers.

Instant magique et grand art que le public, très important en samedi soir malgré un ciel plombé, a apprécié à sa juste valeur par une « standing ovation », en fin de concert. « Regardez ce que ce lycée un peu bourge est capable de faire. Je suis fier d’y avoir fait mes études », disait hier, ému aux larmes, un jeune étudiant d’Angers, à tous ceux qui l’accompagnaient.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par dcnfurter le 11/09/2011 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'y étais vendredi soir. Pas trop d'accord avec le commentaire.
Pour le monde four, c'était vrai au départ, la musique était bien présente mais comme la plupart des spectateurs, je ne suis pas trop musique classique. Les feus d'artifice étaient très correctes mais les cerfs volants étaient fixes puis ont été retirés. Donc musique classique avec des feus d'artifice, est ce vraiment ce que l'on attend aux accroches coeurs ? Par contre les 10 dernières minutes sont fabuleuses avec les lanternes ...

2.Posté par Yannick Sourisseau le 11/09/2011 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour votre complément d'information. Pour ma part, j'aime beaucoup la musique classique, c'est pourquoi je n'ai pas été déçu. C'est vrai que j'ai été déçu par les cerfs-volant, c'est pourquoi j'ai préféré parler des lanternes chinoises, car les voir voler dans le ciel plombé d'hier soir, au dessus de la Maine, c'était vraiment magnifique. D'accord avec vous, les cerfs volants, c'était un peu pauvre. Vous noterez d'ailleurs que je ne parle pas du titre du spectacle : " concert volant&quo...

3.Posté par Britt le 15/09/2011 15:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne vois pas ce que ces feux d'artifices ont apporté à ce spectacle… d'ailleurs, un peu énervé, je suis partie.
Qlq instants plus tard, rebelote place du palais de justice. Vous parlez d'une originalité.
J'avoue… je n'aime pas particulièrement ces animations pyrotechniques qui sont souvent pareilles et sans grande créativité. Mais surtout, à chaque fusée, j'me disais : tout ce pognon qui part en fumée ! Combien de représentations d'artistes aurions-nous pu avoir une somme équivalente ?
Tout ...















Angers Mag





REPORT'CITÉ trace sa route

21/06/2017 - Report'Cité

Ouest eMedia Presse a été placée en liquidation judiciaire

21/06/2017 - L'équipe d'Angers Mag : Yves BOITEAU, Sébastien ROCHARD, Patrick TOUCHAIS