Communauté urbaine : dessine-moi un bon budget !


Rédigé par - Angers, le 14/02/2017 - 09:14 / modifié le 14/02/2017 - 09:14


Le débat d'orientation budgétaire (DOB) a occupé une partie des échanges du Conseil communautaire de la Communauté urbaine d'Angers, lundi soir. Sans déchaîner les passions, mais avec quelques indications intéressantes sur la feuille de route adoptée par l'équipe en place, depuis son arrivée aux affaires en 2014.



L'autofinancement progresse de points par rapport à 2016, dans le budget présenté lors du DOB, lundi soir en conseil communautaire.
L'autofinancement progresse de points par rapport à 2016, dans le budget présenté lors du DOB, lundi soir en conseil communautaire.
la rédaction vous conseille
Une épargne nette en hausse (+10 % à 45,3 M€), un recours à l'emprunt en baisse, des investissements en hausse (+6 % par rapport à 2016, à 115 M€), pas d'augmentation d'impôts... Bref, circulez, y'a rien à voir : le projet de budget 2017 présenté par le Monsieur Finances de la Communauté urbaine, Marc Laffineur, lors du Débat d'orientation budgétaire (DOB) est à classer au rang des "bons budgets".

Ça n'est pas nous qui le disons, mais le président de la collectivité lui-même. Avec un objectif en tête : "Réussir à la fin du mandat (soit en 2020 NDLR) à ce que la seule augmentation de dette soit liée au tram", avance Christophe Béchu, appuyant ses propos par les chiffres. Depuis 2014, et la constitution de la nouvelle équipe communautaire, la dette a baissé de 25 M€. "Cette année encore, elle reculera de 1,2 M€, alors qu'elle aurait dû augmenter avec le soutien des investissements", se satisfait-il.
 
Qui, dès lors, pour contester la jolie santé financière de la collectivité, qui se matérialise comme suit : 296 M€ de budget en fonctionnement, 115 M€ en investissement, pour un budget qui s'équilibre à 411 M€ ?
 
Maîtrise des dépenses de personnel et du recours à l'emprunt, donc de la dette... Les responsables de l'agglo n'en démordent pas : il faut bien cela pour aborder le gros morceau qui s'annonce, avec les premières dépenses significatives liées à la construction de la ligne B du tramway, dans ce budget 2017. 16 M€ seront ainsi investis à cet effet, au sein du budget transports. C'est le principal poste d'investissement du budget présenté lundi soir, les autres étant le développement économique (9,2 M€), l'habitat-logement (8,4 M€) ou encore l'enseignement supérieur (5,8 M), avec notamment le financement de projets liés au Contrat de plan Etat-région (CPER).

A noter, également, la poursuite des travaux liés à l'incendie du site Biopole, pour 2 M€. Mais là encore, une bonne étoile veille sur le sommeil des élus communautaires, puisque l'ensemble desdits travaux sera pris en charge par l'assurance.

En clair, tout va bien dans le meilleur des mondes possibles. Et c’est sans doute la raison pour laquelle la nature des échanges autour du budget a plus traité de considérations nationales, que d’orientations locales. Hauteur du déficit, balance commerciale, baisses des dotations de l’Etat… les temps électoraux qui viennent ont inspiré les élus communautaires, le maire de Mûrs-Erigné, Damien Coiffard et le député-maire socialiste de Trélazé, Marc Goua, en tête.
 
Le conseiller municipal d’opposition angevin Antony Taillefait a bien tenté de secouer un brin le cocotier en moquant gentiment le plein de « compliments » contenu au sein des lignes de ce budget primitif ou en appelant à une « trouée dans le brouillard des chiffres », le cœur n’y était pas. « Vous vous abstenez de commenter les chiffres, objectivement, c’est qu’il n’y a pas grand chose à dire », reprend Christophe Béchu. « La vérité, c’est que nous avons retrouvé des marges de manœuvres, là où nous n’en avions pas en 2014 ».
 
Bref, c’est ce qu’on doit appeler un bon budget.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Fracasse le 15/02/2017 10:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Mr Bechu, à la différence de nos chers conseillers généraux, vous nous proposez enfin un budget à croissance de taxes zéro. Bravo! à une exception de taille près. Vous poursuivez ce projet absurde de tramway sur Angers.
Investissement ruineux, de 600 à 800 M€, inadapté, aux conséquences négatives pour le réseau public urbain, désastreux pour l'avenir de notre ville. Inutile de commenter les énormes sommes mises en jeu dans le cadre d'un dossier opaque qui à l'arrivée apporte toujours des...















Angers Mag





REPORT'CITÉ trace sa route

21/06/2017 - Report'Cité

Ouest eMedia Presse a été placée en liquidation judiciaire

21/06/2017 - L'équipe d'Angers Mag : Yves BOITEAU, Sébastien ROCHARD, Patrick TOUCHAIS