Cantine de Feneu : peut-on priver un enfant de repas ?


Rédigé par - Angers, le 23/02/2013 - 12:39 / modifié le 23/02/2013 - 22:44


Retirer le repas de la bouche d’une fillette sous prétexte qu’elle n’était pas inscrite à la cantine scolaire, l’affaire de la cantine scolaire de Feneu, une petite bourgade située au nord d’Angers (Maine et Loire), a fait grand bruit. N’y avait-il pas d’autres solutions que d’appliquer à la lettre le règlement ?



L'école publique de l'Eau Vive, à Feneu, fermée pour les vacances scolaires
L'école publique de l'Eau Vive, à Feneu, fermée pour les vacances scolaires
la rédaction vous conseille
Le 15 février dernier en fin de matinée, Christiane Dentier une habitante de Feneu, commune de l’agglomération d’Angers, dont la fille Océane est scolarisée à l’école communale de « l’Eau Vive », est contrainte de se rendre au CHU d’Angers pour faire soigner un second enfant malade.

La maman, consciente qu’elle ne sera pas de retour pour récupérer sa fille pour le repas de midi, prévient alors l’école. Le directeur de l’école, informe la mairie de la commune. « Cela ne semblait pas poser de problème », déclare la mère au quotidien Ouest France.

Mais, pour accéder à une cantine scolaire, un enfant doit être préalablement inscrit et remplir une fiche permettant au gestionnaire de connaître les éventuels problèmes que peut rencontrer l'enfant pour s’alimenter. « De plus en plus en plus d’enfants sont sujets à des allergies avec certains aliments. Nous devons le savoir au préalable », déclarait hier Madame le Maire, Bernadette Coiffard, au micro d’une télévision nationale.

A l’heure du repas, une assistante maternelle et une enseignante, sachant que la mère ne serait pas revenue à temps, décident d’emmener la fillette à la cantine. Mais les employés municipaux plus au fait de la réglementation en vigueur, avertissent la mairie voisine. L’adjointe aux affaires sociales, en charge de ce genre de problématique décide alors d’extraire la fillette de la cantine sous le regard médusé des enseignants.

Enseignants et parents d’élèves prennent fait et cause pour la fillette et sa mère, considérant qu’il s’agit-là d’un excès de zèle de l’élue, « une bêtise », selon le maire qui admet que son adjointe « a mal géré la situation ».

Le député angevin Serge Bardy (6ème circonscription - Feneu est située dans la 1ere) a réagi, considérant qu’il s’agissait « d’une erreur grave parce qu’on a voulu priver de repas une fillette de trois ans et même d’une erreur inexcusable puisque l’adjointe a bafoué les principes de la République et notamment l’exigence de solidarité et de fraternité qui s’impose à nous ». Les adhérents du Parti Socialiste de la section de Tiercé ont également fait part de « leur solidarité à la famille, tout en saluant le professionnalisme des enseignants ».

Le député a profité de l’occasion pour déposer un amendement dans le cadre du projet « de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République » visant à garantir le droit de tous les élèves sans distinction, à la restauration scolaire, lorsque ce service existe.

Si la maman, visiblement ébranlée par la tournure médiatique qu’a pris l’affaire, réfléchit à la possibilité de déposer une plainte contre le maire, responsable de la cantine municipale, le principe d'accueillir un enfant non inscrit n’est pas pour autant réglé.

« Et si la fillette avait fait une allergie à un aliment », questionne un internaute dans les commentaires d'un article traitant du sujet ? L’ajointe qui croyait bien faire en appliquant le règlement et qui regrette aujourd’hui son geste, a agi sans doute par principe de précaution, préférant priver la fillette d’un simple repas plutôt que d’avoir à régler un problème beaucoup plus grave.

En dehors de la solidarité, bien évidente en pareil cas, se pose une fois de plus la question de la responsabilité des élus locaux.





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

11.Posté par piler le 25/02/2013 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et le père ? Comment se fait-il qu'encore une fois il soit aux abonnés absents ? on va encore larmoyer longtemps sur cette affaire où encore une fois les parents "se débarassent" des gamins quand ça les arrangent.

10.Posté par sabalo le 24/02/2013 08:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
un enfant qui n'est pas inscrit ne peut manger, le gestionnaire établit les rations selon les commandes, rien que de très normal; la maman pouvait prévenir la cantine, car cantine et école sont 2 choses différentes, un directeur ne peut décider pour les repas mais demander simplement
là comme à ailleurs une cantine n'est pas un resto du coeur pour rattraper les négligences des parents

ceci dit les enseignants ont "arrangé" la chose et c'est bien, quant à la presse!!!

9.Posté par restons zen le 23/02/2013 22:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne comprends pas le tapage médiatique autour de cette affaire. Un enfant de 3ans qui saute un repas un jour ce n'est pas un drame. On ne fait pas autant de bruit pour tous ceux qui crèvent de faim dans le monde et pas si loin que ça à Angers, dans des familles qui n'ont plus d'argent pour les nourrir.

Je pense qu'il s'agit plutôt d'un compte que certains habitants, sans doute parents d'élèves veulent régler avec les élus de leur commune, lesquels ont saisi la première occasion pour les mont...

8.Posté par humeau le 23/02/2013 20:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il y a en effet eu une faute grave,une mauvaise réaction!mais pour mettre des commentaires comme certains, il faudrait avoir toutes les informations concernant cette affaire! c'est facile de critiquer c'est sur, alors prenez la place des élus, des bénévoles d'associations...c'est sur c'est plus facile de ne pas s'investir pour sa commune(on ne risque pas de faire des erreurs), mais critiquer des que c'est possible!!!!
Cette petite fille a été choquée, mais la mettre en avant dans les journaux ...

7.Posté par oujdie49 le 23/02/2013 20:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il y a un reglement et c'est normal mais parfois utilisé sa bonne consience et plus important . laisser un enfant sans rien manger de 8h à 17H, c'est vraiment du n'importe quoi et inexcusable.

1 2 3







Angers Mag








REPORT'CITÉ trace sa route

21/06/2017 - Report'Cité

Ouest eMedia Presse a été placée en liquidation judiciaire

21/06/2017 - L'équipe d'Angers Mag : Yves BOITEAU, Sébastien ROCHARD, Patrick TOUCHAIS