Berges de Maine : un projet de diplôme


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 18/05/2010 - 14:21 / modifié le 27/05/2010 - 09:13


Conformément à ce qui avait été décidé lors de la réunion de présentation de l’aménagement des berges de Maine, en Février dernier, le « groupe projet » constitué d’habitants d’Angers, a visité le périmètre concerné, le 24 Avril dernier. Parmi ces visiteurs, une étudiante en design de l’Ecole Supérieure des Beaux Arts d’Angers : Natacha Jauffret.



Natacha Jaufret sur les bords de la Maine
Natacha Jaufret sur les bords de la Maine
la rédaction vous conseille
Sur les 90 membres du groupe-projet retenu par la ville d’Angers, il était 70, fin Avril, à investir les lieux pour une première visite. Celle-ci avait pour objectif de faire prendre conscience à l’équipe d’habitants volontaire l’état dans lequel sont les rives de Maine aujourd’hui, c’est à dire s’imprégner des lieux. D’autres visites des lieux sont prévues ainsi que des déplacements vers Bordeaux et Lyon, villes ayant réalisé des aménagements similaires.

Depuis le pied du château jusqu’au lycée Jean Moulin, via la place Molière, les quai Gambetta et Ligny, le groupe ainsi constitué a pu prendre connaissance, à pied, de l’ampleur du projet. Certaines parties du périmètre concerné par le projet, notamment les quartiers Saint Serge, la Doutre et la Roseraie, ont été effectuées dans des bus affrétés par la métropole Angevine.

Parmi ce groupe, une jeune orléanaise, étudiante en option « design » à l’Ecole Supérieure des Beaux Arts d’Angers : Natacha JAUFFRET. Pour la petite histoire, Natacha Jauffret faisait partie des 300 personnes qui s’étaient portées volontaires lors de la réunion de lancement du 3 Février dernier. Invitée par le Maire d’Angers à tirer au sort les 90 personnes qui font partie du groupe projet, elle avait tiré son propre nom. Une anecdote qu’elle n’a pas oublié.

« L’aménagement de berges de la Maine, ce sera mon projet de diplôme d’art plastique. C’est un projet intéressant et j’ai envie de m’y impliquer », affirme cette étudiante qui s’intéresse plus particulièrement au design urbain, préférant « le design extérieur à l’intérieur ». Étudiante en 3ème année, elle devra effectuer un stage l’an prochain. Elle aimerait bien, par les contacts qu’elle va pouvoir nouer, effectuer ce stage dans le cabinet européen qui sera choisi pour mettre en œuvre le projet angevin.

« Quand on est sur les bords de la Maine, on est frappé par le bruit des voitures. Je suis donc favorable au contournement d’Angers par les voitures, afin que les berges puissent retrouver leur calme et leur sérénité », poursuit l’étudiante qui porte, comme ses collègues, la réflexion à l’échelle de la ville, l’aménagement des bords de Maine étant la continuité des travaux de mise en circulation douce du centre.

Natacha partage l’avis du Maire sur le fait que la deux fois deux voies qui traverse Angers, est une véritable saignée au cœur de la ville, séparant les deux cotés de la rivière : « La voie est un délimitation agressive entre les deux parties de la ville. Il est important de trouver une solution pour que les angevins puissent s’approprier les bords de Maine, dans l’esprit de ce qui a été fait au niveau du Quai. ».

Son seul regret : ne plus être à Angers quand les travaux seront réalisés. « Dans 15 ans, je ne serai certainement plus dans la région, mais je pense que pour avoir participé à ce projet, je prendrai connaissance des résultats ».

Le groupe dont faisait partie Natacha Jauffret était accompagné par des élus de la Ville d’Angers : Jean Luc Rotureau, Frédéric Béatse, Bernadette Caillard-Humeau, Vincent Dulong, Catherine Besse et Pierre Laugery. Les autres visites sont prévues le 29 Mai pour les berges de la Gironde à Bordeaux et le 18 Juin pour une promenade au fil du Rhône et de la Saône à Lyon.

Des ateliers thématiques, permettant d’envisager les rives autrement seront constitués. Natacha Jaufret est intéressée pas le thème : « Angers demain : inspirée, innovante, une qualité de vie toujours plus forte … quels moyens pour ces objectifs ». Mais elle avoue être aussi motivée par les deux autres thèmes : « l’eau ou comment reconquérir la rivière et ses berges ? » et « Piétons, cyclistes, poussettes … et voiture. Quel équilibre demain sur les berges de Maine ? ». Dans tous les cas, le groupe projet devra rendre son rapport pour la fin juin, les trois groupes d’architecte d’envergure européenne, seront sélectionnés en Octobre.




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag





REPORT'CITÉ trace sa route

21/06/2017 - Report'Cité

Ouest eMedia Presse a été placée en liquidation judiciaire

21/06/2017 - L'équipe d'Angers Mag : Yves BOITEAU, Sébastien ROCHARD, Patrick TOUCHAIS