Foire aux croutes des Lices, sous un soleil hivernal


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 09/03/2010 - 08:08 / modifié le 12/03/2010 - 09:53


La 53ème foire aux croutes, organisées ce dimanche par l’association des commerçants de la rue des Lices, à Angers, s’est déroulée sous un soleil et un vent glacial. Malgré tout cette manifestation renommée a attiré son lot de chineurs et de badauds.



Les bouquinistes, très appréciés des collectionneurs de livres anciens
Les bouquinistes, très appréciés des collectionneurs de livres anciens
la rédaction vous conseille
Pour tous ceux qui sont à la recherche d’un livre ancien ou d’un objet rare, la traditionnelle foire aux croutes de la rue des Lices, est un événement incontournable, surtout quand il fait beau. Si l’édition précédente s’est déroulée sous la pluie, celle-ci a pu bénéficier du soleil, du ciel bleu et surtout d’un vent sibérien. A moins d’être équipé pour le grand nord, surtout en fin de journée, il ne faisait pas vraiment bon à s’attarder devant les étals des brocanteurs, venus pour l’occasion, de toute la France. Malgré le temps, de saison tout de même, près de 10000 visiteurs ont envahi la rue des Lices à la recherche de l’objet rare, aux meilleures heures de la journée, quand le soleil était au zénith.

Les peintres, une quarantaine, étaient installés bien au chaud dans les magasins de cette rue commerçante, exposant leurs toiles au beau milieu des appareils HiFi, des vêtements ou de la vaisselle. Le peintre angevin Claude Coudert, invité d’honneur de cette foire, exposait ses œuvres, hors concours, dans la tour Saint Aubin. Le premier prix des peintres a été attribué à l’artiste Pascale Gautron-Davy. Les boutiques de la rue des Lices ont été ouvertes pendant toute la durée de la foire aux croutes.

Le clou de cette foire fut sans conteste la valse des voitures de collection organisée, au départ de la place St Eloi, par le Lions Club David d’Angers. Ferrari, Lotus cobra, Triumph, Daimler, Rolls et même un taxi anglais, permettaient au public de faire une petite virée dans le centre historique d’Angers pour la modique somme de 3 € ou 5 € avec photo souvenir. Les fonds ainsi récoltés seront reversés au CHU d’Angers, pour financer la recherche médicale.




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag





REPORT'CITÉ trace sa route

21/06/2017 - Report'Cité

Ouest eMedia Presse a été placée en liquidation judiciaire

21/06/2017 - L'équipe d'Angers Mag : Yves BOITEAU, Sébastien ROCHARD, Patrick TOUCHAIS