Biographie de Balzac : un carnet providentiel


Rédigé par Catherine NEDELEC - Angers, le Mercredi 8 Juin 2011 à 16:02


C’est grâce à ce précieux carnet que Gonzague Saint Bris, récemment de passage à Angers, a trouvé le ressort pour terminer la biographie de l’auteur de « La Comédie humaine », alors qu’il venait de perdre sa bibliothèque dans un incendie. Descendant lui-même de Louis Mame, éditeur de Balzac, Gonzague Saint Bris s’est attelé à ce lourd travail, tout en détails et révélations, et nous livre après plusieurs années de recherche, « Balzac, une vie de roman » (Télémaque).



 Biographie de Balzac : un carnet providentiel
la rédaction vous conseille
« Et si Balzac n’était pas mort à 51 ans ? ». Telle est la question que se pose Gonzague Saint Bris à la lecture du carnet que lui confie pendant quelques jours Gérard Lhéritier, alors Directeur du Musée des lettres et manuscrits, « pour le consoler » de la perte de ses manuscrits de Balzac, de sa collection Mame et des autographes du grand écrivain lors d’un incendie. Si selon le proverbe « un homme qui meurt, c’est une bibliothèque qui brule », pour Gonzague Saint Bris « une bibliothèque qui brule, c’est aussi la mort dans l’âme d’un vivant ».

Dans ce document unique, - long carnet noir de cinquante-six feuillets dans lequel Balzac avait consigné, de 1830 à 1847, autant d’idées de romans, de nouvelles, de projets pour le théâtre, de réflexions au cours de ses voyages - Gonzague Saint Bris y découvre une mine d’informations sur le génie du grand écrivain visionnaire, tout particulièrement durant les années d’écriture de La Comédie humaine, que le biographe définit comme « un document irremplaçable sur les idées de Balzac et leur transmutation sous une forme romanesque ». Bouleversé par une telle découverte, l’auteur reprend alors son travail commencé depuis plusieurs années déjà. « J’étais sauvé », dit-il, dépassant l’accident qui lui a fait perdre un bien, ô combien, précieux pour celui qui fut « foudroyé » par l’œuvre et lui-même descendant de Louis Mame, éditeur de Balzac.

« Balzac, ce forçat de l’écriture »

 Biographie de Balzac : un carnet providentiel
Gonzague Saint Bris nous livre ici une biographie au ton romanesque qui nous invite à nous replonger au cœur des 142 titres dont 85 romans et 3000 personnages de cet auteur prolifique, dont l’œuvre « fut enfantée dans la douleur d’un immense labeur et de toutes sortes d’ambitions déçues ». Et pour parfaire cette tâche méticuleuse, les 28 chapitres sont complétés chacun d’un encadré traitant, avec force détails et révélations, des points particuliers qui n'avaient jamais été montrés jusqu'alors, sur ses personnages, sa région, sa place dans ses romans, montrant l’analogie de sa vie avec le héros de La peau de chagrin lorsqu’il quitte la maison paternelle, ou son premier amour en la personne de madame de Berny que l’on retrouve dans Le Lys dans la vallée.

Avec Balzac, une vie de roman, « j’ai voulu faire une biographie qui lui ressemble ». Se cachant derrière son personnage, Gonzague Saint Bris met en lumière celui qui fut un parfait témoin de son temps mais aussi un visionnaire. En guise d’épilogue, l’auteur imagine ; et si Balzac n’était-il pas mort le 18 août 1850, que serait-il devenu ? L’auteur élabore alors une seconde vie, imaginaire, au regard de ce personnage esthète et cultivé, ambitieux, pourvu d’un esprit étincelant et surtout, « en parfaite harmonie avec cette époque qui est la sienne et qu’il dépeint dans son œuvre ».

Prix interallié 2002 et prix des Romancières 2005, Gonzague Saint Bris est l’auteur d’une quarantaine d’essais, de romans et de biographies. Natif de la Touraine à l’instar de Balzac, il a toujours gardé un attachement particulier à sa région au point de créer un rendez-vous littéraire estival, « La Forêt des Livres », rassemblant chaque année près de 200 auteurs et attirant plus de 50 000 visiteurs. Balzac, une vie de roman est un livre passionnant pour redécouvrir l’un des auteurs les plus fascinants et les plus romanesques de la littérature française.

La Forêt des Livres

Editions Télémaque












Angers Mag