Centenaire Hervé Bazin : Premières rencontres pour mieux connaître l’homme et l’écrivain


Rédigé par Catherine NEDELEC - Angers, le Mercredi 16 Novembre 2011 à 21:56


Né à Angers en 1911, Hervé Bazin est l’auteur de nombreux romans, dont « Vipère au poing ». Le centenaire de sa naissance donnera lieu à trois journées de lectures, conférences, café-débats littéraires, pièce de théâtre, projections de films, rencontres auxquelles participeront Didier Decoin, Amin Maalouf, Jean Rouaud et de nombreux auteurs. A cette occasion sera remis le nouveau prix Hervé Bazin de la microfiction, soutenu par l'Académie Goncourt.



Sandrine Bernard de l’association culturelle rosiéroise Courants d’Loire a présenté le programme des rencontres lors des journées de lecture de « Vipère au poing » par Philippe Mathé, au musée des Beaux-Arts.
Sandrine Bernard de l’association culturelle rosiéroise Courants d’Loire a présenté le programme des rencontres lors des journées de lecture de « Vipère au poing » par Philippe Mathé, au musée des Beaux-Arts.
la rédaction vous conseille
Hervé Bazin a marqué la littérature du XX° siècle à deux titres : par son roman « Vipère au poing » paru en 1948 et par son action pendant vingt ans à la présidence de l’Académie Goncourt, dont il a conforté le rayonnement du prix. Issu d’une famille d’écrivain (petit neveu de René Bazin, petit-fils de Ferdinand-Jacques Hervé-Bazin dit Charles Saint-Martin et de Marie Bazin, dit Jacques Bret), il fait une irruption fracassante sur la scène littéraire avec un premier roman, en partie autobiographique, immédiatement encensé par la critique littéraire. Pourtant l’image qu’il donne de sa mère fait scandale. Ces débuts prometteurs seront suivis d’une série de romans, pour la plupart sur le thème qui lui est cher : la famille.

Toute son œuvre est bâtie sur un cheminement personnel, ce qui donne une vraie force aux situations qu'il décrit. Pour autant, il a soigneusement déguisé cette expérience au gré de ses convenances, mêlant le fictif et le réel avec une habileté qui laisse ouvertes de nombreuses questions sur l'homme qu'il était vraiment. Pour sa veuve, Odile Hervé Bazin, « il était à la fois l’un des plus grands représentants du « roman autobiographique », mais aussi un auteur de nouvelles ». A l’occasion du centenaire de la naissance de l’écrivain, l’association a donc souhaité créer un double prix, faisant échos à ces deux genres particulièrement appréciés d’Hervé Bazin.

Le premier, prix Hervé Bazin de l’autofiction, mettra à l’honneur un romancier déjà confirmé et publié dans l’année par un éditeur national. La sélection sera effectuée par un comité de sélection en collaboration avec les membres de l’Académie Goncourt. La première édition de ce prix aura lieu en novembre 2012.

Pour le second, le prix Hervé Bazin de la microfiction, récompensera un texte court inédit compris entre 1000 et 1500 mots. Ce second prix met en valeur un auteur en devenir ou un auteur amateur manifestant de réelles qualités littéraires. Le président du jury, composé d'écrivains reconnus, sera chaque année un lauréat du Prix Goncourt. La première édition de ce prix a été lancée il y a quelques mois. Le prix sera remis samedi 26 novembre.

De nombreux écrivains amis

Si, pour Odile Hervé Bazin, « ces rencontres ont pour objectif de défendre les idées de l’homme et de l’écrivain et de faire vivre son œuvre encore aujourd’hui », elles sont aussi l’occasion de promouvoir une action qui lui était déjà chère : soutenir la création littéraire et les écrivains peu connus mais qui ont du talent. Le projet, mené par la commune des Rosiers sur Loire, les associations Courants d’Loire et Présence Hervé Bazin, est un véritable défi : celui-ci de rassembler autour d’un projet, d’un programme conséquent autour de l’homme-écrivain.

De nombreux auteurs feront le déplacement ce week-end là aux Rosiers sur Loire : Didier Decoin de l’Académie Goncourt, Abraham de Brooklyn, John l’Enfer, Avec vue sur la mer, Amin Maalouf, Le Rocher de Tanios, Origines, le Dérèglement du monde, Jean Rouaud, Les Champs d’honneur, Des hommes illustres, Jérôme Clément, La Culture expliquée à ma fille, Les Femmes et l’amour, Catherine Clément, La Princesse Mendiante, Dix mille guitares, Christiane Baroche, L’homme de cendres , Plaisirs amers, et Lise Beninca, Benjamin Berton, Camille Bordas, Michel Caffier, Joël Glaziou, Christophe Journet, Julien Molard, Philippe et Catherine Nédélec, Caroline Lunoir, Fanny Saintenoy, Mario Urbanet, Mathieu Sapin, Anne-Sophie Stefanini.

Tous interviendront à l’occasion de tables rondes, animées par Anne-Sophie Demonchy, de conférences, de lectures, de spectacles, de séances de dédicaces. Des éditeurs seront aussi présents. « Ces rencontres doivent favoriser un échange culturel, aider les personnes qui ont envie d’écrire à franchir le pas. Elles sont ouvertes aux amateurs de littérature mais aussi à un public beaucoup plus large, non initié, dans une démarche de développement de la lecture publique et de curiosité autour de l’œuvre d’Hervé Bazin ». En préambule, la projection du film de Philippe Parrain et Philippe Nédélec, « Retour sur les lieux du cri » - une des dernières apparitions devant la caméra de l’écrivain - fera l’objet d’un premier débat.

Le Bibliothéâtre et la Cie Cosnet interviendront pour des lectures, les conférences et tables rondes sur l’Académie Goncourt et sur la famille seront suivies de séances de dédicaces, longs métrages seront projetés dont le téléfilm « Vipère au poing », avec Alice Sapritch, Catherine Ridé présentera des portraits de famille, la pièce mis en scène par Monique Jouy Hervé Bazin, un esprit rebelle y sera jouée. La librairie La Luciole les Editions du Petit Pavé seront présentes durant le week-end.

Les 25, 26 et 27 novembre

Contacts : Association Courants d’Loire 02 41 50 71 39
Association Présence Hervé Bazin 06 12 29 61 52












Angers Mag