Dans la cour des grands


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 01/07/2009 - 07:56 / modifié le 04/07/2009 - 09:29


Ils sont lycéens ou étudiants et sont avant tout des passionnés de théâtre. Qui sont-ils ? Le jury jeunes, cinq filles et un garçon, du Festival d’Anjou. A peine intimidés par leurs homologues du jury de professionnels, ils ont leur mot à dire et ils n’hésitent pas à le faire savoir. Leur spontanéité devrait donner un coup de jeune au Festival.



De gauche à droite, Anne Selles, Laëtitia Horreau, Lucile Cogny et Quentin Ménard.
De gauche à droite, Anne Selles, Laëtitia Horreau, Lucile Cogny et Quentin Ménard.
la rédaction vous conseille
Depuis le début de la semaine, les compagnies théâtrales présentent leur production sur la scène du Festival d’Anjou, au château de la Perrière à Avrillé. Cinq soirées et autant de compagnies sont en compétition pour l’obtention du prix de jury, composé de grandes signatures de la presse, du cinéma et du théâtre. A leurs côtés, un second jury composé de 5 jeunes de la région d’Angers, censés faire valoir la voix du public. C’est la nouveauté du Festival 2009.

Quentin MENARD, lycéen de l’institution Sainte Agnès, tout juste sorti des épreuves du Baccalauréat, est conscient de la responsabilité qui pèse sur ses épaules et cela le motive d’autant : « Nous sommes ici pour donner l’avis du public sur les spectacles présentés. Notre opinion a autant d’importance que celle des professionnels et c’est cela qui nous motive ». A ses cotés Anne SELLES, étudiante à l’ESTHUA en Management de projets touristiques et culturels, Lucile COGNY, étudiante en médecine et Laëtitia HORREAU du Lycée Jean BODIN des Ponts de Cé, partagent la même passion du théâtre. C’est pour cela qu’ils ont répondu à l’appel de candidature lancé par le Festival d’Anjou.

« D’habitude nous sommes sur les planches. Pour une fois nous serons de l’autre coté. Pour nous c’est une très bonne expérience. Nous savons que ce sera très fatiguant d’assister à toutes les représentations, mais nous savons aussi que nous n’allons pas nous ennuyer.» ajoute Lucile COGNY, comédienne amateur depuis douze ans, visiblement tombée dans le théâtre quand elle était petite.

« Nous n’avons pas prévu de travailler ensemble et nous aurons certainement des idées totalement opposées. Mais c’est ça le théâtre, chacun a sa propre ligne de conduite, laquelle est souvent fonction de notre connaissance personnelle en la matière » précise Marie-Céline NIVIERE, journaliste et responsable du théâtre au sein de Pariscope, le journal des spectacles parisiens. « Pour le public provincial, le théâtre est un vrai plaisir. Les spectateurs se déplacent de loin et sont vraiment engagés. ». Même avis du coté de Jacques NERSON, le président du Jury qui regarde ses jeunes, très motivés, avec bienveillance.

Du coté des jeunes ont ne semble pas le moins du monde impressionné par ces grands noms du théâtre, bien au contraire. Chaque jury délibérera séparément et donnera son propre classement à l’issue de la semaine. Même s’ils seront amenés à confronter leurs idées, les jeunes sont bien décidés à ne pas se laisser influencer. « C’est un travail passionnant, qui va nous permettre de rencontrer des comédiens célèbres ou qui le deviendront. Pour une fois nous avons vraiment l’impression de compter » précise Lucile

La participation à ce jury pourrait bien faire naitre des vocations. « Les jeunes de ma génération s’intéressent plus à la télévision qu’au théâtre. Sur les planches, les garçons ont peur du ridicule, et sont donc moins nombreux que les filles » commente Quentin, qui pense sérieusement à faire carrière dans l’art dramatique. Pour l’heure chacun prend son rôle très au sérieux et se prête au jeu des questions comme les vrais pros, même si pour l’heure, tous semblent un peu tendus. A leurs côtés, Nicolas BRIANÇON, le Directeur Artistique du Festival d'Anjou, était là pour les rassurer.

Le jury des professionnels est composé de :

- Jacques NERSON, président du Jury, journaliste critique de théâtre dans la presse écrite, la radio et la télévision.
- Laëtitia COLOMBANI, actrice et réalisatrice de cinéma
- Jean Philippe VIAUD, comédien et chroniqueur de théâtre
- Sara FORESTIER, Actrice (césar du meilleur espoir féminin pour le film l’Esquive), et comédienne
- Marie Céline NIVIÈRE, responsable de la rubrique théâtre à Pariscope.




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag





REPORT'CITÉ trace sa route

21/06/2017 - Report'Cité

Ouest eMedia Presse a été placée en liquidation judiciaire

21/06/2017 - L'équipe d'Angers Mag : Yves BOITEAU, Sébastien ROCHARD, Patrick TOUCHAIS